CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RSERVE.


Auteur inconnu

samedi 15 mars 2014

Un rayon dans la pénombre


C'était il y a  30  ans...

Souvent, entre deux examens ou deux pratiques, nous prenions plaisir à nous taquiner, rigoler, savourer le moment présent. Lui, totalement léger, pur, rêveur... J'étais celle qui le ramenait. Tiens, un jour, nous étions à la musicothèque:

-Qu'est-ce que tu fais Nanou?

- J'écoute une dernière fois mes auditions.

-Ah...

-Et toi?

-Bien je pense que je vais moi aussi m'y mettre au moins une fois avant l'examen.

- Quoi, t'as pas préparé tes auditions???

-Non...

-Mais tu vas couler ton examen!!!

Alors, avec ce petit rire sympathique qui lui allait à merveille et son accent vietnamien, Anh m'avait lancé:

-Oui je sais mais je l'avais complètement oublié cet examen...

Alors je m'éclatai de rire!


Ces auditions... On en avait pour des heures, des dizaines et des dizaines d'oeuvres à écouter! J'adorais ça. C'est plaisant étudier en écoutant de la musique. Pendant l'examen, les pièces musicales étaient mises au hasard et jamais au début. Je regardais Anh écrire les réponses sans trop savoir, désespéré. C'était à la fois drôle et pathétique!


Combien de fois Anh est-il venu frapper à la porte de mon local de pratique, insistant et toujours chaleureux: " Aller, viens prendre un bon croissant sur St-Denis!" L'important pour lui était l'instant présent. La tentation était si forte mais je résistais, souvent... Comme j'aurais secrètement souhaité à maintes reprises sombrer dans le doux rêve et me désister de mes obligations, tellement son charme pur et innocent m'interpelait... Et je m'entendais lui dire: " Anh, je ne peux pas là mais, ce week-end si tu es libre, j'aurai tout mon temps et nous pourrons parler et rire à notre goût?"


Il me recevait avec ses sandales asiatiques, les pieds couverts de bas blancs. et semblait si confortable. Chez lui, l'éclairage avait l'allure d'une tendre fête magique, une lueur à la fois chaude, sombre et douce inondait la pièce comme nulle part ailleurs, si divinement parfaite. Ça sentait le poulet au curie. Il me mijotait de succulents repas avec calme et générosité. À quel point la qualité de sa personne m'enrobait  de sa chaleur sécurisante et si réconfortante, on n'a pas idée.... Anh l'unique, Anh le pur, mon ami.

J'avais beaucoup de talent certe mais lui était tout simplement génial. Au delà de tout, je l'aimais pour ce qu'il était; généreux, spontané, spirituel, bon, attentionné, pur, à l'écoute, vrai, passionné. Combien de fois nous nous sommes retrouvés seuls dans l'univers à réinventer le monde, entourés de chandelles disposées avec soin, inondés du parfum subtil de l'encens, la tête posée sur les coussins de repos:

-Met ta tête là, ça va te faire du bien...

Un soir, calmement, la tête bien posée au creux du coussin, je lui demandai:

-Anh, joue-moi quelque chose d'apaisant...

Alors, tout naturellement, il se mit au piano et m'interpréta une pièce sublime que je n'avais jamais entendue auparavant. Et moi qui pensais connaître Brahms... pfff... J'écoutais en silence, dans ce moment de grâce, les notes déposées avec toute l'élégance que je lui connaissais. J'aimais le voir jouer, si beau dans sa musique... Cela me subjuguait, me dépassait, il était l'âme de cette musique.

Alors voilà... La musique a de ces pouvoirs qui demeurent à jamais soudés dans le temps, conservant la magie d'un réel bonheur passé, transporté dans l'immédiat lorsqu'elle revient nous visiter.

Anh, mon ami, tu me manques tant...

Johannes Brahms

Intermezzo opus 118 no 2





10 commentaires:

Pierre Forest a dit…

J'aime tellement entendre le piano. Mes deux filles en jouent habilement et je ne me lasse pas de les entendre soit jouer, soit chanter, soit les deux.

Les souvenirs sont souvent solidement attachés à la musique.

Une femme libre a dit…

Quelle belle musique! Et intéressante histoire. Tu sais ce qu'il est devenu cet ami d'études?

Nanou La Terre a dit…

Pierre,
oui,le piano est un outil d'expression incroyable. Plus je vieillis, plus je me rends compte à quel point les souvenirs musicaux heureux en compagnie de gens qu'on a aimé ou de situations heureuse ont un impact positif énorme sur l a santé d'une personne, que ce soit au niveau physique, émotionnel et mental.
Et les souvenirs sont indéniablement rattachés à la musique.xxx

Femme Libre,
oui et cette interprétation extraordinaire...Des tendres souvenirs heureux... Il a choisi une femme possessive qui a réussi à le couper d'une partie de son coeur et de son âme; ses amis et amies. Terrible. Et si elle me lit, bien tant pis. J'espère simplement qu'Anh aura le courage un jour de retrouver sa lumière et d'entrer en contact avec les gens qui l'appréciaient et l'aimaient vraiment. Il n'en tient qu'à lui xxx

Une femme libre a dit…

Il y a des personnes qui se laissent enfermer par leur couple. On est libre dans la vie mais la liberté n'est pas facile à assumer et oui, il faut beaucoup de courage pour s'évader d'une relation conjugale toxique.

Solange a dit…

C'est un beau moment que tu as partagé avec nous.

Le factotum a dit…

Ah, ces beaux souvenir d'une jeunesse qui n'en finit plus.
Il n'y a rien de tel que de pouvoir partager ces doux moments passés.

Zoreilles a dit…

Quel beau souvenir tu partages avec nous. Comme Une femme libre, je me posais la question à savoir ce qu'il était devenu ton grand ami pour qu'il te manque autant et ta réponse m'a fait de la peine. Que c'est triste...

La liberté est tellement possible au sein d'un couple qui s'aime. Vouloir « posséder » une personne, c'est le contraire de l'amour, je trouve. C'est malsain. Quand on aime quelqu'un profondément, on veut son bonheur, son épanouissement.

Oui, la musique est directement reliée à nos souvenirs, nos émotions, nos sentiments. Quelques notes qui nous rappellent un moment et nous voilà replongés comme par bonheur avec des personnes et des situations qui nous enchantent.

Nanou La Terre a dit…

Une Femme libre,
lui qui était une personne de grand respect, je lui souhaite ce courage, tellement.

Solange,
faut pas être avare de ces beaux moments, il faut les partager xxx

Factotum,
et cette jeunesse est toujours intacte. La jeunesse de notre coeur c'est un passeport à vie...
Vive la vie!

Zoreille,
effectivement, d'autant plus que je le sais profondément malheureux et sans voix.
Exacte, l'amour ne connait pas de possession et veut le bonheur de l'autre. Malheureusement, pour bien des gens, ce seul concept est si difficile à comprendre...

La musique, quel grand pouvoir... Un jour, les médecins seront musiciens. xxx




claude a dit…

Bonjour Nanou
Quel bel hommage pour ton ami Anh et quelle jolie musique !
Dommage pour ton ami, il n' peut être pas suivi le bon chemin, la belle et bonne personne.
Bises

Nanou La Terre a dit…

Claude,
cette musique est pure émotion et tendresse, rien que ça.
Anh a suivi le chemin de la peur, le connu, bien malheureusement et zut...
Il mérite tellement, mais tellement mieux, ne serait-ce que par sa qualité en tant que personne.