Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

dimanche 5 juin 2016

Rencontre


À peine eut-il 
Prononcé son prénom
Qu'elle se retourna 
Et le vit avancer au loin 

Le pas léger et sautillant 
De la petite gazelle frêle 
Ou l'enfant qui part 
À la découverte de la vie. 
Il avait ce bonheur
Limpide et vierge
En son coeur, 
Une âme à la découverte 
Du meilleur de tout 
Un petit poisson dans l'eau 
Tout frétillant 

Elle souriait 
Son coeur de femme
Se sentait émue 
D'avoir le privilège 
De sentir si profondément 
Son âme. 
Mais quelle pureté
Douceur
Quelle bonté...

Un film se déroulait au dedans
Synchronisé avec l'extérieur
Spectatrice de cette séquence de vie
S'assurer de n'y rien perdre
En sa mémoire

Se sentir si bien
En totale harmonie
Et savourer, simplement
La beauté de l'image...

Révélation inattendue
À la fois mystérieuse
Et troublante
Fixée 
Dans un espace-temps
Tout autre

La connaissance là
Comme un présent du coeur

Ne rien désirer de plus
Qu'écouter le silence
De cet instant
Et dire merci
Au dedans de soi
Tout discrètement






13 commentaires:

Le factotum a dit…

Une autre belle rencontre.
Eh oui, il faut écouter les silences comme moi dans mon petit boisé.

Roger Gauthier a dit…

Émouvant et fort bien écrit.

Il faut se demander pourquoi les serments des premières rencontres sont si peu souvent tenus, ou si peu longtemps. La nature humaine, j'imagine.

Nanou La Terre a dit…

Le factotum,
une autre belle rencontre? Ça se compte sur à peine la moitié des doigts d'une seule main dans toute une vie ce genre de rencontre, alors. Ah ton petit boisé, bon sens que tu l'aimes hein... Les silences parlent, comme en musique où ils ont un rôle primordial, voir essentiel. Mes élèves ne s'en rendent pas toujours compte et sont stupéfaits et ne comprennent pas toujours lorsque je les arrête doucement en leur disant: " Je n'ai pas entendu ton silence."

Nanou La Terre a dit…

Roger,
merci beaucoup...
Sur le reste, je me sens bien perplexe à te répondre. J'ai toujours été d'une fidélité absolue à ceux et celles que j'aime et c'est toujours pour la vie. Cela peut faire peur mais je ne me sens pas déraisonnable pour autant dans mes sentis. Bien au contraire. Un bonheur intérieur indescriptible qui, bien paradoxalement m'invite à me dépasser, encore plus, malgré mes grandes failles humaines. Et cela est parfaitement bien ainsi. Savoir pourquoi on aime, instantanément, élan d'intuition intérieur d'une grande puissance, c'est une bénédiction et une grâce en tant que tel. Je ne me pose jamais de questions sur le pourquoi du comment car cela est, point.

manouche a dit…

Joliment délicat.

Solange a dit…

Ces moments précieux qui restent gravés dans nos mémoires et que tu décris si bien dans ton poème.

Nanou La Terre a dit…

Manouche,
c'est gentil, merci beaucoup...

Solange,
merci beaucoup. Je me demande même si ce genre d'émotion ne circule pas comme ça tout bonnement dans l'humanité pour aboutir dans la tête des gens. Il m'arrive souvent de recevoir des images de tranches de vie de gens que je ne connais absolument pas et même la voix très claire aussi et de façon très intense. Enfin, ce serait un autre sujet de discussion dans lequel je ne m'étalerai pas ici!

Geostar a dit…

Savoir écouter le silence.....se retirer dans son inner sanctum.....et entendre l'écho d'un bel et tendre amour.
S'y laisser imprégner, laisser le bonheur nous envahir jusque l'ivresse amoureuse.....c'est l'essence même la vie.

Une belle poésie Nanou pour peindre un beau tableau d'amour. Y a-t-il un retour?

Une femme libre a dit…

Les rencontres "en vrai" en chair et en os, deviennent rares et d'autant plus précieuses. Il faut une bonne dose de courage et d'intrépidité pour s'y lancer de nos jours. Alors peu importe ce qu'il en advient, avoir su créer la rencontre est déjà un exploit en soi! Bravo!

Nanou La Terre a dit…

Geostar,
merci beaucoup... Mes billets ne suivent pas toujours la chronologie de ma vie présente car j'en ai toujours une vingtaine en canevas encore. Donc, celui-ci date de plusieurs mois avant sa parution finale de cette semaine.

Nanou La Terre a dit…

Femme Libre,
ta réponse, d'une telle délicatesse, merci beaucoup xxx

Zoreilles a dit…

Un instant de sérénité et de passion, un mélange qu'on ne vit pas souvent... Merci de l'avoir partagé, chacun de nous peut y insérer ses propres images, c'est là toute la poésie grandiose que tu écris avec sensibilité et bonheur.

Nanou La Terre a dit…

Zoreille,
effectivement, plutôt rare dans une vie. Merci beaucoup pour le reste. Ça me fait toujours chaud au coeur et m'encourage à continuer xxx