CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RSERVE.


Auteur inconnu

mardi 9 septembre 2014

Tout m'aime

Aujourd'hui
La pluie fine me regarde et m'aime
Toutes les pluies fines
Des montagnes et du firmament m'aiment

Gênée et à la fois reconnaissante
De tant de générosité
Je me laisse séduire
Et la brume dévoile à peine, si discrètement
L'ombrage de cette île tout en bas

Fines et fines
Et belles et fraîches gouttelettes...
Et toi qu'attends- tu pour aller danser
Tout en elles et les goûter entièrement?

Puis, en un laps de temps infiniment petit
La brume s'est transformée
En plus de brume que brume
D'un épais nuage blanc étanche
Ne laissant aucune chance de voyance

J'adore tous les visages en ce paysage
Que j'épouse parfaitement
Cette Terre nous dit
Qu'elle peut à tout moment
Nous surprendre et se transformer
Plus grande, plus forte que tout
Franche, droite et dure à la fois.
Le retenir et de ne point l'oublier


Il arrive que la brume dévoile
L'image de ce qui se passe au loin
Faut être particulièrement attentif
Lorsqu'elle se déshabille un peu
De son voile épais

Je perçois, depuis la petite route au loin
Une voiture, au soir, timidement s'y aventurer
En son courage, elle est habile
En grande habituée qu'elle est

Puis, la brume
Me fait complètement aveugle
S'amusant de tout son fou
À me faire imaginer ce chemin
Maintenant inexistant,
Perdu dans le blanc
Sans voitures et sans rien

Et, parce qu'il y fait à présent si noir
L'ombre des arbres au loin
Se dessine au crayon gras,
En des contours si parfaits...
L'ombre des arbres tout noir
Quelle merveille….


M'y aventure en ce chemin
Laines au vent
Et je prie qu'on me laisse
Capter une seule image en moi
L'unique 
Qui me gardera en vie
Pour toujours...

Les Éboulements, juillet 2014

10 commentaires:

Zoreilles a dit…

Grâce à tes mots, mon imaginaire a voyagé jusque dans Charlevoix, jusque dans ce soir de brume partagé avec toi.

Un cadeau!

Nanou La Terre a dit…

Merci, merci beaucoup Zoreille... Tendresses pour toi xxx

Solange a dit…

Nous avons eu des bancs de brume quand nous avons passé dans Charlevoix, pas agréable sur la route. Ton poème en rend l'image plus belle.

Une femme libre a dit…

Quelle inspiration que ce beau voyage d'été!

Le factotum a dit…

Ma compréhension du texte.
Juste pour toi.

Le regard amoureux de cette fine pluie
Danse dans un épais nuage blanchâtre
Qui dévoile une brume transformant ma vie
Merveilleuse annonce d’une étape nouvelle.

Jack SeLivre a dit…

Je découvre votre blog...c'est beau...merci...
http://sousleregarddejack.blogspot.fr/
Amicalement

NanouB a dit…

tu m'épates ma belle Québécoise ! je connaissais ton talent pour écrire, mais pas ta poésie si particulière . Je viens de rentrer d'un difficile voyage ... et je te retrouve avec plaisir
Tendresse et à vite , je reprend
le cours de ma vie...
Ton amie

Nanou La Terre a dit…

Solange,
oui, effectivement, la perspective n'est pas la même. Moi, j'étais bien en sécurité devant ma petite maison!

Une Femme Libre,
oui, vraiment inspirée et je le suis encore...

Le factotum,
moi, j'aime bien ton "regard amoureux de la pluie". Et pour la suite, bien, tu as frappé dans le mile, une nouvelle étape de ma vie. Tout change, même l'écriture!

JackSeLivre,
je vous souhaite la bienvenue dans mon univers, merci beaucoup!

Nanoubis,
merci beaucoup...Tout change, même la forme d'écriture. Alors, tu viendras ailleurs pour le reste d'accord? Tendresses chère amie xxx

Bouda a dit…

Rythme, mystère et émotion... ton écriture et ta parlure... "c'est extra"!

Nanou La Terre a dit…

Chère Bouda,
ma grande amie... Un grand merci, merci pour tout d'ailleurs et en particulier ta présence en ces liens divins, souvenir indéfectible... Pour le reste et bien, je ne sais trop que dire, tout vibre en dedans de moi et ça donne ça... Encore une fois, merci...
Je t'aime xxx