CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RÉSERVE.


Auteur inconnu

mercredi 21 septembre 2011

Lumière et ténèbre

Pas facile d'avoir une vie stable depuis le début septembre... Avortement de Vé, beaucoup de douleur pour elle, elle l'aimait déjà cet embryon... Forte cette petite. Elle savait bien que dans la situation actuelle, impossible de faire grandir un enfant dans le bonheur. Fafouin a bien fait ça aussi, malgré le fait qu'il voulait le garder... Je les ai accompagnés là-dedans, CLSC, etc.

À travers tout ça, mon voisin immédiat est décédé, laissant derrière lui ses 2 petits enfants de 4 et 6 ans et sa femme. 45 ans, trop jeune pour mourir. Infarctus. Nous nous sommes donnés la main entre voisins pour aider ma voisine et faire un grand ménage de sa cour arrière: enlèvement de la piscine, pelouse et tous les objets inutiles... Pour une raison inconnue, ils avaient complètement perdu le contrôle. Faut pas juger. Dans ces moments, la seule chose à faire c'est d'aider, on ne s'est pas posé de questions. Deux voisins, Yang et moi avons pris la relève quand on pouvait. Puis, salon, funérailles, enterrement. Pas facile pour les enfants dont l'un d'eux est mon petit élève. Mon trésor... Funérailles pentecôtiste. Difficile mais très beau. Enterrement, ouf, jamais vu auparavant; ils attendent que le cercueil soit enterré au complet avant de partir. J'ai des images... la grue qui tasse la terre, mon petit Joël qui regarde tout ça les yeux en larmes sans broncher. Il me semble qu'on peut éviter ça aux enfants, enfin, ce sont leur scoutumes...

Pendant ce temps, notre maison était bordélique car les menuisiers posaient les planchers de bois francs dans nos chambres. Y'a des semaines comme ça, faut faire avec! Nous ne nous appartenions plus Yang et moi. Tiens, un soir, je suis allée me reposer près de lui après le souper et me suis réveillée le lendemain matin, toute habillée!

La semaine suivante m'est apparue comme des vacances malgré mes occupations et mon travail!

Puis, samedi matin, première crise suicidaire de mon fils. "Maman, je t'en prie, viens me chercher!" S'est lacéré à 4 endroits le dessus du bras gauche pour apaiser sa douleur intérieure. Un vrai TPL, ne plus en douter... Je ne l'ai jamais vu pleurer et crier de la sorte. Prochaine étape, hôpital, de gré ou de force, l'urgence sociale est dans le dossier.Très inquiète pour lui et Vé. A pété sa coche, lancé des objets dans l'appartement, a bousculé Vé et a brisé la fenêtre de la porte patio en lançant un couteau... "Je ne sais pas ce qui s'est passé maman, j'ai vu noir..."

Je raconterai plus en détails...

Le côté positif: m'a appelé dans ses moments de détresse et a demandé pour la première fois de l'aide pour son impulsivité. Faut voir le bout de lumière quand-même! Côté négatif, Vé l'a repris malgré mes recommandations de ne pas le faire. Elle le protège, misère... Et c'est reparti, il va oublier l'aide qu'il demandait. Va falloir penser à un plan 2 d'urgence...

Ce matin, je suis allée chercher Fafouin pour l'amener à la clinique. "Je me suis fait mal à la main en me tiraillant avec Alex." (son copain). Il a la main toute enflée et incapable de la bouger. Gros doutes sur la véracité de ses propos. L'appartement était bordélique et il y avait une bouteille de gros fort entamée sur la table du salon, à 9 hres du matin...

Bon, assez pour aujourd'hui. Là, entre deux cours, je m'en vais faire ma marche rapide et peut-être le gym. Puis, si l'eau n'est pas trop froide, mes brasses, on verra. Ce soir, je m'en vais souper avec ma petite soeur et maman. besoin de penser à moi... À suivre...

34 commentaires:

NanouB973 a dit…

Comment commenter devant d'autres lecteurs ma Nanou

Pour moi lire c'est revivre à chaque mot l'horreur de ma vie et de tous mes passages à l'acte...

Mes luttes acharnées pour sortir de l'enfer et admettre, ce n'est pas toi, c'est ta maladie, c'est TPL...à quel prix ma nanou, on en a parlé et je te l'ai encore dit récemment , même sans diagnostic officile, je t'ai dit depuis longtemps comment ça se passait , les VRAIS Borderline...

J'ai mal de lire ça...mais si je t'écris quand même c'est pour ne rappeler qu'une seulee t unique chose : j'en suis sortie, et au milieu des moments d'enfer et non des années complètes, entre deux crises, j'étais heureuse, travailleuse, amicale, bonne mère voire lumineuse
... et je l'avais ... LUI, à mes côtés...

je suis toujours là Nanou, pour lui et pour toi
je vous aime très fort...

même si parait-il je suis un monstre :-)))et bien vois tu, avec la souffrance récemment endurée, avant j'aurai été fort loin dans l'action ou la destruction de moi même, et là j'ai fort bien géré... ton fils apprendra...

Lucille a dit…

Je veux juste t'offrir un gros calin virtuel et te dire que je pense à toi. Et je promets d'arrêter de croire que ma vie est bordélique... et de ne pas m'en faire pour mes "petits" problèmes.

Nanou, tu es un exemple de force et de courage. Bises xox

L'impulsive montréalaise a dit…

Nanou, pense à toi un peu. J'espère que tu te gardes un peu de temps. Car tu vis beaucoup, beaucoup de choses. Prends soin de toi. Et j'espère que ça ira mieux dans les prochaines semaines. Les prochaines années en fait ! Bises

Solange a dit…

Ouf! c'est difficile à lire, et le vivre alors... Je ne peux que te souhaiter que les choses se replace.Bonne chance je pense à toi.

Anonyme a dit…

Solange a raison, c'est dur à lire, alors le vivre...

Je ne connais pas bien les TPL, mais étant donné les émotions intenses qu'il vient de vivre avec l'avortement (peut-être même aggravées par un sentiment d'échec), ce n'est pas surprenant qu'il réagisse, non? Alors je me demande s'il n'aurait pas pu prévoir et donc prévenir cette crise?

Vous êtes toujours aussi sage de savoir prendre soin de vous après avoir tant donné.

Vous avez tant de douceur et de bonté et pourtant, quand je regarde votre parcours (selon la fenêtre que vous avez bien voulu nous ouvrir), votre vie et votre entourage sont souvent emplis de souffrance et de violence. C'est étrange, ou peut-être pas.

Bon courage, ma belle Nanou.

Mammouth

herbert a dit…

Bonjour, Nanou.

Il y a des séries d'événements qui s'enchaînent , donnant à la vie un sens qui interroge beaucoup .

Tu es avec Fafoin. Toujours. Il va s'en sortira, une fois de plus. Les faits récents y sont pour quelque chose.

Mais tu es fatiguée maintenant.

Comme je comprends ta fatigue.

Permets que je la partage à ma manière en pensant fortement à toi, à vous.

L'herbe des champs est pleine de vie.

Je t'embrasse bien fort.

.

Une femme libre a dit…

C'est comme ça. L'important, c'est que la vie continue, la tienne d'abord. Tu avais mis de l'espoir mais pas trop, et tu sais voir le positif dans la misère. Il a demandé de l'aide, c'est beaucoup. Il y aura à nouveau des beaux jours pour lui, et des moins beaux. La stabilité n'est pas la marque de commerce de ces enfants, tu le sais. Je pense qu'on doit les aimer de tout notre coeur mais avec un recul en même temps, pour se préserver. Avec tout notre coeur mais en restant au neutre. Pas évident? Non, Mais possible. Je pense à toi.

Air fou a dit…

Je pense à toi aussi, Nanou.

L'avortement, une frustration, un sentiment d'impuissance, de la rancœur possiblement envers sa conjointe. C'était tellement pour le mieux. Je n'ose imaginer.

Il faudrait faire lire des trucs à Vé afin qu'elle comprenne qu'elle doit sortir de là. Cycle de la violence, peu importe la cause de cette dernière. Car si pire se produisait, le reste s'arrêterait là, point.

Et bien sûr, chère Nanou, prendre bien soin de toi, te laisser choyer par ton amoureux et ta ménagerie, et ton cher piano.

Zed ♥

,

Nanou La Terre a dit…

Nanoubis,
je sais, je m'en doute bien... Et dans ces moments, je pense souvent à toi, mais aussi à ta force...
Nanou, à la différence près c'est que Fafouin, du plus loin que je me rappelle, depuis sa pré-adolescence, est incapable de fonctionner. Il est sans cesse dan les problèmes, l'impulsivité,se met les pieds dans les plats. C'est un cercle vicieux. Je sais qu'il aime Vé, ça c'est certain, je vois la différence avec ses autres fréquentation. Cette fois-ci ça a fait très mal. Il ne veut pas la perdre et en même temps la teste constamment et s'arrange pour la perdre.Ça fait 3 fois qu'il fait ses valises. Mais elle le reprend. Moi, j,ai vraiment peur pour elle, pour eux. Par contre, Fafouin continue à vouloir recevoir l'aide pour lui. Ça s'en vient.

Oui, j'ose espérer qu'il apprendra à gérer. Mais, en attendant,pour la première fois, j'ai vu et senti sa douleur intérieure. Je m,en remets à peine.

Merci de tout ton soutien inconditionnel mon amie xxx

Nanou La Terre a dit…

Lucille,
je te souhaite la bienvenue dans mon univers. Un gros merci pour cette tendresse.
Ma vie est calme, c'est la sienne qui est bordélique. Une mère demeure toujours une mère.Mais j'ai appris à continuer à mener ma barque et mon bonheur, c'est le meilleur exemple que je peux lui offrir.Il n'a pas besoin d'une mère écroulée et en peine.

Impulsive montréalaise,
l'équilibre est gérable. Les images de douleur le sont moins. Ma vie est belle, agréable, calme et heureuse. Mais il est toujours là, en pensée, dans mes prières, dans mon coeur... Merci de tes bons mots xxx

Solange,
je le souhaite aussi mais je sais que ses souffrances ne sont pas terminées. Je le voudrais, mais, je me dois de demeurer réaliste.
Merci beaucoup xxx

Nanou La Terre a dit…

Mammouth,
je pense aussi que cet événement douloureux est venu renforcir la crise de samedi. Je ne répéterai pas ici toutes les méchancetés qu'il a dit à sa petite amie à propos de son choix d'avorter...
Il n'a pu prévenir la crise car il n'a jamais demandé l'aide appropriée jusqu'à ce jour où il s'est effondré de douleur et a touché le fond de la chaudière.

Je dois avouer que ce fut difficile de revenir à la normale. J'étais tellement creuvée d'émotions fortes. Je me suis donnée un coup de pied au derrière pour aller faire mes exercices et ma nage.

Oui, effectivement, ce ne fut pas facile avec les êtres aimés; mon père, mon fils... Et pourtant, ma vie est d'un calme ici, avec mon conjoint, je ne souhaiterais rien de moins, crois-moi!
Je ne sais pas pourquoi je dois suivre ce parcours de vie mais bon, je l'accepte, puisque c'est le mien. Puis, il me fait grandir. Merci beaucoup Mammouth xxx

Herbert,
oui et je me suis sentie bien souvent comme la spectatrice, l'oeil recevant les événements, sensible à la douleur de chacun et à la fois impuissante. Les 2 dernières semaines furent comme un film dans lequel j'observais tout en comprenant la souffrance de chacun. J'avoue que ce fut lourd à porter.
Bien sûr que l'avortement y est pour quelque chose. Et pour mon fils, amplifié par 100!
Bien oui, je suis fatiguée. Le corps veut du repos., il l'exige... je sais que tu comprends...
Merci de ta grand amitié Herbert et bien, ce sera le départ des bernaches et ça, c'est absolument merveilleux.xxx

Femme Libre,
tu sais, il fait toujours un pas en avant. mais il faut être conscient qu'il recule aussi... Garder un espoir raisonnable disons! les aimer de tout notre coeur, les accompagner, là où ils sont rendus et avec les moyens qu'ils veulent bien accepter de prendre.la délivrance est dans le lâcher-prise. On en peut pas vouloir à leur place, faut que ça vienne d'eux. En voici le plus bel exemple.
Rester au neutre, je veux bien mais lorsqu'on entend notre enfant crier et hurler de douleur intérieur, difficile de rester au neutre intérieurement!
merci à toi xxx

Zed,
merci beaucoup... de la rancoeur, oh que si et je ne répéterai pas ici les méchancetés qu'il lui a dit... Mon fils est malade et a besoin d'être soigné, traité.

Vé, et que donc, je m'en charge, petit peu par petit peu car vois-tu, il y a une partie d'elle qui ne voit pas encore le danger... Elle le protège, misère...
Plan d'urgence no 1: premièrement, ne jamais accepter ces comportements.TOLÉRANCE 0. Deuxièmement, elle doit à tout prix se protéger. On ne se pose pas de questions: 911 immédiatement !!!
Yang et moi partons demain pour un week-end en amoureux. T'inquiète pas, j'y vois... Et ;le piano, quelle délivrance... xxx

Air fou a dit…

Bien reçu, ma Nanou.

xxx

Nanou La Terre a dit…

Zed,
bizous pour toi xxx

Le factotum a dit…

Je pense gros à toi! ♥
C’est sûr que l’on ne doit jamais accepter aucune forme de violence tant physique que morale. Même si ton fils garde une certaine rancœur envers sa conjointe, en aucun cas il ne doit lui manquer de respect. Elle doit avoir le courage et la fermeté nécessaire pour lui faire comprendre cela.
Nos enfants, nos trésors, on ne peut que les aimer …
Prends soin de toi!
Et la musique, quel bien-être pour l'âme!!!!

Nanou La Terre a dit…

Factotum,
tolérance 0 pour la violence! Puis là, je suis vraiment inquiète pour la sécurité de la petite. D'autres événements se sont produits. Mon fils a agit comme un tyran de la pire espèce.
Il ne veut plus me voir... J'ai fait le 911 pour protéger la petite qui m'a appelé en panique à 4 hres du matin la nuit dernière.Il faut ce qu'il faut. Ne jamais rien prendre comme personnel de la part de mon fils. J'ai fait ce que j'avais à faire. Mais il ne faut pas qu'elle le reprenne.
Franchement, je ne suis pas fière de lui, vraiment...

La musique, c'est ma vie Factotum!

Air fou a dit…

Misère... Nanou...

Quelle souffrance, tout ceci.

Vivement le piano, oui, et ce qu'il faut pour que la situation cesse de dégénérer.

Mes pensées t'accompagnent, comme tu sais.

Zed

Nanou La Terre a dit…

Zed,
on aurait dit qu'une oréol de calme m'accompagnait. J'étais à St-Sauveur avec Yang pour me reposer. Bien, malgré tout, je me suis rendormie comme un bébé. Aujourd'hui, je suis toujours aussi calme intérieurement.
Le reste me révolte. Bien que Vé n'a pas porté plainte, Fafouin devait demeurer au poste pour le week-end car il est en bris de probation, MAIS,
les policières ont décidé malgré la violence, de le libérer sur parole, imagine!

Air fou a dit…

Normalement, ce sont les policiers qui portent plainte et non la victime, afin d'éviter la vengeance, d'autant important dans cette situation. dans toutes, d'ailleurs, mais disons qu'il y a déjà de la vengeance dans l'air.

Ces moments où seul le détachement est permis pour rester encore là.

Trouveras-tu condescendant que je te dise combien je suis fière de toi, d'humaine à humaine et pas de plus haute à plus basse? Tu sais comme on est fier de soi, aussi, quand on sent qu'on fait la bonne chose...

¦hearts;

Air fou a dit…

le factotum a dit…

Les policiers ne peuvent porter une accusation sans une déclaration écrite de la victime et ne peuvent garder ton fils plus de vingt-quatre heures sur un bris de probation ...
J'espère que ton fils s'est rendu compte des malheurs qu'il a causés a post-priori.
Je continue a croire que tu as posé le bon geste.
Bon courage! ♥

Une femme libre a dit…

Est-ce que ton fils est médicamenté pour l'aider à contrôler son impulsivité? Il y a tout le temps de nouveaux médicaments, ma fille a l'air d'en avoir un bon actuellement,après des mois d'essais-erreurs, qui ne la rend pas totalement zombie mais qui l'empêche de faire bien des niaiseries...

Un jour à la fois, chère Nanou.

Nanou La Terre a dit…

Zed,
oui, je sais que les policiers peuvent porter plainte, d'autant plus qu'ils pouvaient voir sur leur ordi tout le bagage d'arrestations de Fafouin et tout et tout.
Ils pouvaient aussi choisir de le garder en cellule jusqu'à lundi" MAIS"
ne l'ont pas fait. Inconcevable...
Malheureusement, je n,avais pas pris le matricule de la policière qui l'a arrêté et vous pensez bien qu'au poste de police, ils me disent qu'ils ne peuvent repérer l'équipe... hum...Voyons donc!

Merci de tes bons mots Zed, je n'en demandais pas tant... Oui, j'ai posé l'action juste, ça pressait, et je n'hésiterais pas une seule seconde à le refaire si nécessaire.

Factotum,
je ne sais pas si elle a fait une déclaration, donc... Le dossier demeure quand-même ouvert. Oui, je sais qu'ils ne peuvent le garder plus de 24 hres mais tout de même, faut se servir de son jugement et de sa tête bon sens. Ils voyaient bien que la petite était en danger!
Imbéciles... Désolée mais je ne trouvent pas d'autres mots pour le jugement des policières...En plus, ce sont des femmes merde, raison de plus pour comprendre et ne pas prendre de chances!

Bien sûr que non qu'il ne s'est pas rendu compte! Il ne comprend pas. Il a essayé de me faire sentir coupable d,avoir appelé la police en me raillant de sa vie. Je n'ai pas bronché, je connais la chanson pour l'avoir entendu des dizaines de fois. Attendons qu'il reprenne son calme et laissons-le mijoter dans son jus.

Bien sûr c'était le bon geste à poser, pas de chances à prendre et je sais qu'il peut être dangereux lorsqu'il entre dans une période de psychose sporadique. Il est hors contrôle et devient une autre personne.Il voit noir...

Femme Libre,
non, il n'est pas médicamenté, pas rendu là... Par contre, il veut se faire aider pour son impulsivité. Alors, on commence par là. Il a les coordonnées de Choc, hommes en changement...
à tout hasard, as-tu le nom de ce médicament? Je sais qu'il en prenait en prison et qu'il étai très calme.Faudrait que je retrouve le nom...C'était un antipsychotique je crois...

Une femme libre a dit…

Ma fille prend du abilify.

Une femme libre a dit…

L'autre médicament dont nous avions déjà parlé, c'est le séroquel.

Il y en a tout le temps des nouveaux sur le marché. Depuis sa dernière psychose, ma fille en a bien essayé au moins cinq ou six et certains empiraient son état. Il faut également laisser au médicament le temps d'agir. Pas simple. Mais quand le psy trouve le bon, ouf! ça aide grandement.

Nanou La Terre a dit…

Femme Libre,
lorsqu'il était incarcéré mon fils prenait du Seroquel 100 mg, un anti-psychotique, le même que ta fille prenait finalement.Il me disait que c'était le seul médicament qui l'aidait à dormir car il était incapable d'avoir un sommeil réparateur à Bordeaux.

Le factotum a dit…

Mercredi, plus de trois jours. C'est sûr que les policiers ne bougeront plus au sujet de cette incartade ...
J'espère que ton fils a vu un médecin dans le but d'avoir sa médication .
Toujours a tes côtés.

Nanou La Terre a dit…

Factotum,
bien sûr que non factotum, pas rendu là... Mais, aux dernières nouvelles il était déménagé chez un ami... Message texte de Véro pour moi...Distance nécessaire, ouff..

Zoreilles a dit…

J'ai tout lu, ton billet, les commentaires, tes réponses à ces commentaires, le suivi de la situation, jour après jour...

Comment fais-tu? Je l'ignore, ça brasse fort dans ta vie, je ne peux que te faire un gros câlin.

Il me vient des images, il y a des attitudes, des détresses, des périodes de psychose passagère, des sentiments de déjà-vu, puisqu'on a tous, dans notre entourage, quelqu'un qui souffre ou qui a souffert d'une maladie mentale, TPL, syndrôme Gilles de la Tourette, et tout ce qui change une personne ou la rend instable au point qu'on a peine à la reconnaître... même si l'on n'arrête jamais de l'aimer.

Où est la limite qu'il ne faut pas franchir entre aimer juste assez et pas trop?

Michèle a dit…

Vous faites bien de penser à vous car votre vie est très mouvementée émotivement. Vous êtes généreuse mais il ne faut pas vous vider. Attention ;)

Air fou a dit…

Une émission extrêmement pertinente sur la Première Chaine (radio de Radio-Canada) avec Maisonneuve en direct, ce midi. Exactement ce que tu décris comme absence d'intervention policière et comme obligation de prendre ses médicaments à des personnes dont ne pas consentir à se déclarer malade (ce sont les autres) en moment de crise et à mettre tout le monde en danger.

Imagine si j,ai pensé à toi. On peut réécouter l'émission sur le site de Radio-Canada, si cela t'intéresse. Tant d'appels de personnes dans ton cas.

Air fou a dit…

...dont ne pas... suite : fait justement partie de la maladie.

Désolée.

Nanou La Terre a dit…

Zoreille,
merci beaucoup et je comprends aussi ton intérêt pour cette situation...
Comment je fais... Ça brasse fort dans "sa vie". La mienne est paisible, sereine, calme et ça, je le préserve comme un trésor. J'ai appris à le faire, à force d'avoir mal, car, il faut le dire, ça a fait mal bien des fois. Aussi le support que j'ai de ALPABEM et les cours intensifs que j'ai suivis sur le TPL m'ont beaucoup apportés sur la bonne façon d'être aidante. Mais aussi le lâcher-prise et détachement est nécessaire, sans quoi, notre aide devient complètement inadéquate. J'ai appris à continuer "ma vie" à moi car elle est belle et douce. Ce qu'il voit toujours devant lui est une personne heureuse et stable. Je n'ai pas d'autres secrets. À quoi cela me servira d'être toujours en pleurs et stressée... Ce n'est pas aidant, ni pour moi ni pour lui. Mais surtout, se respecter soi-même et bien connaître ses limites, primordial.
Je veux continuer à dire, à écrire, il le faut. La situation n'est pas rose au Québec. La personne souffrante est laissée pour contre. On doit se battre, se battre pour simplement arriver à avoir de force un diagnostique(au moins).
Merci, ta présence est si importante ici Zoreille xxx

Michèle,
comme j'ai dit à Zoreille, il y a des étapes que j'ai franchi à force de douleur et déchirures. Je sais jusqu'où je peux aller et ne pas aller.
Ce week-end je pars au chalet de Rosie,avec Manou. Rosie est mon amie d'adolescence et Manou une autre de mes grandes amies. On se comprends.Le fils de Rosie est schyzophrène et celui de Manou, qui a l'âge de Fafouin et avec lequel il a grandi a été diagnostiqué bipolaire en début d'été. Bouda, ma grande amie d'enfance a aussi un fils avec des problèmes de santé mentale. 4 amies de longues dates, 4 fils atteints.

Je pars en laissant des coordonnées car la situation est critique et inquiétante. Vé est sans ressources et Fafouin n'a pas consulté. Je ne peux pas les laisser comme ça. Il faut que je m'assure de leur sécurité. Donc, vacances avec mes amies mais aussi standbuy pour le week-end.

Air Fou,

merci beaucoup! Mon amie Manou m'avait aussi prévenue. Je trouve tellement pertinent que j'ai mis l'émission sur mon dernier billet. Ça m'a tellement interpelé.C'est ma vie, celle de mon fils et mes difficultés de toujours à obtenir de l'aide. Mais je sais que je ne suis pas seule.
Celui qui s'est fait tuer, vraiment dramatique. Dire qu'on peut prévenir tout ça. Notre société doit avancer bon sens... Il est arrivé la même chose au fils de Rosie, il y a 2 1/2 ans. Il n'est pas mort mais hypothéqué pour le reste de sa vie...
J'avais d'ailleurs écrit un billet à cette époque en hommage au courage de mon amie. J'essaierai de retrouver et te donner le titre.

La Prétentieuse a dit…

Ouf, que de tourments, de bouleversements ces dernières semaines !

C'est un beau geste que vous avez posé là, vous, tous les voisins.

Les personnes concernées n'oublieront pas, c'est certain.

Nanou La Terre a dit…

La prétentieuse,
on en pouvait faire autrement; ma voisine a de la difficulté avec son français et n'a pas de famille ici au Québec. Nous sommes attachés à eux. Nous avons vu grandir les enfants...
Pour le reste, je suis complètement vidée...