CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RSERVE.


Auteur inconnu

samedi 23 janvier 2016

Les ailes qui trempent dans la boue

Il arrive quelques fois
Qu'elle sente la lune
Comme un gros soleil
Entouré de noir
Ou le contraire peut-être
Ce serait comme
Un soleil
Qui a perdu son ciel bleu.
Finalement
C'est un peu ça là
En fait
Tout à fait ça

Même la rivière qui l'inspire tant
Ne réussit pas
À lui redonner son sourire
Elle ne peut descendre vers  la rive
La neige l'en empêche
Il y a bien le soleil
Mais elle ne le voit pas
Les rives sont de glace
Et les bernaches n'y sont plus
Tristesse

Mourir...
Est-ce que ça ressemble à ça
Lorsqu'on a peur
Ou à un grand jardin de fleurs
Et de chaud soleil éternel?
Lorsqu'on accepte?

Elle se croyait forte
La tête d'Agathe
Reposant sur l'oreiller
Déposé sur ses cuisses
Des Je t'aime
Des Mercis, de la reconnaissance
Mêlée aux rires en grelots
Et aux sourires de silence

Elle se croyait forte
Pour son amie
Et elle le fut, hier
Mais, ce matin
La peine la rattrape
Envahissant
Tout à l'intérieur
Jusqu'aux moindres
Cellules de son corps
C'est physique
Son corps craque
Et là
Les ailes lui trempent dans la boue,
Bien solidement

C'est la douleur d'Agathe
Son impuissance à pouvoir
La soulager
Et tout le reste
Comme un coup
De mitraillette en plein coeur

Eh psitt... que dit la voix
T'en as pas assez
D'essayer de rester forte?
T'es faite de bois, de marbre
Ou quoi là?
Tu es si dure avec toi-même
Là, tu vas te permettre
La dégringolade ok?
Si tu ne le fais pas
Là maintenant
Bien, je vais te rattraper moi
De gré ou de force

T'as le droit de pleurer
Parce qu'Agathe
Va partir
T'as le droit de pleurer
Parce que
Georges aussi
Vas partir bientôt
Et tu ne sauras jamais
S'il est encore de ce monde
Ou s'il a quitté

T'as le droit de pleurer
Parce que les seuls bras
Qui pourraient vraiment
T'apporter un réel réconfort
En ce moment
Et paix au coeur
Ce sont envolés
Disparus, néant
Comme s'ils n'avaient
Jamais existés

T'as le droit de pleurer
Car il arrive
Malgré toute ta bonne volonté
De ne pas arriver
À te consoler seule


T'as le droit de pleurer
Parce que la vie emporte
Ceux que tu aimes
T'as tous les droits là...


13 commentaires:

Zoreilles a dit…

Comme c'est beau... Triste mais beau... T'as le droit de pleurer...

Le factotum a dit…

C'est à mon tour de te serrer très fort dans mes bras.
Je t'accompagne en pensées.
" Lorsqu'on a peur Ou à un grand jardin de fleurs "
Pour moi, cela a été un grand jardin de fleurs. xx

Nanou La Terre a dit…

Zoreille,
oui, je me sens tellement plus qu'imparfaite et simplement humaine et ce matin, bien c'est le rouleau compresseur qui m'est passé sur le corps! Et puis, pleurer sans arrêter, ça libère des endorphines xxx C'est pas si mauvais que ça finalement. Bizous chère Zoreille xxx


Le Factotum,
c'est trop gentil, merci beaucoup... Le peines et émotions sont palpables tout autour. Et toi, comment vas-tu là... Si tu as vu ses yeux briller au départ c'est qu'il a vu de bien belles choses ton papa.... Ça a été le cas pour le mien. je me rappellerai toujours. C'est rassurant quand-même de sentir par leur regard qu'il y a du beau dans l'au-delà. Je t'embrasse à mon tout xxx

Pierre Forest a dit…

Ne pleure pas ce que tu n'es pas, mais réjouis-toi de ce que tu es et de tout ce que tu peux encore être demain.

Jackss a dit…

Nanou,
Au delà des émotions, il y a tout ce mystère qui entoure la fin de la vie telle qu'on la connait. On ne peut jamais prévoir notre réaction quand on verra partir des êtres chers. On ne peut pas non plus prévoir la nôtre quand notre tour va arriver. Il y a tellement à dire sur le sujet! Parfois, ce sont nos larmes qui nous permettent de mieux nous exprimer. Dans un sens, tu le dis très bien, elles sont un peu nos alliées quand les mots nous manquent.

Une femme libre a dit…

T'as le droit de pleurer. Pas tout le monde qui le peut. Les larmes, ça lave le mauvais et ça libère des endorphines, comme tu le dis si bien. Et puis ça fatigue et on dort mieux après.

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Gros câlins Nanou, permet toi de vivre ta peine... Tu n'es pas seule...

Nanou La Terre a dit…

Femme Libre,
bien sûr, c'était hors contrôle, un peu comme un accouchement, à 200 km/hre. Les endorphines ont fait tellement effet que j'ai passé la soirée enfouie dans mon fauteuil, bien emmitouflée dans ma couverture préférée, avec ma tisane et mes deux chiens, à écouter de la musique aux chandelles, en demi-sommeil. C'est bien ça. ce fut finalement un grand bonheur.

Fitzsou,
me suis permis. Merci, tu es gentille... En passant, tes textes sont magnifiques. J'irai bientôt commenter. Je prendrai le temps.

manouche a dit…

...Et aussi le droit de les faire vivre encore dans son cœur.

Solange a dit…

Il y a des jours comme ça l'hiver ou la coupe déborde, il faut laisser aller ça libère.

NanouB a dit…

Bien sûr que je te lis et les larmes coulent aussi... trop de départs en ce moment, et trop de gens que j'aime profondément qui se battent alors... je suis moins là, ou plus jamais...mais je pleure aussi parce que j'ai le droit , comme toi

Nanoubis

Nanou La Terre a dit…

Nanoubis,
faire de notre mieux lorsqu'ils sont encore là, leur donner le meilleur de nous-même et tout notre amour et en même temps, prendre le temps pour soi...
Bien sur que tu as le droit de pleurer et ça fait du bien, ça libère plein d'endorphine. Mais quand tout est terminé, je pense sincèrement qu'il faut accepter de les laisser partir et se dire que les gens qu'on aime et qui nous quittent ne souffrent plus. Ensuite, regarder toutes les bonnes choses qu'ils nous ont apportées dans notre vie. Prendre le petit bagage heureux et mettre ça sur le chemin de notre vie. Je suis vec toi Nanou xxx

Nanou La Terre a dit…

Nanoubis,
va lire "Le Semeur d'Étoile". C'est ça qui reste, c'est ce qui est le plus important...
Je t'aime xxx