CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RSERVE.


Auteur inconnu

dimanche 17 janvier 2016

Le semeur d'étoiles

Comment le décrire...

J'aimerais pouvoir le faire en l'écrivant, tout en harmonie et inspiration, à la plume, sur papier de soie, à la lueur des chandelles, avec une grande robe de dentelle,  des boucles qui tombent sur mes épaules et un petit collier de perles, ce serait comme ça.  J'espère qu'il se plaira à l'imaginer, ce serait un petit cadeau bien humble à comparer du sien, car c'est de cette façon qu'il écrit lui et c'est comme ça qu'on le reçoit. Un genre de troubadour des temps modernes ça fait toujours chaud au coeur.

Un semeur d'étoiles bien c'est un peu comme un semeur de petites graines d'amour qui ne s'en rend pas vraiment compte. Un pur, un sensible de l'âme, un donneur d'éternité et de paix. Comme ça, de jours en jours, d'années en années, il a offert avec grande générosité  tout ce qu'il avait dans son coeur et a mis de la chaleur de vie, du bonheur et de l'espoir dans la mienne, sans jamais rien demander en retour. Il fait et fera toujours une différence dans ma vie. J'espère simplement en être vraiment digne à mon tour pour lui.

Du premier jour où, par hasard je l'ai lu, un de ses billets m'a émue, bouleversée. Cela parlait d'un directeur de Lycée qui aimait profondément ses élèves. Je fus intensément touchée et le lui ai confié. Depuis ce jour, nous ne nous sommes plus jamais quittés. Lui en France et moi ici, toujours là l'un pour l'autre avec tout ce que nous avions en commun dans notre vie, notre musique, nos douleurs et nos joies. Malgré la fermeture de son blogue, depuis plusieurs années déjà et bien qu'il puisse difficilement écrire, il a toujours lu et commenté avec grâce, coeur et sincérité, en privée, avec une assiduité et fidélité absolues chacun de mes billets.

Aujourd'hui Georges, je ne parlerai jamais de toi au passé car tu es et resteras toujours. Partir c'est quoi au juste. Je ne veux pas que tu souffres. Alors dignement, tu prendras à ton tour le chemin des étoiles. J'y serai pour toi, avec fidélité, tout près, tout près, comme tu l'as toujours été pour moi et je tiendrai avec force ta main pour t'accompagner dans ta nouvelle vie. J'y serai, tu la sentiras. La distance n'a tellement aucune espèce d'importance. Et là, tout au bout il y aura un soleil immense, si puissant, et sa chaleur ne saura jamais se décrire. Ce sera celle que tu as donnée si généreusement, elle sera là pour l'éternité.

Tu seras la voix intérieure 
Qui guidera Fafouin
Tu te fonderas dans la mienne
Je t'entendrai 
Et te répondrai toujours
Sache-le 
Et pour l'éternité
 Mon tendre ami

Merci, merci, tant et tant... 
Je t'aime xxx

Nanoulaterre



En hommage à Herbert
Blogue "Au jour le jour"


11 commentaires:

Une femme libre a dit…

Georges-Herbert nous aime Nanou, mais il aime aussi nos enfants, ton Fafouin et ma Fabienne! Il les comprend, il les encourage et il nous aide à les guider. C'est un sage, un magicien et un poète. J'aime beaucoup ce billet qui parle de lui et tu as bien fait de sortir ton collier de perles pour t'adresser à un tel gentleman!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Bel éloge Nanon... Il est chanceux cet homme de recevoir tes mots d'amitié, où qu'il soit...

Jackss a dit…

Voilà un bel hommage d'amitié et de complicité

Au fond, tu touches à l'essentiel de la vie si on peut s'exprimer ainsi. La vie, sa beauté, ses mystères, l'espoir, tout ça prend son sens dans de réelles amitiés qui nous invitent au-delà des étoiles. Cette sensibilité qui est la tienne est un cadeau du ciel dont tu sais tellement te servir pour faire face à tout et grandir.

Encore une fois, nous suivons une voie qui se ressemble...

Solange a dit…

Je le suivais régulièrement sur son blogue, tu as raison de lui rendre hommage c'est un grand monsieur.

Le factotum a dit…

" Alors dignement, tu prendras à ton tour le chemin des étoiles."
Moi qui ai vu partir mon papa poète hier en lui tenant la main.
Merci Nanou. xx

Geostarn a dit…

Une grande symbiose d'amiti�
Quel bel hommage et appréciation: c'est le coeur qui parle et exprime la profondeur et la sagesse des échanges qui ont jalonné les blogues depuis le début de cette belle complicité.
Avec un lien de confiance solide, on peut se confier, non seulement, nos peines, nos désarrois, et nos inquiétudes, mais nos espoirs et nos joies. Une oréole d'amour enrobe une telle confiance et enrichira les souvenirs.

Une femme libre a dit…

Oh Le Factotum!

Toutes mes sympathies!

Le factotum a dit…

Merci madame " Une femme libre "

Zoreilles a dit…

Je n'ai pas connu cet ami dont tu parles mais il me semble un être d'exception. C'est beau et touchant comme tu parles de lui.

Le Factotum (qui est aussi mon ami dans la vie, nous habitons la même région) vient d'accompagner son papa poète comme il nous le dit, main dans la main, pour aller vers les étoiles et j'ai beaucoup de peine pour lui, il parlait de son père avec tant de chaleur et d'affection que j'avais l'impression de le connaître moi aussi.

Quand le temps aura passé, la peine se changera en grande tendresse et en gratitude d'avoir pu côtoyer ces personnes si attachantes et si merveilleuses.

Nanou La Terre a dit…

Une Femme Libre,
tu as tout dit là, et si bien... J'oubliais les petites boucles d'oreilles assorties au collier. Bizous chère amie xxx

Fitszou,
j'ai eu surtout beaucoup de chance de l'avoir croisé sur mon chemin ce cher Herbert. Faut lui dire c'est tout...

Jackss,
L'essentiel, faut toujours y revenir. Je t'avoue que je trouve ça un peu beaucoup difficile ces jours-ci. Une grande amie à moi est en phase terminale. Je l'entoure comme je peux. Elle reste chez elle. les doses de morphine sont augmentées de jours en jours mais cela ne suffit pas. Heureusement, elle vit tout près de chez moi. Ce qui est difficile à accepter c'est la souffrance physique et morale de ceux qu'on aime. Par chance qu'il y a les étoiles. Et toi, oui, tu as vécu dernièrement ces moments avec le départ de ton grand ami... Oui, une voie qui se ressemble... Je ne grandirai pas là maintenant, j'ai simplement de la peine et je dois passer par dessus. Ensuite, on verra...

Solange,
oui, je sais, je me rappelle Solange... Un grand monsieur oui. Je n'aurais pu passer sous silence...

Factotum,
je ne reprendrai pas ici ce que je t'ai dit ailleurs mais simplement, je souhaite vraiment sincèrement que ton papa soit parti aussi dignement, dans la paix mais surtout entouré d'amour. Et je suis certaine qu'il en as reçu plein plein... Encore une fois Factotum, bon courage dans ce grand deuil que tu vis. Je t'embrasse bien fort xxx

Zoreille,
oui, c'est une personne d'exception... Et comme toi tu dis aussi si bien les mots. Tendresse et gratitude... Le papa de factotum, oui, je sais...
En attendant, je prendrais bien de bons grands bras aimants d'homme pour me serrer très fort et réchauffer mon coeur car il y a aussi mon amie Agathe qui se meurt . Merci beaucoup Zoreille xxx









Nanou La Terre a dit…

Geostarn,
merci, merci beaucoup. Tes paroles sont vraiment réconfortantes xxx