Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

jeudi 17 décembre 2015

Le jeu des bernaches

Des lunettes glissant sur le bout du nez
Le regard vif et perçant
De la maturité et d'un grand vécu
Charme fou
Et maintenant
La voilà qui rebondit
D'une évidence
Qui surprend
Cette voix qui parle
Très fort au dedans d'elle
Mais ce qu'elle dit, ce qu'elle dit...

Il fait si beau
Pierres et rochers
Mènent à la rivière
Ce petit sentier...
Comme s'il avait été
Bâti  sur mesure
Juste pour elle

Le rocher est grand et fort
Ils seront le rocher
Murmure la voix
Au dedans
Comme un petit rappel
Respire qu'elle se dit, respire
Oui, c'est ça, comme ça...
Silence, soleil,
C'est beau mais si beau.

Tiens, les bernaches
Naviguant calmement
Devant elle sur la rivière
Amusons-nous
Se dit-elle

Il y en a 9 en tout
Elle passera son tour,
Pas pour elle ce chiffre,
Soleil de plomb,
Ferme les yeux et accueille
Se dit-elle
Et bien, voilà au loin 5 autres bernaches
Chiffre 5, au rancart, allez hop!


La grosse roche est un peu froide
Mais avec le manteau
Recouvrant ses formes, ça ira
Viens t'asseoir là
Silence, paix,
Accueille
Simplement
Ce qui se présente...

Puis, elles arrivent
Si nombreuses
Qu'elle a peine à les compter
20 bernaches
Prenant majestueusement
Leur envol
Fortes et droites
C'est bon ça, elle conserve
Vingt comme, on a toujours vingt ans
Vingt comme la jeunesse éternelle
Elles iront vers ce quelque part
Là où le meilleur les attend

Puis, elle tourne la tête
Tout près de la rive
Isolées et discrètes
Il y en a 2, côte à côte
Elles ne désirent pas
Rejoindre le groupe
Étrangement
Elles semblent vouloir
Simplement faire
À leur façon.
Comme soudées l'une dans l'autre
Sont si bien ses deux-là.
Un couple hors norme, unique

Bien... elle rajoute le 2
Dans la valise du 20.
Va chercher le 9
Se dit-elle
À lui seul
Ça ne dit pas grand chose
Mais additionné au reste
Ça lui plaît bien.
Alors ça fera 31.
Et si elle inverse les chiffres
Ce sera parfait,
Tout à fait charmant

Le 31 ça sonne bien,
Comme  dans 31 décembre
Et pourquoi pas
Puis si ça se rend au paradis avant
Ou que la mémoire
N'est plus au rendez-vous
Ce sera ok aussi
Elle s'en fout éperdument
Du moment qu'elles sont ensembles
Les bernaches

Celles de sa rivière
Sont comme les cygnes
À la vie, à la mort
Tout ira bien
Tout ira...



9 commentaires:

Roger Gauthier a dit…

Mais j'adore comment tu écris. Je trouve ce texte frais et calmant. Il remet un tas de choses à leur juste place. Merci pour l'avoir partagé.

manouche a dit…

Et au milieu coule la rivière ...

Nanou La Terre a dit…

Roger, un gros merci pour tes bons mots. La voix dit. Faut toujours l'écouter.

Manouche,
c'est en plein ça, la rivière est au milieu de tout.

Solange a dit…

C'est un beau spectacle ces oiseaux qui de plus en plus reste parmi nous.C'est un beau récit intéressant à lire.

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Merci pour ce voyage au coeur de ton coeur Nanou. Tes mots sont si beaux, si doux.
De plus j'ai une demande spéciale: est-ce que les mots de la pensée sous la photo de présentation sont de toi et si oui, me permettrais-tu que je les partage avec mes Amies? C'est que vois-tu, je fais à chaque début d'année un tableau de visualisation pour les rêves en devenir et je trouve que ces mots collent tellement bien au projet que je les reprendrais en indiquant l'auteur bien sûr.
"Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve"
C'est vraiment magnifique...
Passe un Joyeux Temps des Fêtes! xoxoxo

Nanou La Terre a dit…

Fitzsou,
tellement heureuse de te revoir de nouveau ici. Merci beaucoup... Au coeur de mon coeur, toujours, aucune barrière, de là la libération... Et bien voilà...

Les mots sous ma photo de ma présentation ne sont pas de moi et si je n'ai pas mis la référence, c'est qu'il n'y en a pas. Mais je tâcherai de trouver. Ces paroles viennent d'un petit livre de mots journaliers que je lis chaque jour et que j'aime beaucoup. Tu peux utiliser sans problème Fitzsou xxx.
Chère Fitzsou, le synchronisme est toujours parfait ma chérie xxx


Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Alors... merci beaucoup pour ce partage de mots. Je mentionnerai la source de ton blogue. Je compte faire l'activité avec mes Amies le 9 janvier. J'en ferai un billet c'est certain.
Tu fais ma journée! ;-)
Je t'en souhaite une remplie de douceurs... pour le coeur...

Le factotum a dit…

Comme tu le dis si bien,

« Étrangement
À leur façon.
Ça lui plaît bien.
Sont comme les cygnes
À la vie, à la mort… »

Un très beau dimanche.

Nanou La Terre a dit…

Fitzsou,
ça m'a fait plaisir! Et heureuse d'avoir pu, sans m'en rendre compte, faire ta journée. Des journées de douceur, merci, merci beaucoup...

Le Factotum,
il lui arrive de souhaiter que la voix se taise un peu, qu'elle prenne une petite pause. En écrivant, la voix s'apaise.