CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RÉSERVE.


Auteur inconnu

vendredi 17 mai 2013

200 kilomètres à l'heure

Bien oui. C'est de cette façon que vit mon fils présentement. Comment fait-il, dans quel monde vit-il... Étourdissant. Si j'avais eu le malheur de me laisser entraîner là-dedans, émotivement, je serais morte aujourd'hui. Personne n'y survivrait, je peux vous l'assurer. Mais lui, comment fait-il... C'est quoi le truc?

____

15 avril, sortie de détention de Fafouin. Journée splendide, je vais le chercher, le serre dans mes bras, pleure un bon coup. C'est quand-même quelque chose de pouvoir enfin serrer son fils après 1 ans de conversation derrière une vitre. Je pense que j'avais sous-estimé la chose et pris beaucoup sur moi... Le coeur me rattrape.

Plan no. 1 de Fafouin: aide sociale.

-J'ai peur...

-T'as peur de quoi?

-J'ai peur de rester sans argent, qu'ils ne m'en donnent pas.

-Sois sans crainte, ça va bien se passer. Au pire, t'as une famille, t'es pas tout nu dans la rue, comme plusieurs qui sortent. Et on peut s'arranger pour les prochains 2 semaines.

Bureau d'aide social. N'aura un chèque que dans 10 jours...


- Pis après y vont se demander comment ça se fait qu'on continue à voler!!!

-Eh! Wow! Ce n'est pas une raison, rien ne justifie de voler OK?

Plan no 2 de Fafouin

R,V. avec agent de probation. Je l'accompagne au palais de justice.  Tout est beau, premier rendez-vous à jour. Alors go.

Plan no 3: logement, chambre. Je dois l'avouer, mon plan...

-Non maman, c'est assez pour aujourd'hui. Je ferai ça demain...

Il n'y a jamais eu de lendemain pour se trouver un toit. À partir de ce moment, tout était trop, trop pour lui.

-J'ai pas d'argent, ça  ne sert à rien de chercher une chambre..

Rien à faire. Tout vient toujours de l'extérieur, jamais de lui.

- C'est pas une raison. Je t'avance 2 semaines et tu me remets lorsque tu recevras ton chèque. C'est  si important d'avoir un toit.

- Je sais.. Cette semaine maman je vais prendre ça smooth.

Smooth pour Fafouin = buttinage d'une fille à l'autre,  faire la fête, beuveries et nuits blanches. J'ai compris assez vite en même temps que de préserver ma vie et mon bonheur rapidement. Règles strictes ici. Alors il ne vient pas souvent coucher.

____

M'appelle en panique. Il a des boutons sur les lèvres, n'aime pas ça. Hum, je me doute bien de ce que ça peut être...


- ça m'apprendra à coucher avec une danseuse!!!

Ouf...
 ____

-Faut que j'arrête de boire...

Au moins, il se le dit à voix haute.. Première prise de conscience. C'est toujours ça de pris...

-Mais tu allais aux groupes AA lorsque tu étais en détention, il me semble que tu aimais ça?

-Oui mais je faisais ça juste pour me changer les idées, pour passer le temps.

D'accord, il ne le faisait pas pour lui. Pas prêt...

_____


 Sans entrer dans les détails je dois dire que mon bonheur et ma vie en furent préservés à ce jour. Mon équilibre est si important... Un jour, je me souviens avoir dû signaler mon propre fils à la DPJ et leur dire que je ne le reprenais pas chez moi après l'école afin  que le signalement soit pris au sérieux. et que Fafouin puisse être en sécurité. Il avait 14 ans...  Ce fut la plus difficile décision de ma vie. Cette journée-là, lorsque tout fut terminé, j'ai plongé endormie dans mon fauteuil. Lorsque je me suis réveillée et levée, je ne tenais plus sur mes jambes, et devais m'appuyer sur les meubles pour enfin pouvoir marcher... À cet instant même, je me suis jurée que plus jamais je  ne me retrouverais démolie et affaiblie de cette façon, peu importe les circonstances et la situation.

________

Il l'a reçu son chèque, un peu avant le 1er du mois. En 10 jours il n'avait plus rien. Tiens, un soir il est arrivé chez moi avec des vêtements neufs...

-Mais Fafouin, cet argent est pour te loger et te nourrir!

-J'avais envie de me gâter.

-MERDE, JE NE T'AI PAS ÉLEVÉ COMME ÇA!!!

Je me sentais tellement idiote d'avoir répondu ça, surtout à un jeune homme de 21 ans. À un moment, on ne sait tellement plus quoi dire, En fait, il y a tellement peu à dire... Toute parole devient tellement ridicule, stérile et surtout inutile... Je me tais, de plus en plus. Pas question que je le fournisse monétairement. Il le sait, ne me demande rien. Il se débrouille oui, très bien. Tiens, hier soir, il avait des souliers neufs de belle qualité dans les pieds.

-T'as des souliers neufs?

-Oui.

-Et qui t'a payé ça?

- J'ai de l'argent...

Lorsqu'il est parti, je suis allée me chercher une bière pour faire passer ça...

Depuis 3 jours, je sens que je le perds. Il n'est plus là,  ni lui, ni le regard, tout est pressant. Les êtres qui l'aiment et lui veulent du bien sont si loin de lui. Ne les considère pas, ne les voit plus. Le voilà de nouveau retombé dans le néant et la négation de son être, alcool depuis 1 mois et drogue maintenant. Je le connais tellement.

 -Fafouin, regarde-moi . Je trouve que tu es en train de perdre la belle liberté que tu désirais tant. Il n'est pas trop tard tu sais. Tu peux arrêter ça là, maintenant...

-Arrête de m'achaler avec ça, j'suis pressé là!!!


Les agences de recouvrements à ses trousses de même que son agent de probation, parce qu'il ne va pas aux rendez-vous, les entrevues qu'il décommande... Le voilà de nouveau enfoncé. Il l'écrit si bien dans son réseau social;

-Je dis toujours non à l'alcool mais elle ne m'écoute jamais!

16 commentaires:

L'impulsive montréalaise a dit…

Je ne sais jamais vraiment quoi te dire quand je lis tes textes qui parlent de Fafouin. À un certain donné, les mots restent des mots. Mais je te lis. Et je trouve ça si triste pour toi. Pour lui aussi.

cryzal a dit…

Parfois j'aimerais pour un jour, une heure, un instant être dans ses souliers juste pour voir comment il voit le monde comment il pense...ça pourrait surement aider juste a mieux le comprendre...

NanouB a dit…

je croyais aux dernières nouvelles qu'il avait commencé un travail
Moi non plus je ne sais que dire, j'ai mal à te lire, l'impuissance me frappe en pein cœur par rapport à tout ça alors j'imagine ...
Rappelle toi juste l'histoire de l'arbre et de la branche malade .
Quand une branche malade qu'on a essayé de sauver, continue à mourir , il faut la couper pour sauver l'arbre. C'est ainsi qu'on a sauvé notre famille il y a longtemps, on a coupé cette branche , avec bcp de douleur. sauf que pour nous cette branche est née à nouveau de ses cendres...et est en pleine forme aujourd'hui...
Tu as tant essayé, tu as tout essaye ....Il ne veut pas de ce monde , de ton monde ...C'est terrible

Je suis sincèrement peinée, j'espérais venir lire de belles nouvelles
Je t'aime fort

Pierre Forest a dit…

Tu as fait et continue de faire ce qui es le mieux pour toi et pour Fafouin: Établir les limites pour préserver ta sécurité, lui donner de bons conseils, le soutenir quand il en a besoin, mais tout en l'incitant à laisser ses comportements destructeurs.

Émotivement, c'est difficile de voir ses enfants en difficulté, mais il n'y a pas grand chose de plus que tu puisses faire, sinon d'espérer que la lumière se fasse en lui et qu'il arrive un jour à contrôler cette impulsivité qui le met si souvent dans des situations qui dégénèrent.

Mes pensées vous accompagnent, toi et Fafouin.

(Je ne sais pas quel mécanisme attribue les mots qui doivent être entrés pour valider un envoi, mais en ce qui me concerne, c'est "Sentences" qui m'a fallu entrer.)

Solange a dit…

C'est décevant pour toi, mais tu n'as rien à te reprocher tu as tout fait pour l'aider. Il faut maintenant que ça vienne de lui. Il ne faut pas désespérer.

Une femme libre a dit…

Plus je lis et plus je pense que ton diagnostic de maladie mentale jamais confirmé par des spécialistes est juste. Ça ne donne pas grand chose de savoir ça parce que même les malades mentaux diagnostiqués ont le droit de vivre à leur façon même risquée tant qu'ils ne mettent pas leur vie ou celle des autres en danger de façon claire et évidente.

Jackss a dit…

Bonjour Nanou,

Voilà une passe bien difficile, le genre de situation pour laquelle il n'y a malheureusement pas de recette miracle. Je peux juste comprendre, être à l'écoute et souhaiter que tu puisses trouver le moyen de penser à toi.

Le plus difficile c'est d'avoir la chance de lâcher prise. C'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire, comme n'importe quel conseil qu'on peut donner dans ce genre de situation.

Mes meilleures pensées t'accompagnent.

Julie Deblois a dit…

Ô Nanou!
Par combien de fois il faut tomber pour avoir le goût de se tenir debout et de chercher la fierté à l'intérieur de nous??
Je lis ton texte avec grande peine et en même temps grande admiration pour la femme exceptionnelle que tu sembles être!
Que tu saches comment te préserver à travers les aléas de la vie, je trouve ça grand et beau!
De tout mon coeur je t'envois mille énergies, mille sourires et mille regards tendres!

Roger Gauthier a dit…

Quelle histoire épouvantable. Le plus effrayant, c'est l'impuissance. Se sentir impuissant, se sentir responsable aussi. Je ne sais pas comment ça fonctionne pour une mère, je ne suis qu'un père après tout. Mais mes enfants savent que rien ne passe avant la survie de mon couple. Ils savent aussi que je ne me laisserai pas détruire, que je couperai les ponts avant. Ils le savent.

Mais ce qui vaut pour l'un… Je ne suis pas certain que ton fils soit touché par ce genre d'argument.

Ne te laisse pas détruire… bonne chance.

Gwendoline a dit…

Contente que Fafouin soit enfin libre!...désolée de son attitude!je travaille dans l'insertion et rencontre souvent des gens avec les mêmes problèmes! alcool...je n'ai pas la prétention de connaître les solutions, mais tout n'est pas désespéré, j'ai vu des cas "se relever"!le plus souvent, juste trouver un petit truc (activité ou entraide) qui donne un sens à la vie de la personne, trouver quelqu'un qui aurait besoin de secours et que Fafouin saurait aider...bon courage!

claude a dit…

Bonjour Nanou
J'ai lu cette publication hier mais n'ai pas eu le temps de mettre un commentaire.
Merci de passer sur mes deux blogs.
Cela me mets toujours mal à l'aise quand je lis de mauvaises nouvelles concernant ton fils. Je m'imagine ce que tu peux vivre. Il est malheureux qu'une année derrière les barreaux ne l'aide pas plus à vouloir s'en sortir.
Pas facile ta situation et la sienne non plus.
Je suis de tout coeur avec toi.
Pas bête l'idée de Gwendoline mais il faudrait que Fafouin le veuille.
Pensées et bises amicales.

Nanou La Terre a dit…

Impulsive Montréalaise,
faut pas être triste pour moi. C'est plutôt lui qui a de la difficulté à fonctionner. Par contre, il sait comment retomber sur ses 2 pieds lorsqu'il est mis au pied du mur!

Cryzal,
oui, tu as raison et je me pose souvent la question. Comme j'aimerais aussi être dans sa tête pour sentir vraiment comment il pense et vit!

Nanou La Terre a dit…

Oui mais bon, longue histoire...Ça n'a pas fonctionné. Bien sûr, couper pour sauver l'arbre, on y arrive là. Par contre, du nouveau, une petite amie, responsable, travaillante, etc... Elle le pousse, et, il opère pas à peu près là. C'est dire comme il est capable!En une avant-midi, il a réglé à peu près tout ce qui traînait, pris des rendez-vous...
Des bonnes nouvelles quoi. Aujourd'hui, il se cherche une chambre...Croisons-nous les doigts donc xxx

Pierre Forest,
un gros merci pour ton soutien. Je vais bien et réussis à préserver mon territoire. Soutenir, d'accord à sa sortie de prison, lui donner un coup de main temporaire, d'accord, mais là, ce serait lancer une bouée de sauvetage. Alors, on coupe la corde, ça presse!
On va souhaiter que ton mot "sentence" en soit un positif: il s'emprisonne lui-même...

Solange,
c'est décevant pour lui, pas pour moi Solange. C'est sa vie qui est bordélique, pas la mienne. Mais, comme j'expliquais plus haut, il a une nouvelle flamme qui semble avoir de l'influence positive sur lui. Voyons la suite...



Une Femme Libre,
TPL, à ne pas s'y tromper! J'ai les outils, pas inquiète pour moi. Lui en parler? On oublie ça, il n'est pas rendu là.
Leur vie en danger de façon claire et évidente, et oui. La société ne prend pas la maladie mentale au sérieux. Et ces fameux droits de la personne... Impossible... Faut qu'il essaie de se pendre, qu'il tue quelqu'un, qu'il ait un accident, là le système réagit! Ce n'est pas de la prévention ça, c'est ramasser les pots cassés. Et toi, tu en sais quelque chose aussi...


Nanou La Terre a dit…

Nanoubis,
le 1er de mon 2e commentaire était pour toi, j'ai oublié d'écrire ton nom, désolée!

Jackss,
merci de ton soutien, je sais que tu peux comprendre la situation...Ne t'en fais pas, j'y arrive bien, vraiment. Je sauve ma peau!

Julie Deblois,
merci, des paroles bien tendres et gentilles. Admirable? Je pense plutôt que j'ai eu une fois ma leçon. Je suis descendue tellement bas niveau santé que je ne veux plus jamais retourner sur ce terrain rocailleux! Il faut me préserver car ma vie à moi elle est belle et c'est de cette façon que je veux veux qu'elle continue! Gros bizou à toi xxx

Roger,
je ne me sens pas responsable mais surtout impuissante.Pour une mère? Faut travailler très fort car nos enfants ça restent les petits bébés qu'on a portés, qu'on a bercé. On ne peut pas expliquer en mots...
Avec mon fils, ce qui fonctionne ce sont les paroles et l'action que je pose. Ne pas me laisser détruire fut entre autre le laisser coucher dehors à 3 hres du matin à 16 ans parce que je savais très bien que je perdrais des plumes si je le laissais entrer.Crois-moi, on apprend, on apprend!

Gwendoline,
merci de ton soutien! Bien oui, ce que tu dis a du sens. C'est pas parcqu'on ne lui ouvre pas le chemin à tout ça. C'est qu'il en a du talent, des idées, ce Fafouin...
On ne peut tellement rien faire à sa place!

Claude,
faut être à l'écoute de soi, c'est un travail de tous les instants!Pour le reste, bien sûr il faut qu'il le veuille!Merci de ton soutien xxx



Dominique a dit…

Toujours aussi courageuse !

Y a pas autre chose à dire...

Prend soins de toi !

Je t'embrasse xox

Zoreilles a dit…

Ah quel dommage... Que j'ai de la peine que ça t'arrive et que tu te sentes si impuissante mais toujours si forte et si aimante face à ses choix. En fait, non, je le sais même pas si ce sont vraiment ses choix. Il est la plus grande victime lui-même de son TPL. Et tout de suite après lui, c'est toi qui en souffre le plus.

Je voudrais trouver des mots qui seraient un baume sur cette blessure... mais je t'ai écoutée avec beaucoup de tendresse, d'affection et d'empathie.

Qu'il s'agisse du TPL ou du syndrôme de la Tourette ou d'autres maladies mentales qui affectent la personne et son entourage, j'ai de ces personnes autour de moi et je n'en reviens jamais de la force d'amour incroyable et de la sagesse qu'ont dû développer leurs parents.

Courage, Nanou, et esssaie de te faire mal le moins possible.