CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RSERVE.


Auteur inconnu

vendredi 20 janvier 2017

Si un jour...

Si un jour
Le blanc en toi tourne au gris
Puis, du gris au tout noir,
Au point de n'être plus
Qu'un corps 
Qui  peine au respire,
Ne laissant plus 
Aucun souvenir palpable

Alors j'espère 
Qu'il y aura 
Quelqu'une aimante 
Près de toi 
Pour te procurer 
Doux baisers.  
Cellules d'amour
Jamais ne meurent

_______



De ce vertige de l'inconnu
Elle y risqua un jour 
Les mots que murmure le coeur. 
Puis, comprit au regard, 
La défense. 

En son âme d'homme 
Se chargea un mur de brique 
Aux parois noires et craquelées, 
Raides et froides comme la nuit 
Lorsqu'elle fait peur...
Puis, elle entendit: "Défense d'entrer" 

Elle  posa alors le regard 
Sur cet endroit sombre 
Qu'elle n'avait jamais 
Soupçonné d'y être
Et ne reconnaissait pas, 
Puis, recula loin, très loin, 
Afin d'agrandir 
Son regard sur le tout.

Elle y vit un grand coeur tendre,
Séché et craqué de partout 
Empêchant l'éclat d'amour 
Dont il était si tant rempli.


11 commentaires:

manouche a dit…

O, Nanou, su tu savais comme ce "défense d'entrer" résonne dans mon cœur !

Pierre Forest a dit…

Allo Nanou,

Les murs servent toujours à se protéger d'une perte potentielle, qu'elle soit réelle ou imaginaire. J'ai un ami qui, après un divorce difficile, m'avait confié un jour qu'il ne souhaitait pas avoir d'autres relations amoureuses de peur de souffrir à nouveau. Il disait n'être ni complètement heureux, ni malheureux, mais préférait cette situation à l'éventualité de revivre la douleur qui l'avait tant marqué. Sans doute, qu'il fermait alors rapidement la porte lorsqu'une femme s'intéressait à lui, mais ce n'était pas en soit un rejet de l'autre comme l'expression de ses propres peurs. Ton texte m'a fait repenser à lui.

Zoreilles a dit…

Tu sais, Nanou, même au sein d'un couple déjà formé, certaines personnes peuvent ressentir ces « rejets » ou ces « défenses d'entrer ». Pierre explique bien de quoi il s'agit, il y a tant de peur en-dessous de ça.

Je ne me souviens plus qui avait dit une parole sage à ce sujet : ça sonnait comme « vaut mieux souffrir d'avoir trop aimé que de n'avoir pas aimé ». Visiblement, c'est pas tout le monde qui comprend ça de la même manière.

Encore un beau texte, ma chère toi!

Le factotum a dit…

"Mieux vaut souffrir d'avoir aimé que de souffrir de n'avoir jamais aimé".
Il ne faut jamais fermer la porte à un nouvel amour naissant.

Nanou La Terre a dit…

Manouche,
bien dommage pour toi ma chère...

Pierre,
j'aime bien lorsque tu viens offrir ici tes commentaires honnêtes et bien masculins, à la fois toujours posés, réfléchis et justes.
Merci de ton passage. C'est toujours apprécié. Bonne semaine mon cher xxx Je pense souvent à toi, à ta femme... J'espère que tout se passe bien pour elle. xxx

Zoreille,
je n'ai jamais vécu ce genre de chose à travers un couple déjà formé. Mais cela doit être inconfortable, tout à fait insoutenable et laissé de profondes séquelles sur celui ou celle qui vit ce genre de chose. Merci de ton passage toujours apprécié chère amie xxx

Le factotum,
j'aime bien cette pensée que je reconnais avoir lue quelque part. Au delà de l'âge et des expériences, jamais je n'ai pensé à la peur ou à l'éventualité de souffrir face à un amour naissant, parce que c'est si rare, ça ne s'explique tellement pas, ça se vit et je crois que c'est toujours de mieux en mieux lorsqu'on avance en l'âge et pour le meilleur. Finalement, je crois que je demeure une éternelle optimiste profondément amoureuse des cadeaux que me propose le hasard de la vie! Le sentiment amoureux, la complicité, aimer de tout son coeur et désirer être aimé, dans le respect de chacun, c'est le plus beau des cadeau.
Merci aussi à toi de ta fidélité à me lire xxx

Dédé a dit…

J'ai essayé dans le passé de comprendre pourquoi on me fermait la porte. J'ai tout tenté et je n'ai jamais réussi. Je pense que chacun a droit à son jardin secret mais il ne faudrait pas que ce jardin se transforme en jungle infranchissable.

Nanou La Terre a dit…

Dédé,
bienvenu dans mon petit monde.
Mais tu as tenté quoi au juste? Personne n'a de pouvoir sur personne. Laisser aller, simplement et, respecter...
Il n'y a que 2 émotions sur cette terre : l'amour et la peur. Et si le jardin se transforme en jungle infranchissable, que peux-tu y faire?
Rien, absolument rien.

Solange a dit…

Quand la forêt est trop dense vaut mieux ne pas s'y aventurer on risquerait de s'y perdre.

Nanou La Terre a dit…

Solange,
comme c'est bien dit. Bon week-end à toi xxx

Zoreilles a dit…

J'avais l'âme à l'amitié, à la douceur du moment, j'ai pensé à toi et j'ai décidé de venir te faire un sourire et un câlin pour que tu saches que tu n'es pas seule, que tu as plein d'amis(es).

Nanou La Terre a dit…

Zoreille,
mais t'es donc bien gentille! merci, merci beaucoup...
J'aimerais tant écrire et tout reste au dedans. Je voudrais parle r de ma maman qui va nous quitter, des moments heureux que nous vivons tous ensembles autant que les deuils. Les deuils qu'elle fait, bien je les fait avec elle et je l'accompagne; ses minous, son condo, sa vie... Merci encore chère amie xxx