Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

vendredi 5 février 2016

De l'ange à l'ange

Tout se passe
Dans le non palpable
Venu des profondeurs
D'un coeur d'homme
Dont l'élan chaud
N'en peut plus.
Délectable

Elle se surprend
À fermer les yeux
En pinçant les lèvres.
Le doute balayé
À tout jamais
Liberté, liberté

Volets ouverts
Mains qui tendent,
Accueillir en dansant
La pluie qui nous aime
Et pénètre tout en fraîcheur
Ces corps mûrs.

Que tout se parle
Et se dise
Dans le plus intime
Des silences

Viens, viens
T'enfoncer doucement
Dans les profondeurs
De l'eau, là devant,
Y mêlant
Nos deux jets de vie

Les âmes qui s'aiment
Se reconnaissent toujours
Tout se passe
Si simplement
Au travers les yeux


8 commentaires:

Le factotum a dit…

" Les âmes qui s'aiment
Se reconnaissent toujours"

C'est là notre rendez-vous quotidien.

Solange a dit…

C'est drôle les mots que souligne factorum sont ceux qui avaient retenu mon attention. Joli texte.

claude a dit…

C'est une jolie citation, effectivement.
J'ai parcouru ta précédente publication, tu as raison tout fout le camp dans ce bas monde.
xxx

Zoreilles a dit…

Moi aussi j'ai été éblouie par les mêmes mots que Le factotum et Solange...

Nanou La Terre a dit…

Alors mes chers amis, à l'unanimité, elle va le répéter:

" Les âmes qui s'aiment se reconnaissent toujours."

Bizous à vous tous xxx

Nanou La Terre a dit…

Claude,

c'est un nouveau cycle, personne ne peut passer à côté...

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Nanou... comment ai-je pu passer à côté de ces vers?
C'est très beau... Je n'ai qu'un mot:"Bravo"...

Nanou La Terre a dit…

Fitzsou,
merci, merci beaucoup... xxx