Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

jeudi 30 septembre 2010

Le temps de...

Ce sera son anniversaire bientôt
Celui-là lorsqu'il s'envolera
Enterrera avec lui
Une partie de mon coeur
Et... de mon âme, vraiment.

Cette étincelle d'amour
Venue de je ne sais où
Moment de grâce intense
Je partage
Avec vous, si fidèles....

Le temps de vous dire merci...



Le temps d'une chanson
Claude Léveillée

samedi 25 septembre 2010

Je me dévoile

J'ai de plus en plus de mal à demeurer incognito.
Je trouve difficile de demeurer moi-même sans me faire voir
Sans dire qui je suis
Je ressens de plus en plus le besoin...
Peut-être qu'un jour...
Elle n'y restera pas bien longtemps,
Tout au plus quelques jours...
Alors, venez la chercher.
Bizous à tous et toutes!

Nanoulaterre xxx



mardi 14 septembre 2010

En vie, il est en vie

C'était il y a 10 jours...

" Maman, je joue beaucoup au basket avec les résidants."

"Je suis si contente, toi qui aimait tant jouer au basket! Ce serait bien que tu reprennes?"

"Ah oui?"

"Mais oui! L'important c'est d'avoir du plaisir et d'être heureux lorsque tu joues, c'est ça le bonheur!"

____

Jeudi de la semaine dernière, je suis allée récupérer la balance des sous payés en trop puis, installée dans ma voiture, j'ai regardé le panier de basket, en silence, pleuré un bon coup et suis repartie chez moi.

Fafouin n'a pas terminé sa cure de désintoxication. Il sortait la nuit pour aller coucher chez sa nouvelle amie et s'est fait prendre... Cette cure était "la" condition de remise en liberté. Lorsqu'il a aperçu les intervenants signer les papiers de congé et appeler les policiers pour venir le chercher, il a pris la poudre d'escampette.

Puis, il m'a appelé:

"Maman?"

Juste au timbre de sa voix, je savais qu'il venait de se mettre dans le pétrin...

"Que se passe-t-il ?"

"Ça ne va pas bien. Je ne suis plus en cure. Je suis sorti la nuit et me suis fait prendre."

"Bon, Fafouin, écoute-moi, tu dois te rendre à la police."

"Jamais de la vie!!!!."

Bon, on passe à autre chose...

"Il serait important de communiquer avec ton avocat. As-tu son numéro?"

"Oui."

"Tu sais, je me suis battue très fort parce que je crois sincèrement que ta place n'est pas en prison. Par contre, là, ça ne va pas. Je crois qu'il va falloir un jour accepter quelque chose de plus long Fafouin..."

"Je ne veux pas retourner en cure, je ne veux pas aller en prison, je veux être libre!!!"

C'est bon. Inutile d'insister. Étape 3...

" Bon. c'est important que tu te présentes en cour jeudi matin, entends-tu? Si tu veux, je peux passer te prendre jeudi sur un coin de rue, ça va me faire plaisir."

"Hun hun..."

"Ces 10 jours ne sont pas perdus Fafouin, je sais que tu pourras toujours y revenir un jour, lorsque tu choisiras les expériences qui ont été positives pour toi dans ta vie. J'ai confiance, je t'aime..."

"Moi aussi..."

Pas de nouvelles, il ne s'est pas présenté en cour jeudi dernier. Mandat d'arrestation. Quand on refuse de s'aider...

Puis, le dernier mot, écrit en gros sur son mur en date de samedi:

"IF YOU DON'T WORK, YOU DON'T EAT!!"

Ses amis le délaissent. Plus personne lui écrit, ou si peu. Même les plus rebelles lui font la morale! Il apprend, à la dure... Depuis jeudi dernier, j'ai repris ma forme. Puis, je prie,prie, prie et parle à mes anges...



Il est en vie, merci...

Il y a à peine une heure, ça sonne. Des policiers. Mon fils n'y est pas. Le coeur va me sortir du corps...

"Vous êtes la mère de Fafouin?"

"Oui, qu'est-ce qui se passe?????"

"On a besoin d'une pièce d'identité, il nous a donné un faux nom."

"Où est-il, qu'est-t-il arrivé????"

"Votre fils a 18 ans madame?"

"Oui???????"

"Alors, on ne peut vous en dire plus, il est avec nous dans la voiture."

Il est vivant, il est vivant... J'éclate en sanglots.

"Est-ce que je peux lui parler?"

"Non madame..."

Il a été arrêté chez son amie, je n'en sais pas plus. J'ai donné la pièce d'identité et suis sortie avec Adèle dans les bras. Il est à l'arrière de la voiture de police, assis, menotté. Je lui fais signe de m'appeler quand il pourra et suis restée 20 minutes, au balcon à regarder, avant qu'ils ne repartent tous. J'ai tout juste eu le temps de porter ma main sur mon coeur en croisant son regard.

Demain sera un autre jour, je suis calme, ça va...

lundi 13 septembre 2010

Naître à la vie

(Photo:Magog, juin 2010)



Naître à la vie


Rester des années avec le refus d'exister
Et soudain décider de naître
Et être enfin vraiment vivant,
Ce serait comme se laisser accueillir
Pour la première fois par la vie.
Choisir de naître enfin par soi-même...


Texte de

Catherine Melchior






Avec toute ma tendresse


Pour Fafouin, Claude, Nanoub, Mel Alpa et Menteuse

dimanche 5 septembre 2010

Entre toi et moi...

Chat a dit:
"Hum, j'aimerais bien être ton ami mais, si tu y allais un peu plus doucement, j'arriverais peut-être à te laisser entrer dans mon monde de chat? Je pense que ça te prendrait du Ritalin, mais ça c'est une opinion bien personnelle... Enfin, il faut que jeunesse se passe, même si je suis plus jeune que toi..."

Chien a dit:
"C'est parce que, moi, je ne réfléchis pas. Je suis tellement heureuse de te voir que je fonce vers toi sans gêne. Malgré tes crachats et tes coups de pattes, je n'arrive pas à saisir ton message mais c'est pas grave, moi je t'aime quand-même, veux-tu être mon ami?"

Jérôme et Adèle...


Pour Zed... et tous les amoureux des bêtes...