CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RSERVE.


Auteur inconnu

dimanche 21 septembre 2008

La langue officielle du Québec

J'offre mes services en français à de nombreux organismes. Depuis deux ans, je remarque une augmentation des demandes par courriel et par téléphone exclusivement en anglais et un refus évident de collaboration et d'intégration. Et cette semaine, je constate que le problème, de toute évidence, semble bien loin d'être réglé et ne se réglera pas sans une intervention claire et directe.

J'ai pris une grande décision. Désormais, je ne favoriserai que les entreprises qui ont le respect de notre langue et refuserai de façon catégorique celles qui demeurent dans leurs propos totalement indifférentes à la réalité québécoise. J'ai l'impression de revenir 70 ans en arrière, au temps où mes grands-parents, soumis, travaillaient en anglais avec des patrons unilingues anglais et que tout était correct comme çà...



Voici ma dernière expérience....

Il s'agit d'une entreprise qui m'avait contactée et avec qui j'avais clairement et gentiment indiqué ma position face à la langue d'enseignement que j'offrais, il y a de cela quelques mois, et qui revient à la charge:

Hi!

You have been cordially invited to the Grand Opening of the .... Extend the invitation to friends with children, there will be activities organized for the little ones.....

We look forward to seeing you!

Je constate que la belle affiche tout en couleur qu'ils m'envoient, est entièrement en langue française...Quel est le chaînon manquant?


Bonjour madame,

je suis ... et je viens de recevoir votre invitation.

Est-ce par l'entremise de mon site que vous avez obtenu mes coordonnées?

Permettez-moi un commentaire; je suis étonnée de recevoir une invitation en anglais alors que votre affiche est entièrement en langue française. Y a-t-il une raison particulière?

Je vous remercie de votre invitation mais je privilégie maintenant les organismes qui favorisent le respect de la langue française.

Notre langue est trop précieuse pour la laisser dans l'oublie.

Au plaisir de vous reparler en français,

Signature...

Je reçois cette réponse. Les deux bras me tombent...


Bonjour Madame ...,

I contacted you previously concerning your services for our ...and that is why I had your email.

Our daycare ... is bilingual and in being so both languages are both accepted and respected, niether is favoured as Quebec is (still) officially a bilingual province within Canada. Our school caters to many francophone clients who bring their children to us everyday and ask our educators to speak English to them so that they may be able to one day have a choice and an open mind. I respect the French language and Quebec culture, but at the same time am more at ease writing in English. I do apologize if this has somehow upset you.

Other suppliers do not have a problem with our bilingual philosophy.

I do hope to see you at our Grand Opening.

Kind regards,
signature...

Elle n'a rien compris. En plus, elle veut me faire sentir coupable en me laissant supposer que tout le monde pense comme elle et que je suis complètement dans le champs? Elle pense m'atteindre quoi??? Elle ne me connaît pas. Je suis inébranlable et imperméable à ses propos. Il faut agir, et rapidement. Cette fois-ci, mon message doit être parfaitement clair. Je me mouille, et je prends la décision d'impliquer politiquement et moi-même et mon entreprise.

Bonsoir Mme ...,

j'ai retracé votre demande de service dans mes courriels.

Je suis québécoise de souche et de langue française. Je vis au Québec depuis toujours et à ma connaissance, jusqu'à maintenant et fort heureusement, la seule langue officielle qui existe au Québec est le français.

Je ne chercherai pas ici à vous convaincre de l'importance de mes propos qui sont à la fois politiques et personnels. Je constate simplement que nos philosophies sont diamétralement opposées et que je ne vous serai, malheureusement, d'aucune utilité à l'intérieur de votre institution.

Je vous remercie quand-même de votre invitation et de votre intérêt pour mes programmes et j'espère que vous trouverez quelqu'un à la hauteur de vos attentes,

Bonne chance!

Signature...

Si tout le monde s'y mettait, peut-être que les endormis et les rébarbatifs, acculés au pied du mur, finiraient par l'apprendre notre langue!

J'ai été de ceux qui se sont investis à 200% pour la préservation de notre langue. Lors de mes premières élections en 1976 et bien que jeune encore, je savais parfaitement pourquoi j'étais péquiste. J'ai eu le privilège comme bien d'autres d'avoir connu cette fierté du rassemblement magique d'un peuple différent qui se TENAIT MERDE. Où est passé ce peuple si ardent et fervent défenseur de son statut unique, où, voulez-vous bien me dire??? Que s'est-il passé pour que nous en soyons rendus là, 100 ans en arrière? C'est pas possible... Sommes-nous redevenus aussi serviles et accommodants avec les années?

Mon devoir est de veiller à ce que mon jeune sache combien sa langue et ses traditions sont importantes et qu'il a le devoir de conserver toute cette belle richesse parfaitement intacte et de le transmettre à sa descendance...

Je n'accommoderai aucun individu qui n'a pas le ferme désir d'apprendre et notre langue et le respect de nos traditions.

Peut-être que d'autres suivront. Je l'espère... Il faut bien quelques pionniers pour faire avancer les choses...

dimanche 14 septembre 2008

Quelques fois le client... a raison

Bonsoir madame,

je suis allée passer la soirée dans votre restaurant hier soir. C'était l'anniversaire d'une de mes tantes que j'aime beaucoup. Je vous ai aussi adressé la parole en vous disant que c'était la première fois que je ne laissais aucun pourboire.

Madame, ce message se veut vraiment positif dans tous les sens du mot. Loin de moi l'idée de vouloir vous démolir personnellement.
J'ai cependant la ferme conviction que lorsqu'on travaille avec les gens, ou le public, appelez çà comme vous le voulez, c'est qu'ils viennent vers nous en toute confiance et nous avons le devoir de leur donner le meilleur de nous-même.

Hier, en votre personne, j'ai vu un être humain complètement désintéressé, insolent et épuisé. Je trouve çà désolant, et pour les gens qui s'attendent à passer une belle soirée, et pour vous qui semblez au bout du rouleau. En fin de compte, qui y trouve vraiment satisfaction? Et je doute fort qu'au fond de vous, vous soyez vraiment heureuse du résultat....


Je pense aussi que la vie est trop courte pour se permettre de passer de longues périodes de temps dans un mode de vie qui ne nous ressemble plus et que l'on aime plus.

Voilà.

J'ai aussi remarqué que votre site était cousu de fautes d'orthographe.

Dans un Québec majoritairement francophone, je pense qu'il serait particulièrement souhaitable de redoubler d'effort afin d'offrir un site présentable et crédible aux yeux de la majorité québécoise.

Sincèrement,

Nanoulaterre

(Message adressé à la propriétaire du restaurant Le Molisana, rue Fleury, Montréal)