Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

dimanche 26 juillet 2015

La messe du Dimanche aux Éboulements

Cette année, je me suis dit qu'il ne fallait pas manquer cette messe du Dimanche dans la petite paroisse des Éboulements . J'ai été grassement servie.

La messe était à dix heures trente et j'étais encore dans ma petite maisonnette lorsque j'entendis sonner les cloches à 10 heures 10. Étant donné que je ne suis qu'à cinq minutes à pieds, je me disais que je devrais peut-être m'y rendre maintenant.

Les clochent sonnent toujours lorsque j'y entre par la porte donnant sur le côté . Quelle surprise, je n'avais encore jamais entendu autant de vacarme avant une messe! Cà jase, rit, placote à tue-tête, sans ménagement. Quel party! Mais de quoi ça a l'air au Jour de l'An... C'est animé, jovial, sans prétention, un pur délice. Le tout mêlé à la chorale du Dimanche avec la bonne soeur qui dirige des voix mixtes, pures et justes avec l'acoustique parfaite. de la vieille église. Le marguillier hausse un peu le ton au micro, tentant de contenir la foule, mais il semble bien habitué celui-là et tout le monde réduit tranquillement le bruit. Y 'a tellement pas de presse, tout est relaxe ici!

Une fois l'assistance presque calmée, le curé arrive par la porte à l'avant.

-Ouf, j'arrive juste à temps, la messe n'est pas encore commencée!

Rires de la petite assemblée.

Bon, passons aux choses sérieuses...

- Je vous souhaite la bienvenue en ce Dimanche 26 juillet, fête de notre chère grand-mère, la bonne Sainte-Anne.

Bon, c'est bien, ça m'interpelle. Ma grand-mère adorait la bonne Sainte-Anne et avait toujours un lampion d'allumé près de sa petite statue sur le bureau de sa chambre. Puis, Bouda, ma grande amie, la prie beaucoup,. Alors,bingo, j'arrive dans un bon moment.

Puis, il enchaîne:

- Nous avons aussi l'honneur d'accueillir un couple qui vient fêter 70 ans de mariage, un jubilé de Platine. Ils viennent de nouveau s'unir devant Dieu. Accueillons-les chaleureusement!

Un petit couple avance d'un pas solide dans l'allée centrale. Ils sont si beaux et dignes. J'admire ces gens qui réussissent à passer toutes ces années ensembles, quel bel héritage, quelle histoire! Puis, ils viennent s'asseoir à l'avant sur les bancs d'honneur.

Une courte cérémonie vient renouveler leurs vœux, ils s'embrassent. Elle est belle avec sa petite
broche brillante qui tient son chignon soigneusement relevé. Il est beau avec ces cheveux tout blancs. Ils doivent bien avoir 90 ans mais ne les paraissent pas.

La messe du Dimanche se poursuit. Puis, vient le temps de l'aumône . Bon, comment çà se fait que quand vient le temps de la quête, je n'ai jamais une maudite cent dans mon porte-feuille! Ceux qui passent dans les allées sont habillés de bleu royal, un costume magnifique qui ressemble à ceux des soldats dans leurs habits d'apparat , la casquette et tout. J'essaie de lire ce qui est écrit sur leur belle insigne: " Garde Paroissiale, paroisse des Éboulements". Assez digne merci, je n'avais jamais vu ce genre de chose auparavant.

Puis, vient la communion. j'observe, curieuse, tout ce beau monde qui vient se rasseoir. Puis, je vois le sosie de ma grand-mère; mêmes yeux perçants, même démarche! Je suis sidérée. Ce doit assurément être de la même famille, pas de doutes possibles. J'avais l'intention d'aller la voir après la messe, mais, elle s'était  volatilisée. Dommage...

Lorsque je suis sortie, ça jasait encore sur le parvis de l'église et aussi à l'intérieur pendant que les cloches sonnaient de plus belle.

Belle découverte en ce beau coin de pays que j'aime tant, et déjà, un petit souvenir heureux...

Les Éboulements, juillet 2015


11 commentaires:

manouche a dit…

Eh bien sœur Anne en a "vu venir" des événements ce dimanche !

Une femme libre a dit…

Tiens, je ne serais pas surprise que tu ailles passer ta retraite dans ce coin-là!

Mais j'oubliais... pas question de retraite pour toi! Il y a peut-être des gens des Éboulements qui aimeraient tes merveilleux cours de musique?

Nanou La Terre a dit…

Manouche,
Bienvenue dans mon petit univers! Souvent, les signes sont invisibles, il s'agit de les entendre et sentir...

Femme Libre,
J'y ai déjà pensé mais tu sais, ici l'hiver, c'est très dure, complétement mort. Tout est arrêté. Impensable pour moi. Donc, je choisis un compromis bien acceptable, y venir l'été et, pourquoi pas, un mois la prochaine fois! Je m'y sens si bien...
Et, pas question de retraite pour l'instant Femme Libre, j'ai de niveaux projets pour septembre et possiblement une nouvelle maison qui m'attend, alors!

claude a dit…

Promis je passe demain.
Bises

Pierre Forest a dit…

Si elle s'est volatilisée, qui sait, c'était peut-être vraiment ta grand-mère qui est venue faire un petit tour, question de fêter la bonne Saint-Anne et te faire un clin d’œil en passant.

Le factotum a dit…

Wow! je vis exactement les mêmes moments, même garde paroissiale, lorsque je vais une fois l'an au village de ma douce, dans la vallée de la Matapédia.
De beaux moments à jaser avec les gens du coin.

Une femme libre a dit…

Des nouveaux projets, une nouvelle maison, ne manque plus qu'un nouvel amoureux!

Nanou La Terre a dit…

Claude,
C'est gentil, heureuse de revoir ton visage...

Pierre Forest,
C'est ma grand-mère paternelle qui adorait Sainte-Anne. C'est le sosie de ma grand-mère maternelle qui est née aux Éboulements que j'ai vu.

Le Factotum,
Et bien, quel drôle de hasard! Mais, avoue que c'est quand-même impressionnant de voir ça. J'en ai vu un à l'extérieur de l'église avant de rentrer et je me demandais s'il y avait une cérémonie quelquonque dans le village. Quel costume pour passer la quête !

Femme libre,
Oui, des projets j'en ai tout le temps! Pour le reste, je ne sais pas.Un jour peut-être, je le sentirai bien quand ça arrivera ..

Zoreilles a dit…

Que c'est beau de te lire, je me suis laissée bercer par ton récit. Dis donc, il va falloir que tu retournes un autre dimanche si tu veux revoir ta grand-mère et puis, je sens que ce ne serait pas un sacrifice pour toi!

Je ne vais plus à la messe... sauf aux Îles de la Madeleine, dans le village de tous les miens, à Havre-aux-Maisons quand j'y suis, parce que ça ressemble tellement à ce que tu décris que j'y retrouve aussi mes parents disparus, tant aimés, que ce sont des retrouvailles familiales et tout autant spirituelles.

Aux Îles, ça jase en masse avant la messe et ça chante longtemps encore après la fin de la messe, des chants madelinots plus que religieux quand la messe est finie. Le party pogne! Et ça aussi, ça me rappelle mes grands-mères, mes grands-pères, mes arrière...

claude a dit…

Bonjour Nanou
Mes arrière grands parents ont fêté aussi leurs noces de Platine.
Je n'entre dans une église que pour visiter ou pour des cérémonies religieuses.
J'ai mis des coms sur tes deux précédents posts.
Mille excuses si je passe chez toi avec beaucoup de retard.
Bisous

Nanou La Terre a dit…

Zoreille,
Je reviens samedi donc, terminé la messe pour moi mais je t'avoue que j'y serais retournée avec grand plaisir. Ne serait-ce pour admirer tout ce beau monde qui vivent avec le courant doux du fleuve.
Je suis déjà allée aux Îles que je trouve absolument magnifique d'ailleurs. De si beaux souvenirs pour moi. Dommage que je n'y sois pas allée à ces messes de madelinots. Cà doit être de toute beauté de voir ça...

Claude,
Je suis contente de te revoir la binette xxx des noces de platine, je n'avais encore jamais vu cà. Si attendrissant à voir!
J'aime les églises et y entre lorsque l'envie me prend et aussi pour allumer des lampions. lorsque j'allais en retraite chez les pères Jésuites, j'allais à leur messe à tous les jours car j'aimais particulièrement leurs sermons.