Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

mardi 9 mars 2010

Si la femme m'était contée, hommage 8 mars

Je me promets
De demeurer entièrement
Fidèle à moi-même,
De chercher ce qui me complète
En chaque homme

De vivre une journée à la fois
Prendre le temps de respirer, vivre
Et lâcher-prise

Perfection
Moule de la super-women
Connais pas
Fière de dire
Que j'ai fidèlement tout fait
Pour ne jamais y adhérer

Je préfère l'équilibre
De ce vent caressant les arbres
Choisissant mes horaires de travail
Et les gens suivent...

Je ne serais rien
Si je ne captais au vol
Le temps de savourer la vie
En ce petit 24 heure si court
En profiter au maximum
En vivant, en aimant,
Goûtant la vie, ma vie
Répartir le temps
Équilibrer le temps

Je n'ai rien à prouver à personne
Sauf à moi-même

Je promets de continuer
À me remplir du vent
Du sable doux sur ma peau
De l'eau fraîche
En m'abreuvant du soleil
Gouter mon air frais hivernal

Dénoncer et crier haut et fort
La violence faite aux femmes
Et aux enfants

Je pense à toi, ma tendre Lise
Que j'ai entendue mourir
Sous les coups de couteaux
D'un déséquilibré
Qui se disait t'aimer,
Lise...

À Laure,
mon arrière-grand-mère
Ancienne maîtresse d'école de rang
Qui a élevé 16 enfants
S'occupait d'habiller, laver
Et nourrir tout le monde,
D'administrer les 14 logements
Que mon arrière-grand-père
Avait construits
Parce qu'il ne savait pas écrire

Alma
Arrière grand-mère
Pianiste
Dans les cinémas de films muets
Toujours souriante

Ti Mimi...
Ma mère, si forte, si brave
la meilleure des mamans
Qui m'a donné l'équilibre
Dont j'avais besoin
Pour grandir et m'épanouir

Marietta
Ma grand-mère paternelle
Que j'adorais
Si bonne, si dévouée
Mais si soumise

Coronna
Ma grand-mère maternelle
Qui, malgré ses airs de dure
Avait l'esprit d'un autre temps
Refusant que ses enfants
Abandonnent l'école

Camille Claudel
Clara Shumann
Georges Sand
Et tous les autres
Je pense à vous...

Et à celles
Qui cherchent encore l'équilibre
Et ne l'ont pas encore trouvé
À toutes ces femmes anorexiques
Que je croise dans la rue

À ces jeunes filles de 14 ans
Qu'on utilise et qui perpétuent
L'idéal irréel d'un corps parfait
Et de la jeunesse éternelle


Clara Schumann, Nocturne en Fa majeur, op. 6 no.2
...








13 commentaires:

Dominique a dit…

Je me promets...

Jackss a dit…

Très beau texte Nanou

Un bel hommage familial. Tu as une arrière grand-mère qui s'appelait Laure? Un nom que j'aime beaucoup. Une autre qui jouait du piano dans les cinémas muets. Charmant!

Freda a dit…

Très beau texte qui nous donne l'occasion de réfléchir.

Je me promets moi aussi.

Solange a dit…

Très beau texte et bel hommage aux femmes de ta lignée.

Grimimi Sue a dit…

Bonsoir Nanou,
J'arrive d'un petit concert privé et gratuit de Clara Schumann.
Un merveilleux 5:08 minutes... de calme et de paix. Merci!

Tu as écrit la vie des femmes de ta vie et la tienne... De beaux modèles pour les générations futures qui marcheront dans vos pas.
Becs chinois xx et tisane à la menthe.
Sue

Air fou a dit…

wootypho! dit-on plus bas...

Ma chère Nanou, et vive cette femme de notre temps et son courage, TOI!

Quant à ce que l'on cherche, il faut voir ce merveilleux film « Chacun cherche son chat »... si ce n'est pas fait!

Et cet autre, hommage à la solidarité féminine et masculine face à la violence faite aux femmes, sans égard pour le pourcentage de mélanine, tu sais... « Le secret est dans la soupe ». J'adore ces deux films. Tu me diras si tu les as vus?

Bises et fraises fraiches parfumées, amusant le gout de la tisane à la menthe de Sue. Et Chopin, c'est son année. J'aime énormément Schubert aussi!

Pianissimo avec la vie quabd c'est dur et fortissimo, quand c'est plus beau!

Zed ¦)

Nanou La Terre a dit…

Dominiuqe,
alors, ne lâchons pas...

Jackss,
merci...Bien sûr, une de mes arrières-grands-mères s'appelait Laure. je l'ai bien connu. Elle en avait dedans!Elle est morte à 93 ans! Alors, tu en connais une autre qui jouait dans les cinémas de films muets? Quelqu'un de ta famille?

Freda,
merci beaucoup...La liberté, il faut la prendre et la vivre là, à l'instant. Malgré les difficultés avec mon grand garçon, j'ai une qualité de vie exceptionnelle. Je ne parle pas d'argent évidemment. Non, la qualité est ailleurs.Nous sommes alors 3 à nous promettre...

Solange,
un gros merci! J'avoue que je suis bien fière des femmes de ma vie. Elles ont tous à leur façon été fortes et braves.

Grimmimi,
je suis heureuse que cela te plaise. Clara Schumann était une pianiste exceptionnelle et la meilleur interprète des oeuvres de son mari. Dommage qu'à cette époque, son grand talent de compositeur n'ait pas été reconnu à sa juste valeur...
Je parlerai des femmes de ma vie dans de futurs billets assurément...
Merci...

Zed,
merci...
Non, je n,ai pas vu ces deux films mais sache que tu piques ma curiosité. Je vais aller voir la description, ça m'intéresse.
Oui, Chopin, ça je le sais, comment ne pas me rappeler la découverte de ton blog... Schubert, hum... Un petit Impromptu avec ça?

Très doux, très fort... Bravo, tu connais la musique...

☼ FRANCE ☼ a dit…

Et bien moi qui n'écris pas souvent je trouve ce texte superbe bravo nanou.
Un bel hommage pour ta famille.
Je t'embrasse fort et passe une belle soirée

Flo ♪ a dit…

je viens te faire des bisous et je vois que tu es passé voir mon ami c'est super
Merci

Nanou La Terre a dit…

France,
merci beaucoup! ce sont les femmes de ma vie...

Flo,
coucou à toi! Par chance que je n'ai pas parlé dans ton dos!

Bizous xxx

herbert a dit…

Nanou la terre.

C'est la première fois que je viens et je trouve le merveilleux.
Non seulement dans tes messages si bien tournés, mais aussi parce que j'adore Clara Wieck, et j'ai tout lu de la correspondance qu'elle a entretenue avec son Robert qu'elle aimait tant et que j'aime tant aussi.
Et je vois que toi aussi...
Merci beaucoup.

Je t'embrasse.

Nanou La Terre a dit…

Hebert,
on dit que les hasards n'existent pas, c'est pourquoi vous étions pré-destinés à venir ici ce matin. Alors, je vous souhaite la bienvenue chez moi. je n'ai pas lu la correspondance qu'ils entretenaient mais l'imagine très bien. J'adore aussi Robert Schumann. Peut-être qu'un jour, j'aurai quelque chose pour vous... À bientôt!

RAINETTE a dit…

j'suis un peu en retad Nanou, mais que c'est beau ! Bon pas vraiment de retard, ce sera l'année de la femme !

Et la musique est bien douce !

Bye