Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

mercredi 18 février 2009

Désillusion

il y a de ces événements, de ces situations déroutantes et inattendues dont on a un mal fou à gérer et digérer. De grosses déceptions, de "l'écoeurite aiguë" qui vous donne envie de vomir, comme çà, sur le champs, et parmi ces déceptions et désillusions, un goût amer de miettes stériles laissées au passage par la DPJ, avec leur loi de merde qui ne vaut et ne mène absolument à rien.

JE N'Y CROIS PLUS ET J'AI PERDU CONFIANCE À TOUT JAMAIS...

Tellement long à expliquer et là, je bloque, renfermée dans ma coquille, ruminant ma très grande naïveté et mes espoirs perdus. Je sais pertinemment que je dois plonger dans les abîmes de ma propre souffrance devant la très grande déception et le sentiment d'avoir été trahie et trompée sur toute la ligne et ce, afin de me retrouver et remonter à la surface, espérant enfin raconter un peu la suite des événements depuis novembre dernier...


3 commentaires:

Grande Dame a dit…

C'est moche de se sentir trahie ainsi par un système plein de failles. J'espère que cela ne compromet tout de même pas les agréables moments passés avec ton Fafouin...

Nanou La Terre a dit…

Grande Dame,

j'ajouterais que c'est un système tout à fait inapproprié et désuet qui doit être révisé de A à Z.
Ce système favorise le parent fautif qui refuse de collaborer. Tiens, il faudrait que j'écrive un livre...

Cela ne compromet en rien les moments passés avec mon grand, si peu soient-ils.
Par contre, j'ai hâte qu'il vieillisse un peu car j'ai beaucoup de difficulté avec son ingratitude.

Zed Blog a dit…

Je connais une femme qui m'a raconté avoir été trahie de la sorte par des travailleuses sociales dont l'une semblait, disait-elle tombée sous le charme du père alcoolique réapparaissant comme ça et traité comme un sauveur.

Je te lis et je la comprends mieux. Sur le coup, on se pose des questions, on se demande si la personne n'exagère pas un brin.

Mouais... moche, comme dit Grande Dame.

Zed ¦|