Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

jeudi 1 juillet 2010

Ajustement...



Je ne fournis pas. Je veux et je vais écrire, cela me manque terriblement. De plus, je sens que je vous néglige, mais ce n'est qu'un moment.

Jackss, Gelisa et Zed, je n'ai pas oublié les billets pour vous, suite à mon concours, vous les aurez, ils sont dans ma tête....

Jackss, je suis en train de terminer le billet sur la peur, je n'ai pas oublié non plus.

Depuis ma rencontre avec mon fils, en médiation, un diner pour ses 18 ans, fin de la rédaction de 2 plaintes à la protection de la jeunesse et bientôt 3... Présentation de mes plaintes au commissaire aux plaintes et à la qualité des services... Soulagement, car, je ne pouvais ni vivre ni avancer sans. Puis, des déjeuners réguliers le week-end avec mon garçon. S'est trouvé du travail, l'a perdu. S'est de nouveau trouvé du travail, un superbe de beau bachelor avec un copain. Perdu son travail, a fait la fête dans le logement, s'est fait mettre à la porte. Bris de probation, aura désormais un casier... Déménagement du papa qui, ne veut plus rien savoir de son fils. N'a laissé ni adresse ni téléphone. Suis allée chercher les effets personnels de Fafouin, une dizaine de grosses boîtes. Ménage ici, ajustements.

Mon garçon a réintégré sa chambre avec des conditions très strictes, pas le choix. Conditions enfreintes, règles appliquées à la lettre et sans remords. Ajustements de la part de Fafouin. Il travaille fort, je travaille fort, bon sens que ce n'est pas facile. Hier, je me suis traînée toute la journée. Puis, je me suis reposée. J'ai besoin d'espace et d'air. Il le sait. Nous avons besoin de notre sommeil Yang et moi, il le sait et l'a appris à ses dépends avec une autre nuit couchée dehors.
Je demeure ferme, toujours avec des "je t'aime tu sais". Pas facile avec un jeune homme borderline qui, dans son monde intérieur vit de détresse perpétuelle, se défonçant avec drogues et alcool. Difficile d'être avec lui, il n'est pas "là". Alors pas une minute ne se passe sans me recentrer et garder des limites fermes et claires, essentielles à ma survie, et lui, il en a besoin aussi.

Garder le lien, le suivre là où il est rendu. Me rapprocher lorsqu'il le demande, mais surtout, l'aimer, tel qu'il est et quoi qu'il arrive, en me respectant. Pour le moment, j'y réussi sans trop de peine.

Attendons la suite. Demain est toujours un autre jour...


29 commentaires:

Jackss a dit…

Tu es bien généreuse, Nanou

Tu penses à nous alors que tu as toutes les raisons du monde de ne penser qu'à toi, ton univers.

Tu as une attitude gagnante. Une telle situation n'est pas toujours évidente, mais tu as raison de garder espoir. Avec l'attitude que tu adoptes spontanément, un jour ou l'autre tu verras des bourgeons apparaître.

Nanou La Terre a dit…

Jackss,
c'est que je n'ai qu'une parole, alors promesse dite, promesse tenue.
Puis, j'aime beaucoup vous lire tous...

Pour le reste Jackss, contrairement à ce que cela laisse supposer, je pense beaucoup à moi et la vie de qualité que je veux à tout prix conserver. Et je garde cette attitude avec mon garçon. Si tu savais les règles strictes que je dois imposer pour garder ma vie telle qu'elle était avant... Il en est conscient, il expérimente, il constate, il sait. Et je ne peux que l'aider en gardant cette attitude. C'est à lui de faire le reste. Ce matin, il devait avoir une entrevue. J'espère qu'il y est allé. Mardi matin, j'ai appliqué une de mes règles; il ne se levait pas, donc, il doit se débrouiller pour aller coucher ailleurs deux soirs...
Je sais que bientôt je devrai lui imposer un "dead line" pour se trouver du travail et le garder, sinon, il devra sortir. Pas facile, mais je suis bien déterminée et je sais que c'est la seule chose qui me restera à faire sans doute. Plus creux il arrivera, plus vite il rebondira.Présentement, il n'est pas là, il ne vit que pour le présent et le plaisir...

Air fou a dit…

Ta présence et ta gentillesse sont déjà des cadeaux hors prix, Nanou. Prends ton temps.

Tout un sacrifice, ça car je sais que tu ne devais pas le reprendre.

Peut-être mieux comme ça, relativement au papa?

Je t'embrasse bien fort, Nanou. Zed ¦D

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

tu te outes bien chère autre nanou, que je vais revenir demain car aujourd'hui ce soir suis seule et épuisée maisje voulais lire ton post...

je ressens tant de choses je en voudrai plus être jeune ou la trentaine, la quarantaine m^me ...çà a duré et je suis si fière aujourd'hui

moi je ne voulais que çà qu'on m'aime qu'on me comprenne qu'on ne juge pas sans savoir..

que j'aimerai le voir ton fils

nanou aime le..il te le rendra .. un jour tout ira bien, voilà notre espérance !

clarabg68@gmail.com

je maitrise le sujet borderline je l'ai tant été ...et parfois encore...juste un peu...

c'est très dur pour lui c'est horrible pour les proches..je sais !
je t'embrasse fort, tu veux bien ?

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

j'écris trop vite pour mon clavier et les lettres s'affolent , tu remet tout en place OK ?
bizzz

Solange a dit…

Je comprends que tu sois débordée, c'est beaucoup de choses à gérer mais tu as la bonne attitude. Bon courage et tiens bon.

Une femme libre a dit…

Vous pourrez dire que vous avez tout essayé et que vous êtes allée au bout de votre engagement, en vous respectant et en le respectant. Et quoi qu'il en advienne, c'est bien pour vous et c'est bien pour lui aussi.

Jackss a dit…

Youpi,

faut pas le dire à personne, mais demain le 4 juillet, c'est mon anniversaire de naissance. J'ai un frère plus jeune que moi qui est né le 14 juillet.

Nous avons des dates qui ne passent jamais inaperçues.

Grimimi Sue a dit…

Bonjour Nanou,
On ne peut espérer qu'une chose pour ton Fafouin. Qu'il respecte tes consignes et ton espace de vie intime. Une grande porte vient de s'ouvrir devant lui, il doit la saisir et la tenir ouverte.
Il y a beaucoup de générosité, d'amour et de compréhension dans tous tes petits et grands gestes.
Doux becs chinois xx

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

la semaine à venir... promis , nous aurons de beaux échanges
Infiniment...merci...

pour tout, messages, omms, et le reste...Ta confiance en moi
à vite nanou

Air fou a dit…

Jackss

Alors je chuchote à ton oreille pour que personne n'entende : bonnn anniversaiiiiire!


Zed (chuuuuut!) ¦)

Dominique a dit…

Bon courage, je pense à toi !
xoxoxo

Nanou La Terre a dit…

Merci à tous,
ça ne va pas bien, dure journée. J'ai dû appeler les policiers afin qu'il sorte. Je vais me reposer et vous reviens. Merci à tous...

Air fou a dit…

Ma chère Nanou. Que c'est dur tout ça et encore, je ne le vis pas, je n'en suis même pas témoin.

N'y a-t-il pas un milieu protégé pour ton Fafouin avec des ressources autres que de la famille, c'est-à-dire que toi? Il me semble que ce n'est pas possible de demander cela à un parent. Ce n'est pas l'appui et l'encadrement qu'il lui faut, je crois. Pas suffisant et trop destructeur pour vous trois.

D'ici à ton retour, sache que je pense bien fort à toi.

Affectueusement, Zed xoxox

Gelisa a dit…

Je n'ai pas de mot pour exprimer toutes les émotions qui passent à la lecture de ton billet.
Mon coeur est avac toi et avec Yang. Bon courage Nanou et prenez soin de vous deux.

Bises

Jackss a dit…

Nanou,

Il faut avoir vécu ce que tu vis pour comprendre vraiment. Il n'y a pas de mots pour en parler, pas de mots pour expliquer, pas de mots pour soulager, supporter comme il se devrait.

Pire encore, dans une société si évoluée, si avancée à tout point de vue, il est inconcevable qu'il y ait si peu de moyens, si peu de ressources. Je refuse de croire qu'on ne pourrait en mettre en place. C'est comme si tout le monde avait décidé de baisser les bras au lieu de retrousser leurs manches.

Souhaitons que ce que nous ressentons pour toi puisse te réconforter au moins un peu. Tu le mérites, ça ne fait aucun doute.

Nanou La Terre a dit…

Nanou,
je sais que tu comprends parfaitement ce qu'il vit, ce que je vis aussi. J'ai toujours été là pour lui, malgré les décisions difficiles que j'ai dû prendre souvent par le passé et encore aujourd'hui.L'abandonner, jamais, me respecter, oui.

Mon fils est dans le sabotage. Sa perception de la réalité est erronée.Il vit tout comme un abandon. Et lorsqu'il y a quelque chose de bien dans sa vie, une bonne compagne, la chance de pouvoir avoir du travail,etc, il s'arrange pour partir avant qu'on le laisse (ce qu'il croit). Donc, il fout le bordel et bousille tout. Je lui ai fait souvent la remarque. Il me dit qu'il n'est pas bien là-dedans mais n'est pas encore près à franchir l'étape qui pourrait lui redonner sa liberté.

De voir souffrir mon garçon dans pouvoir rien faire de plus restera pour moi la grande peine de ma vie...

Solange,
un gros merci pour ta générosité et tes encouragements, ça me fait chaud au coeur...

Une femme libre,
oui, et je continuerai, à ma façon, avec les ajustements qui s'imposent avec ma seule et unique ligne directrice: le respect de soi et de l'autre, ce sont de grandes valeurs auxquelles je tiens. Merci beaucoup...

Jackss,
je reconnais ici un homme enfant que j'aime beaucoup, unique tu es...

Effectivement, je me souviendrai facilement de ta date de fête puisque c'est aussi celle de mon conjoint de jeunesse. Justement, je l'ai contacté le 4 juillet pour sa fête. Il m'a annoncé qu'il venait tout juste d'apprendre qu'il une leucémie et un cancer de la moelle épinière. De plus, ce même Dimanche, j'ai dû de nouveau mettre mon fils à la porte. Journée éprouvante...
Mais déjà, aujourd'hui est un autre jour.
Je souhaite qu'il en fut tout autrement pour toi en ce beau 4 juillet!

Nanou La Terre a dit…

Grimmimi,
oui, une grande porte venait de s'ouvrir.Il travaillait fort et moi aussi. Malheureusement, des événements font en sorte que je dois passer à une autre étape.Il n'est pas bien Grimmimi, de grosses difficultés au niveau consommation.

L'amour passe aussi par des mesures fermes et drastiques. Il sabote tout, y compris l'amour qu'il pourrait recevoir et garder de ceux qui lui veulent du bien et qui l'aiment.
Mes derniers mots lorsqu'il quitte sont toujours" Je t'aime tu sais."

Zed,

merci...
Tu sais, ce n'étais pas un sacrifice pour moi. Il était clair que ça me faisait plaisir de l'accommoder à condition qu'il respecte à la lettre notre mode de vie ici avec des règles très strictes. Il travaillait beaucoup et moi aussi d'ailleurs. Il savait très bien que ce n'était pas permanent mais bien en attente qu'il se trouve du travail et un appart. Puis, il n'y était pas la moitié du temps.

Pour le papa, oui, effectivement, je crois que c'est mieux ainsi. Mais, tu sais, depuis plus de 6 mois, le papa a fait vraiment tout ce qui était en son pouvoir de faire pour Fafouin.Il a repris son fils, vécu et pris des décisions douloureuses. Lorsque j'étais à la cour en juin dernier et que j'ai pris connaissances sur papier du déroulement de sa surveillance à l'externe chez son père, je regardais cet homme et n'avais pas envie de rire. J'éprouvais malgré tout beaucoup de compassion pour lui. Il était en train de vivre ce que j'ai vécu moi-même avant lui. Maintenant, je sais qu'il comprends. C'est sans doute la leçon qu'il a eu à tirer pour toutes ces années où il a refusé catégoriquement que mon fils reçoive de l'aide. Mais, peut-on avoir du plaisir à regarder quelqu'un qui est déjà au fond du baril et souhaiter l'écraser davantage, non...

Il s'est passé des choses maintenant qui font que je dois prendre d'autres décisions concernant Fafouin, pour sa sécurité et celle des autres.

Il existe effectivement des milieux protégés où il pourrait recevoir tout l'aide nécessaire à sa condition, je lui ai donné les adresses. MAIS,IL NE VEUT PAS AVANCER ET RECEVOIR D'AIDE...Et comme tu sais, on ne peut forcer quelqu'un à se faire aider ou soigner, les lois sont ainsi faites.Il faut attendre qu'il se retrouve à l'hôpital, et encore...

Un énorme merci pour ta générosité et ta fidélité Zed, merci mille fois...

Gelisa,
merci... Je sens toute ta sensibilité et ton grand coeur et cela en soi est un énorme cadeau. Merci encore...

Nanou La Terre a dit…

Nanou,
je sais à quel point tu comprends... Il est aimé. Il est tant aimé. Cependant, il sabote. Il préfère quitter ceux qui l'aiment et lui font du bien avant de se faire quitter(ce qu'il croit). Même chose pour le travail.
Je cherche à comprendre, sans le juger mais lui, pour le moment, le voit d'une autre façon, dans son monde. Il consomme trop pour le moment.
Je ne perds pas espoir mais n'ai plus grand pouvoir.
La douleur et la souffrance de mon garçon resteront la grande peine de ma vie...

Solange,
merci de ta grande ouverture et générosité. Sâche que tes paroles me font du bien...

Nanou La Terre a dit…

Une femme libre,

oui, et je continuerai encore, à ma façon, à maintenir le lien. Mon engagement est à vie, même si je dois prendre la décision de ne plus le laisser dormir ici. Et le plus important, c'est le respect, et de moi et de SA vie aussi. Ici, c'est une maison de paix, d'amour et d'ordre. Il sait qu'il ne peut fonctionner ici comme il le fait ailleurs. Je devrai prendre des décisions importantes bientôt... Merci beaucoup à toi...

Jacks,

je reconnais ici un homme-enfant que j'admire et respecte beaucoup... Tu n'as jamais aussi bien dit; le 4 juillet est aussi l'anniversaire de mon conjoint de jeunesse. Je l'ai contacté justement Dimanche pour lui souhaiter un Joyeux Anniversaire. Il vient tout juste d'apprendre qu'il est atteint d'un cancer de la moelle épinière et de leucémie. Dure journée ce Dimanche, où j'ai de plus été obligée de faire sortir mon garçon.
J'espère que tu as passé un 4 juillet plus agréable que le mien Jackss!

Pourtant, aujourd'hui ça va pour moi, je reprends le fil de ma vie...

Pour le reste, comme tu le sais et le dis si bien, il n'y a pas de mots, que de l'impuissance et des décisions déchirantes que l'on doit prendre pour notre propre survie.

Notre société n'est pas évoluée Jackss. Elle laisse pour contre nos jeunes aux prises avec des douleurs mentales atroces. Il n'y a pas de moyens, les ressources n'utilisent pas les parents comme outils de travail et la foutue loi des droits de la personne est en train de les faire mourir parce qu'on ne peut prendre de décisions à leur place, merde!!!!

Venant de toi Jackss, avec tout ton vécu, tes paroles sont tout de même des plus réconfortantes. Un gros gros merci...

Nanou La Terre a dit…

Grimmimi,
des portes s'ouvrent mais il ne peut les prendre pour l'instant. Ses difficultés sont trop grandes. Trop de consommation, de drogues, d'alcool.
Je tiens mon bout, dans le respect de ma vie, de mon environnement et de ma personne. L'amour implique aussi la prise de décision douloureuse pour son bien et le bien de tous. pas facile. Merci beaucoup Grimmimi...

Dominique,

merci... Et pour toi demain j'y serai aussi...

Zed,

il existe effectivement des lieux protégés et aptes à aider mon fils. Il a toutes ces ressources en mains MAIS, IL NE VEUT RIEN SAVOIR DE RIEN...
Personne ne me demande quoi que ce soit Zed et je demeure centrée sur mon équilibre. J'en aurai grand besoin pour l'aider car je sais que l'aventure n'est pas finie. Après l'expérience que j'ai eu Dimanche et des nouvelles consignes au niveau policiers, foutue loi qui n'a aucun sens, je devrai passer à une autre étape. J'en reparlerai....
Je te remercie pour ta générosité, ton amitié et ta fidélité à toute épreuve. Merci mille fois zed...

Gelisa,
par tes écrits, je vois chez toi un grand coeur et beaucoup de générosité. Sâche que c'est très apprécié...Un gros gros merci...

Nanou La Terre a dit…

À vous tous,
désolée, quelques messages sont redondants mais je ne sais pas ce qui s'est passé, j'ai eu plusieurs bogues lors de la transmission des messages.

Grimimi Sue a dit…

Bonjour Nanou,
Je suis attristée pour lui qu'il n'ait pas été capable de prendre la chance que tu lui offrais.
Je suis doublement attristée pour toi. Je comprends tout l'énergie et l'espoir que tu as investis dans ce projet pour qu'il puisse se reprendre, mais surtout la déception et la peine de le voir partir sans soutien, blessé moralement et incapable, pour le moment, de gérer ses émotions et de se construire un avenir.

Ce n'est pas toujours facile de vivre avec nos décisions même si on sait qu'on avait pas d'autres choix... Je sais que tu es une personne courageuse et que tu garderas toujours espoir.
Je t'envoie de doux becs chinois et toute mon affection,
SueL

Zoreilles a dit…

J'ai tant d'admiration pour toi, Nanou, pour ta manière inconditionnelle de l'aimer, ton fils, tout en te respectant aussi, en gardant la tête froide, en faisant tout ce qu'il faut, pour lui, pour toi. Tout ça n'est pas facile à concilier, à vivre.

J'ai lu ton billet pour avoir des nouvelles mais la situation a évolué au fil des commentaires qui se succèdent depuis le 1er juillet.

Un gros câlin pour toi, pour ces journées difficiles qui s'en viennent, pour les décisions que tu devras prendre.

Si tu savais comme je regrette qu'on n'offre pas plus de soins et de services à ces gens borderline, à leur famille. Dans notre société, pas de lieux, pas d'intervenants sociaux sauf en situation extrême, pas de répit, on semble s'en laver les mains et se refiler le « dossier » entre la santé et la justice. Mais les parents, eux, ils sont parents tout le temps, 24 heures su 24, 365 jours par année et jusqu'à leur dernier souffle.

Air fou a dit…

Jérôme est magnifique, Nanou. Ce sera un chat à poils mi-longs.

Je lui souhaite le meilleur, à ton petit orphelin et je t'embrasse encore, bien fort.

Zed xxx

Nanou La Terre a dit…

Grimmimi,

c'est très difficile pour lui Grimmimi car il est malade et aurait besoin de soins. Je n'ai rien investi d'autre qu'une porte ouverte avec amour, sans trop espérer de miracles non plus car je suis réaliste aussi et je connais bien sa problématique Grimmimi. C'est pour cette raison que je suis encore debout et que je me tiens. Et comme tu le dis si bien il est "incapable pour l'instant de se construire un avenir."
Ne pas perdre espoir sans trop s'en faire non plus, c'est le juste équilibre.
Grimmimi, je te remercie sincèrement pour ton soutien inconditionnel, il y a beaucoup d'amour dans tes écrits...

Zoreille,

merci beaucoup...Oui, c'est inconditionnel comme amour et à la fois avec des limites strictes et claires, pour mon bien-être mental, pour le bien-être de tous. Ta réponse à mon billet m'a fait réagir et bondir à la rédaction d'un autre billet.Chère Zoreille, un gros merci de ta générosité et de ton soutien...

Zed,
oui, Jérôme est magnifique et mérite le meilleur... J'ai placé une annonce chez le vet et j'ai prévenu tout le monde que je ne voulais pas n'importe qui comme maître...Merci Zed...

Nanou La Terre a dit…

Nancy,

je te souhaite la bienvenue dans mon univers!
Je te remercie de ton soutien, merci...

Sache que je ne suis pas triste. Mes billets sont francs, honnêtes et parfois très durs mais démontre la réalité de ce que vivent les parents et les jeunes en souffrances.
Ce que je veux ici, c'est de sensibiliser les gens, démystifier la maladie mentale et mettre des mots sur la souffrance de nos jeunes. Les gens qui viennent ici apprennent beaucoup. Certains en parleront et d'autres me diront qu'ils connaissent des gens ayant sensiblement les mêmes symptômes que mon Fafouin.

Impuissante oui, mais cette impuissance m'a apporté une force intérieure incroyable que je continuerai de partager avec vous tous...

Merci Nancy...

Jackss,

ce fut toujours un hasard, c'est incroyable. Oui, bien des gens qui viennent ici maintenant connaissent une personne comme Fafouin ou en sont même atteint.Pour Herbert, je l'apprend à l'instant.Herbert te ressemble beaucoup...Mes autres lecteurs sont tous fidèles et extrêment respectueux et j'espère que je serai toujours à la hauteur de ce que je sens d'eux. Jackss, j'ai énormément de respect pour toi et c'est un privilège de te compter parmi mes lecteurs...

Nanou La Terre a dit…

Herbert,

je en sais pas quoi te dire... Simplement, je me sens touchée de ce privilège que tu me fais.Alors, permets-moi à mon tour de t'offrir tout mon soutien moral. je sais ce que tu vis et par quoi tu as dû passer.
Je souffre moins parce que j'ai choisi de vivre plutôt que de mourir en pleurant du matin au soir comme ce fut le cas l'an dernier. Et cela fait toute la différence... De plus, j'ai un soutien incroyable avec L'ALPABEM.

Herbert, merci, merci du fond du coeur...

Nanou La Terre a dit…

Nancy,
j'apprécie ta générosité...merci!

Nanou,

sache qu'il y en a beaucoup ici qui comprennent parfaitement ce que tu as vécu: des amis, des parents ou des gens qui vivent la même chose que toi...

Pour les gens qui ne connaissent pas le problème, une porte est ouverte ici et ça c'est bien important.Je pense que tous les gens qui viennent ici sont sensibles et vrais. Certains ne le vivront pas comme nous mais, le plus important c'est l'ouverture. Chacun y donne un peu de son coeur en venant déposer un commentaire ici, j'en suis convaincue et l'apprécie énormément.

Je comprends que tu as eu besoin du silence et d'un retour à toi pour te délivrer de ta souffrance. Ici, tu es un exemple de force et de courage, le plus grand que je connaisse...

Un merci sincère de ton appui inconditionnel. Sache que c'est réciproque.. je serai aussi toujours là...

Je t'embrasse fort fort xxxxx