CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RSERVE.


Auteur inconnu

jeudi 24 juin 2010

Bonne fête mon pays!

Je partage avec vous
Ma plus belle St-Jean
Appuyée contre un arbre
Avec mon ami Fudge
Sur notre belle montagne
24 juin 1976...

"Vive le Québec... Vive le Québec libre!"

Charles de Gaulle

Montréal 1967




mardi 8 juin 2010

Le feu

Le feu...

Rien que d'y penser, j'en tremble des pieds à la tête. Des souvenirs et traumatismes importants dans ma vie que ce foutu feu.


Yang a entendu deux explosions et vient me voir.
Je reviens tout juste de la rue derrière chez moi. Une maison tout près, complètement en flammes. Ça vient tout juste d'arriver. J'entends les pompiers au loin. Des dizaines de gens accourent et regardent, sidérés. Le feu est si chaud, si puissant. Rien n'est à son épreuve. Puis, une femme en pleure, en robe de nuit d'été, pieds nus. Il fait si froid ce soir, c'est sa maison qui brûle et moi je sais dans quel état intérieure elle se trouve présentement... Pleurant à chaudes larmes, un tel désespoir l'habite... Elle essaie de joindre sa famille sur son cellulaire et tremble. Je me précipite vers elle, lui donne mon châle molletonné, la couvre tendrement et la prend dans mes bras en caressant sa tête. Je tente de lui donner ma chaleur, tout ce que j'ai en moi. Silence... il n'y a rien à dire. Que puis-je faire, que peut-on faire...

- Gardez mon châle. Aimeriez-vous que je demeure près de vous?

Elle s'assied dans la voiture de police...

-Ça va aller... merci...merci!!! Merci beaucoup!!!!

Merci... Je me sens si petite... C'est tellement gros, tellement lourd ce qui lui arrive, bon sens... Et les flammes sont énormes et ont déjà ravagé le toit, elles embrasent la maison en entier, sortant de partout. Perte totale cette maison...

Je cours lui chercher des bas et prends les plus beaux, les plus doux. Elle en aura bien besoin. Désolée Rosie, j'ai dû donner les bas que tu m'avais donnés à mon anniversaire!

De retour sur place, deux membres de sa famille sont déjà près d'elle à la réconforter. Je lui donne les bas. Elle me remercie sans arrêt. Nous nous serrons. Je pose mes mains sur ses joues et la regarde tendrement...

-Ça va aller, ça va aller... courage...

Mon chant à bercer sera pour elle ce soir.

Je suis bouleversée.





mercredi 2 juin 2010

Chant à bercer

Comment dire, il y a de ces moments où l'on se sent en pleine symbiose avec soi-même, de ces instants où la vie semble nous avoir choyé d'un calme intérieur à toute épreuve, teintée de béatitude indescriptible. Ainsi je me sens, comme le "Chant à bercer" de Schumann. Doux mélange de dépouillement, plénitude et d' intimité bienfaisante. Celle qui pénètre par la bouche et se loge là, dans la poitrine. Alors, je m'arrête afin de partager avec vous ces instants d'abondance qui me font sans cesse réaliser que demain ne sera toujours que demain et n'aura jamais d'emprise sur aujourd'hui, jamais...

Pour Jackss, Herbert , Mazz, Simo et Moukmouk
Mes gentils lecteurs masculins

Pour Gelisa qui a repris le piano
Pour Grimmimi Sue et Dom qui rêvent de l'apprendre
Pour Zed au grand coeur

Pour la courageuse Nanoub973

Et plus particulièrement pour ma belle Mel Alpa
Chez qui vous pourrez apprécier la plume du coeur...

Pour mes amis et amies
Bouda, Rosie, Manou et Fudge
Cousine Petite fleur
Lulu et Jennifer
Et...
Ma p'tit soeur Chatou

Ainsi qu'à tous ceux et celles
Qui prennent le temps de venir me lire
Chers lecteurs fidèles
Je vous apprécie énormément
Voici pour vous mon langage intérieur
Celui que je préfère en tout
Et qui me rend si heureuse
Ma musique...

Robert Schumann
Opus 124 no.16 Slumber song