CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RSERVE.


Auteur inconnu

mercredi 30 mars 2011

Au-delà des barreaux

Oublier l’écho des parloirs indécents, laissant s’envoler pêle-mêle rires d’amoureux et joie des retrouvailles, chagrins de l’absence et de l'inaccessible touché. À quel point mon ventre hurle, chaque fois que je te souris tendrement afin d’apaiser ta solitude intérieure, te rassurer, que tu ne te sentes jamais seul. L’effort déployé à oublier cet endroit vide, impersonnel et déshumanisé afin de faire place à la seul union du moment, la seule importante à mes yeux et en mon coeur, vers toi, pour toi, au travers mes bras, par delà mes mains, la plus grande chaleur d’amour qui soit possible d’offrir sur Terre. De mes mains vers les tiennes, si près.

Approche, restons ainsi quelques instants. Rien de grave ne peut arriver là, maintenant. Vois, l’instant présent nous appartient. De moi vers toi, tout ce qui importe, le plus grand, l’invincible, le loyal et pur, amour de maman... Et voilà qu’elles n’y sont plus ces vitres, que cela puisse te rassurer, je les ferai disparaître, à coup sûr . Le sens-tu, elles n’ont jamais existé. Sens, aussi fort que moi, d’accord?

Oui, je te le permets, vas, prends-le, je te le donne et redonne pour toujours, ce tendre amour puissant, incommensurable, indestructible. Tel le soleil à la fois doux et chaud que l’on respire et avale à pleine bouche, irrésistiblement, en fermant les yeux, et qu’on redemande, encore et encore. Prends. Comment ne pas te remercier mon grand. Sans ta présence dans ma vie, jamais je n’aurais connu une telle force. Mon beau garçon, je t’aime tant...



Pour Fafouin d'amour

mardi 8 mars 2011

Une sorcière comme les autres

Journée de la femme 2011




Pour elles...



Une sorcière comme les autres

paroles et musique: Anne Sylvestre
Interprète: Pauline Julien
1975