Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

samedi 28 mars 2015

Le retour de l'ange


De ses vagues qui étourdissent le ventre,
Des bras enveloppant et bienveillant de prendre
En un mouvement calme et serein
D'un respire de plus en plus généreux
Un respire d'homme...
Son cœur est si bon, si donnant,
iI semble qu'elle lui ait déjà dit
Peut-être depuis la nuit des temps
Mais elle l'avait oublié.
En tendresse grouillante de vie,
Par ses mains posées plein ses hanches
En amour d'envelopper le ventre,
Ça boue, c'est rempli de vie
Parce que c'est ça la vie

Elle retire doucement,

Tout en respect...

jeudi 5 mars 2015

L'ange



Bien qu'elle ait déposé 
Soigneusement son cœur en repos
Dans un petit coton
Tout au chaud dans le fond de son tiroir, 
Au réveil, lors d'un matin tout frais,
Comme elle les aimait tant
Et lorsqu'il n'y avait plus personne en la demeure
L'ange en profita pour passer par là
Se faufilant par la fenêtre de sa chambrette
Pour se transformer subtilement
En brise calme et indécente 
Qui regardait et aimait son corps

D'une main encore toute endormie 
Posée sur l'oreiller,
Elle se surprit à le serrer 
Fermement et si doucement à la fois.
C'est certain, l'ange passait par là
De dire des mots exquis 
À la façon que l'on savoure un bon vin
Il savait fort efficacement s'y prendre avec elle
À la lueur toute révélatrice 
Des mystères de nuits d'été.

Elle aurait voulu le faire fuir 
En le chassant immédiatement des lieux
Qu'elle n'y serait jamais parvenue
Car l'ange connaissait les secrets de son cœur
Alors, elle lui demanda 
En grande abandonnée qu'elle se sentait
D'y rester pour toujours, tout simplement...