CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RÉSERVE.


Auteur inconnu

jeudi 8 juillet 2010

Futurs itinérants, nos enfants souffrants...


Oui, mon amour est inconditionnel , doublé de limites vraiment strictes et claires, pour mon bien-être mental, pour le bien-être de tous. J’ai la chance aussi de bénéficier d’un énorme soutien de la part d’un organisme fantastique qui s’appelle ALPABEM.

Dimanche, mon fils a tenté, dans ma maison, de vivre à sa façon à lui, en dormant le jour et fêtant la nuit. NON, j’ai dit NON. Non négociable pour moi, il a testé quand-même. Il veut savoir si je demeure solide... Je le suis. Je lui ai dit que je m’inquiétais énormément pour sa santé, que je l'aimais et que pour cette raison, jamais je n’encouragerai ses comportements destructeurs. Il devait se lever, ne l’a pas fait. Puis, ce fut l‘urgence social, puis la police. Non, ce n’est pas facile de dire à mon garçon: "Maintenant, je veux que tu sortes, je t'ai demandé le respect d'une règle à laquelle je tenais, dont tu étais aussi d'accord. Et, ce auquel je tenais n'a pas été respecté..."

À l’urgence sociale, on m’a bien prévenue que, oui, on pouvait envoyer les policiers mais que, si mon fils ne voulait pas sortir, on ne pouvait rien faire!!!!

-Hein, quoi!!!!! Mais il a 18 ans bon sens , il est maintenant majeur et c’est ma maison! Vous avez vu son dossier? Il se défonce constamment, prend de la drogue, boit , il est complètement dysfonctionnel. Puis, j’ai un plan d’intervention rédigé avec son délégué et qu’il doit respecter!

- Le plan d’intervention n’a pas d’emprise sur la loi madame. C’est que son courrier s’en va chez vous.

-Oui, et après? Il faut bien qu’il le reçoive quelque part son courrier, il ne fonctionne plus!!!

-Mais, il a une adresse et c’est chez vous...

-C’est clair qu’il peut venir dormir ici mais il sait qu’il doit se trouver du travail et éventuellement un appartement. Puis, mes règles sont très claires et il ne vient à peu près jamais coucher ici.

-Mais où il couche?

-Je ne sais pas...

Il a une chambre chez vous et tous ses objets personnels?

-Oui, c’est pour le dépanner. Son père est parti sans laisser d’adresses. dernièrement. Mon fils n’a plus rien. Il faut bien qu’il sente une stabilité aimante quelque part quand-même!!! Mais il ne demeure pas chez moi. Il le sait.

-Ses affaires personnelles sont chez vous et il a une chambre. Donc, on considère qu’il demeure chez vous madame.

Lorsque les policiers sont entrés, ils se sont empressés de me dire la même chose. Mon fils n'était pas loin. J'ai lancé: "Chut, pouvez-vous parler plus bas s.v.p.???"Je les aurais giflé un après l'autre tiens...


Et voilà la situation. Une loi absurde et récente qui me met hors de moi. Et cette loi vient mettre un frein final aux aidants naturels. Passez tous le mot!

À cause de cette loi, un nombre indéterminé de gens et jeunes souffrant de problèmes de santé mentale vont se retrouver dans la rue. Un grand nombre aussi vont risquer de mettre en danger la vie de leur entourage immédiat, leur propre vie et celle d'inconnus. Nous, les aidant naturels et parents n'avons pratiquement plus aucune porte de sortie à présent, aucune emprise.

Je suis présentement en train d'essayer de contourner cette loi... Je réussirai merde. Un endroit loué pour entreposer ses objets personnels, un casier postal à son nom et, une chambre d’AMIS...Ce sera tout simplement ça et là, je pourrai le faire entrer au moins... J’ai prévenu l'ALPABEM et le délégué jeunesse de mon garçon. Ils n’étaient pas au courant de cette loi.

Pas de prévention, ni soutien pour nos jeunes en souffrance. Je le sais, je l’ai vécu pendant toutes ces années.. On répare simplement les pots cassés et surtout, personne n'écoute les parents et leur expérience, personne, jamais...

Avant 14 ans, il est trop tôt pour porter un diagnostique (bien voyons toi...), à 14 ans ils ont le droit de refuser d'être soignés (ils sont en mesure encore de prendre des décisions!) et à 18 ans, trop tard, le jeune est déjà lourdement hypothéqué, étant dans l'incapacité de gérer sa vie et son avenir. Et encore, même s’il accepte par miracle de se faire soigner, les psychiâtres refusent de porter un diagnostique s'ils prennent de la drogue. Est-ce qu’on peut s’entendre sur le fait que s’ils prennent de la drogue et se défoncent autant, mettant leur vie en danger, c’est parce qu’ils ont une énorme difficulté, déjà au départ? Est-ce qu'on peut commencer par quelque chose????

Foutaise tout cela! Je suis révoltée. Tout n’est que mensonge et lâcheté...

La vérité c'est que le trouble de personnalité limite est trop difficile à gérer et à soigner. Trop compliqué et prenant, personne n'en veut! Même les psychologues se les refilent!

Je n'ai d'autres choix présentement que d'attendre qu'il se fasse arrêter de nouveau ou qu'on m'appelle pour me dire qu'il est à l'hôpital et qu'il a tenté de se suicider. C'est ça notre belle société d’amour...





32 commentaires:

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

merde et merde et merde, j'ai tellement mal en te lisant , sans la moindre solution...

moi j'ai été dépistée si tard, et je n'aijamais jamais touchée à la drogue donc je ne connais pas

mais moi j'étais mariée, maman, je travaillais dur le jour, et le soir seule, quand ils étaient tous couchés, je me taillaidais le corps, j'avalais alcool et domprimés...je prenais des médics et alcool et je disparaissais, souent en f^ret, mais je ne savais pas pourquoi je faisias çà
j'ai été si souvent à l'article de la mort

j'ai développé d'autes maladies, mais j'ai quand même réussi ma vie, ma nanou, j'ai su aimer, donner , éléver des enfants...pare qu'un jour j'ai décidé d'y croire


d'ou ma très grande souffrance sur mon blog à cause de gens qui m'ont détruite... j'ai bcp de mal


mais moi c'est pas grave j'ai vécu déjà

je voudrai prendre ton fils dans mes bras et lui expliquer ses dérive, parce que je sais ce qui peut se passer dans la tête d'un borderline

oh ma Nanou la terre, je souffre vraiment avec vous

que faire, que faire
j'ai été sauvée par l'amour de mon homme, de mes amis, mais j'étais bien plus agée
je t'embrassse je ne sais que dire, mais je sais te lire.....

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

et tjs mes fautes, car je suis assise vite sur le bord de la chaise, à cause de mes douleurs et comme je tape sans regarder, je décale les lettres !!!!

tendresse, de tout coeur !

Dominique a dit…

Ho Nanou, je ne sais pas quoi dire, moi qui es tombé sur des perles rares dernièrement !

Et toi qui te débats dans la merde jusqu'au cou...

Quoi te dire, sinon que je pense à toi, que j'espère tellement que le temps t'apporte un peu de calme...

Je t'embrasse xoxo

Air fou a dit…

Chère Nanou, voilà bien pourquoi je me déclare une guerrière depuis tant de temps. Quand on aime, pas le choix, faut partir en guerre contre tout ce qui étouffe, exploite et tous/toutes sont inclus/es. L'indifférence au nom de l'amour, peux pas, moi non plus.

Je suis contente que tu ne sois pas seule devant tout ceci. C'est très important.

«empha » (...tique)

Zed xxx

Grimimi Sue a dit…

Bonjour Nanou,
C'est si triste de lire ce billet... Comment comprendre le système de santé qui laisse les gens se débrouiller avec leurs problèmes sans proposer de solutions. C'est un abandon du gouvernement face aux parents, il leur refile la responsabilité de leur enfant malade. Ces nouvelles lois ne protègeront personne, mais ça fera faire des économies...
Je trouve ta solution brillante. Tu dois user de toutes les stratégies pour te sortir de leur griffes.

Je t'embrasse chère Nanou. Ton fils sera sauvé par ton amour et ta discipline.

Éléonore a dit…

Ne perds pas courage, tu es sans doute le seul phare de lumière qui lui reste dans sa vie ! Courage !
Tant qu'il y a de la vie, il ya de l'espoir !

Nanou La Terre a dit…

Chère Nanou,

merci de livrer ici à tous ton témoignage touchant. C'est très généreux et courageux de ta part. J'aime que tu viennes aussi témoigner ici et expliquer aux gens ce terrible mal qui fait tant de ravage chez toi, chez mon fils et chez d'autres qui viennent de plus en plus ici.
Ta propre expérience est remplie de positif, d'amour et espoir."Décidé d'y croire." C'est ce que je souhaite plus que tout pour mon beau garçon...Merci de le prendre à ton tour, les pensées voyagent...

Dominique,

ne t'en fais pas, je ne suis pas dans le fond de la chaudière, je me tiens et dénonce haut et fort, de plus en plus fort... Je ne travaille pas l'été Dominique, j'ai tout mon temps pour penser à moi et rester en forme. Fafouin est venu aujourd'hui chercher un chandail...
Merci beaucoup...

Zed,

et bien dis-moi donc, quel mot à taper! "empha". On va voir ce que sera le mien...Oui, l'indifférence... Je dénonce, parle et raconterai, encore et encore!

Je suis tellement bien supportée dans tout ça avec ce regroupement, j'ai beaucoup de chance!
Je t'embrasse bien fort...

Grimmimi,
tu le dis si bien, oui, c'est un abandon. Le hic c'est que les lois sont contre nous. "Occupez-vous-en, on ne sait pas quoi faire nous."
Mais, cela dépasse ce que je peux lui offrir là, maintenant. Il ne veut pas, il se défonce, c'est trop.
Pour l'instant, la seule solution c'est de l'aimer, d'être quand-même toujours là pour lui s'il veut faire un pas en avant. Jamais je ne l'abandonnerai. À la limite, tout peut se faire à distance. Le lien n'est pas coupé. Ce soir il est venu chercher un chandail et... boire de l'eau. Puis, il a accepté de me donner l'adresse où il couche tous les soirs. "Regarde-moi, je t'aime. Prends soin de toi." Son regard est ailleurs. Il court, court, désespérément pour combler ce vide intérieur immense.
Contourner la loi, et comment donc!!! Ça va me faire plaisir...
Mon fils pourra revenir dormir à l'occasion et manger sans que je me sente en prison dans ma propre maison, crois-moi... Je le ferai pour lui et pour moi. Merci beaucoup Grimmimi...

Éléonore,

un gros merci pour ton soutien. Ça me fait vraiment plaisir de te voir ici de nouveau!

Pierre F. a dit…

Allo Nanou,

Pourrais-tu lui proposer de lui acheter un chien? Il n'est pas en mesure de prendre soin de lui correctement, mais par projection, s'il doit prendre soin d'un être dépendant de lui, le déclic se fera peut-être.

Solange a dit…

Je sympatise beaucoup avec toi, notre système est vraiment déficient. Il y a des gens qui réussissent à en profiter frauduleusement et d'autres qui en ont réellement besoin, doivent se débattent pour faire valoir leurs droits. Je sais que tu as beaucoup de détermination, je te souhaite bonne chance.

Nanou La Terre a dit…

Pierre,

c'est assurément une excellente idée! Bien des gens qui souffrent de TPL et qui sont en processus de changement intérieur ou en thérapie se procurent des animaux de compagnie. C'est effectivement très bénéfique.Mon fils a souvent dit que lorsqu'il serait en appartement, il aurait un chat. Pour le moment, il est loin d'être rendu là. Ici dans notre maison, c'est plein d'animaux. Même Adèle ne semble pas le faire réagir... Il faut attendre un peu.

Solange,

à qui le dis-tu ma chère... De la détermination, et comment, je ne lâcherai pas le morceau. Je la contournerai cette loi, pour mon bien et celui de mon fils...Merci pour ton appui...

Zoreilles a dit…

Ta révolte contre le système, je la comprends et je la cautionne à 100 %, l'objectif du réseau de la santé et des services sociaux n'étant pas d'aider mais de donner cette image à la population. C'est vrai qu'on ne sait pas quoi faire avec ces « cas », de la police à l'hôpital, de la justice à la santé.

Qui c'est le phare, la référence, les assises solides, le coeur débordant d'amour et de compréhension? Les parents. Parfois un seul qui se débat avec tout ce qu'il a et même ce qu'il n'a plus.

Près de moi, deux cas : un syndrôme de la Tourette, un TPL. Les parents ont toute mon admiration. Un tel courage... Je devrais plutôt dire... Une telle capacité d'amour... Dans leur cas aussi, la seule aide qu'ils ont trouvée, c'était hors du système, dans un groupe d'entraide.

Jackss a dit…

Bravo Nanou!

Je crois que tu as la meilleure attitude: des règles claires, des limites, des réactions congruentes. Le tout est fait par amour et expliqué comme tel. La manipulation est l'arme privilégiée dans ce type de problèmes et tu la désamorces. Tu ne lui donnes pas de prises.

Une société évoluée et développée devrait pouvoir t'apporter tout le soutien et l'encadrement nécessaires, avec des règles bien imbriquées aux différents plans: légal, social et organisationnel. Les organismes devraient être soumis à des obligations et un protecteur du citoyen devrait intervenir dans les cas de vides juridiques. Ça ne semble pas être le cas. Tu montres très bien comment tu te frappes sur des murs de briques.

Tu décris très bien l'incohérence du système selon l'âge de l'enfant jusqu'à l'âge adulte.

Il reste à sensibiliser nos semblables, ce que tu fais très bien ici. On ne peut que constater l'inaction, l'incohérence et le manque de volontés politiques.

Un jour, Nanou, tu récolteras ce que tu auras semé. Mais en attendant, le temps risque d'être long. Je le comprends. Et je trouve que c'est inadmissible. C'est pénible pour celui qui veut aider autant que pour celui qui a besoin d'aide. Dans les deux cas, la souffrance n'a pas de limites.

Il existe beaucoup d'organismes pour comprendre et supporter. C'est louable. Mais je crois qu'il faudrait aussi des organismes pour agir, défoncer des portes, développer de nouveaux moyens d'actions et canalyser les énergies. Si quelqu'un avait de l'argent à faire avec ça, il y a longtemps qu'on serait rendus beaucoup plus loin dans ce domaine.

Plus nous serons nombreux à vouloir du changement, plus il y aura de chances de progrès. Mais j'aimerais bien que ça se passe de notre vivant.

C'est touchant ce que tu racontes, Nanou.

Jackss a dit…

Nanou,

mon message était apparu 3 fois. On voit que Blogger l'avait pris plus au sérieux que les organismes en cause. J'en ai donc effacé deux.

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

CHAQUEjour mes pensées vont vers toi , vers vous

surtout ces jours ci , je suis actuellement au "coucher forcé les douleurs physques me bloquant au lit

j'ai mon tout petit ordi alors je vais pouvoir doucement t'écrire et à Sue aussi

tiens bon, on peut sans sortir et vous en sortirez de ce cauchemar...


l'aimer, et en même temps, sans trop le montrer...c'est ce qui est dur
c'est ce qu'on disait à mes proches

pourtant Brderline a été découvert au Canada et mieux pris en charge qu'en France...je croyais !

tendresses

Pierre F. a dit…

Allo Nanou,

Hier après-midi, aux Franc-Tireurs, à Télé-Québec, on a présenté le reportage de jeunes itinérants, des Québécois qui s'étaient exilés à Vancouver et qui vivaient dans le rue. La drogue faisait aussi partie de leur quotidien. L'un d'entre eux, Simon, adepte de Crystal Meth, se disait qu'il finirait soit mort dans la rue, soit en prison. Simon était un enfant du Ritalin qui s'est promené une partie de sa jeunesse d'un centre d'accueil à un autre, parce qu'il ne s'entendait pas avec ses parents. Quand il a eu 18 ans, il a quitté pour Vancouver.Ils étaient tous en mode survie, sans penser à l'avenir et sans même envisager celui-ci positivement. Il pensait tout de même à cesser de prendre de la drogue, mais sans passer à l'action.

Après la présentation de ce reportage, on a enchaîné avec un second reportage, tourné 5 ans plus tard. Simon était revenu au Québec et vivait dans la région de Rouyn-Noranda. Maintenant, il avait une blonde, un enfant de presque 2 ans, un travail régulier et un appartement bien entretenu.

Là-bas, À Vancouver, il avait rencontré d'autres itinérants, dont une jeune fille qui avait 15 ans à l'époque. Elle avait deux chiens, mais ne pouvait subvenir convenablement à leurs besoins, alors elle avait proposé à Simon d'en adopter un en lui promettant de venir la voir régulièrement, pour que les chiens ne s'ennuient pas trop l'un de l'autre. Ensuite, Simon, a commencé à s'intéresser à son chien à lui. Il avait décidé de cesser de se droguer et quand il avait un peu d'argent, il en profitait plutôt pour gâter son chien, lui acheter des biscuits ou des jouets. De fil en aiguille, à force de revoir cette fille, le déclic s'est fait. Quelques temps plus tard, elle est tombée enceinte et ils ont décidé de revenir au Québec. Tous les deux avaient déjà cessé de se droguer et commençaient à envisager une vie plus stable...pour leur enfant.

Simon disait ne pas avoir eu de mauvais parents, il reconnaissait qu'ils avaient fait leur possible. En fait, il disait que c'était plutôt lui qui avait des choses à vivre et qu'il devait passer par là. Maintenant, il ressentait une responsabilité face à son enfant et c'était pour lui une grande motivation à bien faire les choses.

Il mentionnait que plusieurs seraient surpris de le voir aujourd'hui, qu'ils le voyaient déjà comme un gars fini et pourtant, sa vie était maintenant bien partie.

Je pensais à toi, pendant ce reportage et au souci que tu te fais avec ton fils. Il sait que tu l'aimes, c'est le plus important. Il a une vie, elle lui appartient et un jour, tout prendra un sens pour lui. Il y a de l'espoir.

☼ France ☼ a dit…

Bonjur et merci de ton passage chez moi tu es très gentille. Ici il fait tres chaud tu sais donc pour les travaux plus tard je pense. Je te laisse je dois faire la dictée à mon fils
bisou

Air fou a dit…

Chère Nanou...

Tu me permets d'ouvrir une petite parenthèse, un minuscule fenêtre? C'est que par là, on y voit, à droite plus précisément un petit itinérant poilu noir qui va drôlement bien avec la résidente permanente blanche. Trop mignons ensemble!

Ceci dit, bien oui, même pour les animaux, il faut mettre ses limites quelque part. Mon maximum personnel est atteint!

Bonne nuit, rappelle-toi des progrès et du message rempli d'espoir de Pierre. Pas pour en fabriquer trop, juste pour ne pas trop l'étouffer non plus, ce fugitif espoir.

Zed ¦)

Nanou La Terre a dit…

Nanou, Jackss, Pierre et Zed,

je en vous ai pas oublié, je tenterai de répondre à vos beaux commentaires bientôt. Je suis dans le jus. J,ai de la visite de Québec à la maison.
Gros becs à tous...

Pur bonheur a dit…

Peut-être peux tu faire comme nous le faisions pour mon frère, d'appliquer la loi du 'dangereux pour lui même et pour les autres?'
Et hop devant le juge pour l'aider e le faire soigner.
Je ne sais pas si ça pourrait s'appliquer pour ton Fafoin...
Bonne chance en tout cas...

Joan Durand a dit…

ouf... heureusement qu'il y a le témoignage de Nanoub973 qui donne de l'espoir, parce que la société et les lois n'en donnent pas beaucoup.

Nanou La Terre a dit…

Zoreille,


non Zoreille, on en sait pas quoi faire et on ne veut pas faire quoi que ce soit non plus. Les TPL dérangent trop. Et pourtant, ils méritent autant d'attention que n'importe quelle personne aux prises avec un problème de santé mentale.Ils souffrent tellement...

Tu as su trouver le mot juste; "on se débat avec ce qu'on n'a plus" ou pas. Ça prend beaucoup d'imagination, c'est ça le positif de la chose!Puis tu l'aurais aussi le courage si ton enfant était dans cette situation Zoreille, tu l'aurais... merci beaucoup de ton appui..

Jackss,

aucunes emprise Jackss, aucunes.. C'est un devoir envers moi-même et une question de survie. Puis, je ne l'aiderais pas en faisant le contraire. Ils ont besoin d'assises solides, ça je le sais...
Je vais aller faire un tour du côté du protecteur du citoyen, oui, c'est une bonne idée. Mais là, je me laisse une chance de respirer un peu. J'ai déjà deux plaintes de présentées au commissaire aux plaintes de la qualité et des services du centre jeunesse. C'est en train de me sortir par les deux oreilles...
Tu le dis si bien; en attendant, c'est pénible pour celui qui veut aider autant que pour celui qui a besoin d'aide.

Je pense toujours à ma pièce de théâtre sur le sujet...

Merci beaucoup de ton support Jackss...

Nanou La Terre a dit…

Nanou,
connaissant aussi ton vécu, je te remercie de ton appui inconditionnel et de ton espérance sans fin.Mon Fafouin en a besoin. Les petites penséees qui viennent de l'invisible, j'y crois beaucoup tu sais.
J'espère que ton corps va mieux?
Je t'embrasse fort fort...

Pierre,

c'est si gentil d'être revenu comme ça avec ta petite pelle remplie d'espoir. J'apprécie beaucoup...

Oui, je crois aussi aux petites lueurs intérieures qui nous appellent sans cesse,que l'on n'écoute pas toujours immédiatement mais qui nous rattrape immanquablement.

Je sais que ses appels intérieurs sont sains. On en peut rien presser, rien forcer mais, quelques fois, donner un petit coup de pouce, guider, tracer un chemin ensoleillée afin qu'il puisse y accéder un jour... C'est ce que je fais sans grands succès pour le moment.Mais ce qui compte, c'est de garder le lien, de lui faire sentir que, malgré tout, peu importe ce qu'il fera, je l'aimerai toujours et resterai un bon guide s'il en manifeste le désir.Je ne considère pas mon garçon comme quelqu'un de fini. Je sais qui il est et connais son potenciel.

J'ai trouvé ton histoire vraiment touchante et j'aimerais bien voir ce reportage.

merci d'avoir pris le temps de me la raconter, merci...

France,

à bientôt!

Zed,

bien oui, ils sont beaux tous les deux. Au début c'était la guerre, le chat ne voulait rien savoir d'Adèle. Maintenant, ils se tolèrent. Écoute, ce chat est tellement gentil, j'ai jamais vu ça.Il est mou, on fait ce qu'on veut avec. Il a bon caractère, se laisserait cajoler pendant des heures et parle... Je ne peux pas le garder, la raison principale: asthme et allergies aux chats. Présentement, je fais des pieds et des mains pour ne pas avoir trop de poil dans la maison. J'ai mon rituel du matin: l'aspirateur partout où il a passé, pas le choix. mais,je sens bien que je commence à avoir la voix un peu enrouée. Je suis tenace. Je lui trouverai de bons maîtres, il le mérite tellement. Demain, je vais porter d'autres affiches chez 3 autres vétérinaires...

Bien sûr que je n'oublie pas Pierre et son message d'espoir!

Bizous chère Zed...

Nanou La Terre a dit…

Pur bonheur,
je me prépare tranquillement et apprivoise cette avenue. Il a déjà un dossier à présent à l'urgence sociale. C'est par là que tout se fait. Mais, je t'assure que ce ne sera pas si simple que ça...Bon sens... Mais, je sais comment faire et quoi faire. Merci à toi de penser à lui...

Joan,

bonjour à toi! Il y a longtemps que je t'ai vu ici! Ça me fait plaisir...Oui, Nanoub973 a été très forte et continue de l'être. Je vous encourage tous à aller lire ses billets...

♠ ♠ ♠ Nancy ♠ ♠ ♠ a dit…

*** Bonjour Chère Nanou La terre ! Je découvre ton blog et je te remercie sincèrement pour ton passage chez moi, c'est gentil.
Je suis vraiment désolée pour ton fils. C'est dur, très dur et la loi est absurde !
Je suis triste de lire ton récit ! Oui, bien sûr on sait que la drogue existe chez les jeunes mais quand on lit le récit d'une maman d'un enfant souffrant ça fait mal , très mal !
Tu dois te sentir bien impuissante ! Ma pauvre ! Je t'embrasse bien fort et je te dis "à bientôt" parce que je reviendrai chez toi.
GROSSES BISES !!!!!! ***

Jackss a dit…

Bonjour Nanou

En lisant tous les commentaires de tout ce petit monde qui grouille ici autour de toi, je prends encore davantage conscience de la qualité des liens que tu as su tisser ici. Et je suis heureux d'en être.

Bonne fin de semaine, Nanou

herbert a dit…

Bonsoir, Nanou.
Tu sais, je ressene ce que tu ressens.
Je l'ai vécu et le vis encore avec mon propre fils.
Je ne l'ai jamais dit, mais à toi, je le dis, parce qu'ainsi tu te sentiras un peu moins seule ou un peu plus entourée.
Et c'est partout pareil.
Je suis à tes côtés. Mais ne souffre pas.
Souffre moins.
Je t'embrasse très fort.

♠ ♠ ♠ Nancy ♠ ♠ ♠ a dit…

*** Un passage chez toi pour t'embrasser fort et te soutenir dans ton rôle de maman... je suis avec toi par la pensée Nanou GROS BISOUS ! ***

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

Chère nanou la terre

tu es sans doute la seule à comprendre ce qu'a pu être ma VRAIE vie

je t'ai donné ma tendresse et mon appui inconditionnel


dans tout ce que tu lis ou qu'on t'apporte il y aura tjs ceux qui te suivent avec l rage au coeur comme moi pour que ton fils s'en sorte je découvre aussi chez Herbert... et j'ai vécu çà avec ma grande;...

il y aura de vrais bordeline comme moi qui ont lutté des années pour s'en sortir au mieux et je t'écrirai comme tu le souhaites personnellement

et tu auras aussi des gens qui ne connaissent pas ce problème terible et qui t'apporteront "juste un comm" de sympathie et dès qu'il sera fini penseront à autre chose de suite

c'est pour cela qu'un jour je n'ai pas pu continuer à écrire ce qui était capital pour moi pour me délivrer enfin et par moi seule du mal qui rongeait toute ma vie ....


je t'embrassej'ai fort peu de temps mais tu es avec ton fils dans mes pensées "profondes"


nous pourrons échanger sur bien des sujets ...j'ai avancé à grands pas mais je n'en parle plus sur mon blog.... rien de trop profond.... je n'y arrive plus


mais je te suis tout à côté

et puis on t'appelle aussi Nanou, c'est mon surnom depuis tjs je ne sais pas être autre chose, quelqu'un d'autre que nanou
et entre nanou, c'est l'entraide
tendresses

Nanou La Terre a dit…

Nancy,



je te souhaite la bienvenue dans mon univers!
Je te remercie de ton soutien, merci...


Sache que je ne suis pas triste. Mes billets sont francs, honnêtes et parfois très durs mais démontrent la réalité de ce que vivent les parents et les jeunes en souffrances.
Ce que je veux ici, c'est de sensibiliser les gens, démystifier la maladie mentale et mettre des mots sur la souffrance de nos jeunes. Les gens qui viennent ici apprennent beaucoup. Certains en parleront et d'autres me diront qu'ils connaissent des gens ayant sensiblement les mêmes symptômes que mon Fafouin.



Impuissante oui, mais cette impuissance m'a apporté une force intérieure incroyable que je continuerai de partager avec vous tous...

Merci Nancy...



Jackss,



ce fut toujours un hasard, c'est incroyable. Oui, bien des gens qui viennent ici maintenant connaissent une personne comme Fafouin ou en sont même atteints.Pour Herbert, je l'apprend à l'instant.Herbert te ressemble beaucoup...Mes autres lecteurs sont tous fidèles et extrêmement respectueux et j'espère que je serai toujours à la hauteur de ce que je sens d'eux. Jackss, j'ai énormément de respect pour toi et c'est un privilège de te compter parmi mes lecteurs...

Nanou La Terre a dit…

Nancy,


j'apprécie ta générosité...merci!



Nanou,



sache qu'il y en a beaucoup ici qui comprennent parfaitement ce que tu as vécu: des amis, des parents ou des gens qui vivent la même chose que toi...

Pour les gens qui ne connaissent pas le problème, une porte est ouverte ici et ça c'est bien important.Je pense que tous les gens qui viennent ici sont sensibles et vrais. Certains ne le vivront pas comme nous mais, sont sensible à la cause. Le plus important c'est l'ouverture. Chacun y donne un peu de son coeur en venant déposer un commentaire ici, j'en suis convaincue et l'apprécie énormément.



Je comprends que tu as eu besoin du silence et d'un retour à toi pour te délivrer de ta souffrance. Ici, tu es un exemple de force et de courage, le plus grand que je connaisse...

Un merci sincère de ton appui inconditionnel. Sache que c'est réciproque.. je serai aussi toujours là...

Je t'embrasse fort fort xxxxx

♠ ♠ ♠ Nancy ♠ ♠ ♠ a dit…

*** Une pensée, un coucou et surtout un gros bisou déposé ici pour toi nanou La terre ! ***

Nanou La Terre a dit…

Nancy,
encore un gros merci...