CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RSERVE.


Auteur inconnu

vendredi 30 septembre 2011

Merci Manou, merci Zed...



Si vous êtes le moindrement sensibilisés à la maladie mentale, à ce que vit Fafouin, à ce que j'ai pu vivre et vit encore, prenez le temps d'écoutez cette émission radiophonique extrêmement pertinente. Je ne trouve pas les mots pour décrire les commentaires. Je les vis, les sens. C'est Fafouin, c'est ma vie comme parent d'un proche atteint, c'est Vé...

Je m'inquiète, oui... Pas pour moi, mais pour Vé, pour sa sécurité. Je ne sais plus comment le lui dire. Elle l'aime mais n'a pas d'outils. Je tente de lui en donner. Pas facile. Vient un moment où on a le devoir d'être intrusive, pour la sécurité de ceux et celles qu'on aime.

Je n'ai pas tout dit, mais tout m'encourage à le faire. Et comme j'aimerais n'avoir que l'écriture ,écrire, écrire... et dire...

Merci à tous , merci vraiment, du fond du coeur, de votre fidélité et appui...xxx

http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2011/CBF/MaisonneuveEnDirect201109301215_1.asx

mercredi 21 septembre 2011

Lumière et ténèbre

Pas facile d'avoir une vie stable depuis le début septembre... Avortement de Vé, beaucoup de douleur pour elle, elle l'aimait déjà cet embryon... Forte cette petite. Elle savait bien que dans la situation actuelle, impossible de faire grandir un enfant dans le bonheur. Fafouin a bien fait ça aussi, malgré le fait qu'il voulait le garder... Je les ai accompagnés là-dedans, CLSC, etc.

À travers tout ça, mon voisin immédiat est décédé, laissant derrière lui ses 2 petits enfants de 4 et 6 ans et sa femme. 45 ans, trop jeune pour mourir. Infarctus. Nous nous sommes donnés la main entre voisins pour aider ma voisine et faire un grand ménage de sa cour arrière: enlèvement de la piscine, pelouse et tous les objets inutiles... Pour une raison inconnue, ils avaient complètement perdu le contrôle. Faut pas juger. Dans ces moments, la seule chose à faire c'est d'aider, on ne s'est pas posé de questions. Deux voisins, Yang et moi avons pris la relève quand on pouvait. Puis, salon, funérailles, enterrement. Pas facile pour les enfants dont l'un d'eux est mon petit élève. Mon trésor... Funérailles pentecôtiste. Difficile mais très beau. Enterrement, ouf, jamais vu auparavant; ils attendent que le cercueil soit enterré au complet avant de partir. J'ai des images... la grue qui tasse la terre, mon petit Joël qui regarde tout ça les yeux en larmes sans broncher. Il me semble qu'on peut éviter ça aux enfants, enfin, ce sont leur scoutumes...

Pendant ce temps, notre maison était bordélique car les menuisiers posaient les planchers de bois francs dans nos chambres. Y'a des semaines comme ça, faut faire avec! Nous ne nous appartenions plus Yang et moi. Tiens, un soir, je suis allée me reposer près de lui après le souper et me suis réveillée le lendemain matin, toute habillée!

La semaine suivante m'est apparue comme des vacances malgré mes occupations et mon travail!

Puis, samedi matin, première crise suicidaire de mon fils. "Maman, je t'en prie, viens me chercher!" S'est lacéré à 4 endroits le dessus du bras gauche pour apaiser sa douleur intérieure. Un vrai TPL, ne plus en douter... Je ne l'ai jamais vu pleurer et crier de la sorte. Prochaine étape, hôpital, de gré ou de force, l'urgence sociale est dans le dossier.Très inquiète pour lui et Vé. A pété sa coche, lancé des objets dans l'appartement, a bousculé Vé et a brisé la fenêtre de la porte patio en lançant un couteau... "Je ne sais pas ce qui s'est passé maman, j'ai vu noir..."

Je raconterai plus en détails...

Le côté positif: m'a appelé dans ses moments de détresse et a demandé pour la première fois de l'aide pour son impulsivité. Faut voir le bout de lumière quand-même! Côté négatif, Vé l'a repris malgré mes recommandations de ne pas le faire. Elle le protège, misère... Et c'est reparti, il va oublier l'aide qu'il demandait. Va falloir penser à un plan 2 d'urgence...

Ce matin, je suis allée chercher Fafouin pour l'amener à la clinique. "Je me suis fait mal à la main en me tiraillant avec Alex." (son copain). Il a la main toute enflée et incapable de la bouger. Gros doutes sur la véracité de ses propos. L'appartement était bordélique et il y avait une bouteille de gros fort entamée sur la table du salon, à 9 hres du matin...

Bon, assez pour aujourd'hui. Là, entre deux cours, je m'en vais faire ma marche rapide et peut-être le gym. Puis, si l'eau n'est pas trop froide, mes brasses, on verra. Ce soir, je m'en vais souper avec ma petite soeur et maman. besoin de penser à moi... À suivre...