Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

dimanche 28 août 2011

Anéantie



Fafouin me l'avait dit il y a 2 semaines. Je savais que Vé, son amie d'enfance et amoureuse, était enceinte. Ils sont venus souper à la maison Dimanche dernier.

-Surtout, ne parle pas du bébé maman,

m'avait chuchotté Fafouin. Pas besoin d'aller bien bien loin pour comprendre que la petite était en période de réflexion. De toute façon, cela me semblait d'une évidence, je serais demeurée discrète, de toute façon. J'aurais attendu qu'ils m'en parlent et sinon, chut.

Fafouin m'en a parlé un peu cette semaine. Elle hésitait, déchirée.

-Elle a peur de manquer d'argent.

m'avait souligné mon fils.

-On va attendre en fin de semaine prochaine et si je fais un petit coup d'argent, peut-être qu'elle va le garder.

Mais ça, je sentais bien que ça venait de lui, qu'il faisait son possible mais, pas de la bonne façon. Elle n'accepterait jamais qu'il ne marche pas droit et lui se préparait à se mettre les deux pieds dans les plats avec une magouille, sans qu'elle ne le sache, j'en suis certaine. Elle est droite, franche, honnête et entière.

Comment passer le message. Je ne voulais pas juger, surtout pas, ni faire la morale, pas le moment...

- Tu sais, on peut très bien élever un enfant avec des moyens financiers réduits, je l'ai fait sans problème, c'est pas ça le plus important....

Puis, il est descendu à l'ordi et moi, je me torturais l'esprit, le poing replié sur la bouche, accoudée à la table de cuisine. J'y suis restée un bon 30 minutes avant de descendre vers lui et discrètement lui dire en l'embrassant sur la tête:

-Il aura besoin d'une grande sécurité, d'attention et de beaucoup d'amour... C'est ça le plus important...

Puis je suis partie, aussi discrètement que je suis descendue.

_________

Cette après-midi, l'ouragan Irène laissait ses résidus. J'étais chez mon amie Manou et comptait y rester à cause des vents puis, un appel...

-Maman, qu'est-ce que tu fais?

-Je suis chez Manou et je vais repartir seulement demain matin à cause des grands vents et de la pluie.

- Ah... C'est parce que, demain Vé va se faire avorter et elle a besoin de quelqu'un de fiable pour l'accompagner avec moi car elle ne pourra pas conduire après...( mon fils n'a pas de permis de conduire)

-Alors, vous avez choisi l'avortement... Pourquoi?

-Parce qu'on pense qu'on est pas prêts à élever un enfant...

La réponse était tout à fait maturée, remplie de bon sens. Ils avaient réfléchi, pris une décision d'adultes. Et peu importe la décision qu'ils prendraient, de le garder ou pas, je m'étais jurée de les accompagner dans leur choix, sans les juger mais surtout, d'être là pour eux.

-Bon, écoute, je vais m'arranger... je serai là demain matin...

-Oh, merci maman...

Bien oui, j'y serai parce que c'est à moi que Fafouin et Vé ont fait appel dans des moments qui seront sans doute très difficiles pour eux et encore plus pour Vé...Parce que Vé aime Fafouin et Fafouin aime Vé... Parce que c'est un bébé d'Amour...

Mais voilà que la tête me tourne, je me sens mal, terriblement mal, déchirée par des pensées contradictoires qui ne ressemblent en rien à ce que je croyais faire partie depuis toujours de mes convictions profondes. Je sais que leur décision est réfléchie en absolument sensée et saine. Fafouin est encore très fragile et impulsif et... Vé aussi...

____________


-On est pareils, on est trop pareils. Des fois, je pense que je deviens folle. Ça m'arrive de ne pas être correcte avec lui et je pète ma coche. Il essaie de me calmer, c'est pas normal d'agir comme ça, je pense que j'ai un problème...

m'avait confiée Vé dernièrement.

-Vé, tu sais, il y a des ressources qui peuvent être très aidantes pour vous deux.

-Je sais et Fafouin en est conscient aussi. mais, tu sais, jeune, j'en ai vu tellement des intervenants et ça n'a jamais rien donné...

-Tu sais Vé, peut-être que les intervenants n'étaient pas appropriés pour le genre de difficulté que tu avais, mais plus, il faut être conscient et décidé à admettre qu'il y a quelque chose qui ne va pas. Et si on n'est pas prêt ou qu'on n'en est pas conscient, rien ne peut fonctionner...

-Oui, tu as raison. je ne croyais en rien...

-Alors, c'est merveilleux Vé, tu te rends comptes, tu n'as 19 ans et tu es consciente! C'est une grande chance que tu as. Bien des gens ne se réveillent qu'à 30 ou 40 ans et même parfois jamais!

-Oui, c'est vrai...


-Tu es une personne très forte et Fafouin aussi, j'ai confiance en vous, je ne suis pas inquiète...

-Merci....

____________

Bon, je reviens à l'essentiel. oui, je suis mêlée et profondément perturbée. Je suis allée voir les photos, à 12 semaines... Il est déjà tout formé; ses petits pieds, ses mains, tout... Je me fais mal, je ne devrais pas, c'est plus fort que moi. J'ai comme un besoin de voir, d'accepter la vérité, ma nouvelle vérité, moi qui n'était ni contre ni pour l'avortement, voilà que...Qu'est-ce qui m'arrive... Je sais que je vais trouver ça difficile et déchirant, probablement autant que Vé. Peut-être aussi parce que ça me rappelle le petit bébé que j'ai perdu en 2001, fausse couche, je le voulais tellement ce bébé avec Yang. Ce curetage, ça m'a traumatisé, affreux, on t'arrache les entrailles...

Je ne sais pas comment ça va se passer, mais, ça ira, je sais... J'avais simplement besoin d'en parler...




38 commentaires:

NanouB973 a dit…

j'ai juste la gorge nouée en lisant
j'ai perdu deux bébés naturellement à trois mois de grossesse et apssé la grossesse de Domi de tois à sept mois hospitalisée, sous perf... je connais donc bien ce qu'on ressent ...

je ne juge pas non plus l'acte, c'est très personnel... mais ils sont conscients de ne pouvoir à ce jour élever un petit, alors qu'ils cherchent leur propre chemin. Respectons ça, c'est sans doute un grand acte d'amour

alors sois forte, et n'oublie pas que je suis là dans l'ombre :-)

Anonyme a dit…

je ne peu que t,écouter

herbert a dit…

Bonjour, Nanou.
Et tu en as parlé.

Mais non, tu n'es pas anéantie par l'événement lui-même.
Ce sont les pensées a posteriori qui te bouleversent . Tes pensées.
Pas les leurs...
Je pense à toi.
Je t'embrasse bien fort.

L'impulsive montréalaise a dit…

Oh ! ce texte-là est touchant. Je ne crois pas qu'il y ait de bons mots à dire face à ça... Tu sembles bouleversée. Je te souhaite de trouver un peu de calme en toi. Et je te fais un petit câlin virtuel.

NanouB973 a dit…

je comprend fort bien ce qui se passe en toi, ...parfois les situations imprévues nous obligent à revoir nos convictions;..

Herbert raison, ce sont leurs décisions, leurs choix d'adultes...
gros bisous

Nefertiti a dit…

tu peux etre fiere de toi mm si ca n est pas facile tu les aides de tout coeur et c est une chose magnifique dont ils se souviendront !

Nanou La Terre a dit…

Nanoubis,
oui n'est-ce pas, c'est vraiment traumatisant cet aspirateur...
Fafouin lui, veut le garder mais Vé, déchirée, sait qu'en ce moment, ils ne sont pas équipés pour prendre soin d'un bébé émotivement.
Merci de ton appui. Finalement, elle est enceinte de seulement 6 semaines, ouf. Ce matin, c'était l'échographie. Elle est sortie soulagée. la vraie journée sera mercredi prochain.

Anonyme,
qui que tu sois, merci de ton passage...

Herbert,
bien sûr, tu as frappé dans le mille, c'est en plein ça. Je les ai accompagné ce matin. Ils prennent leur responsabilité. Ce sont encore de jeunes adultes.Je les aime tant... Merci beaucoup Herbert, merci xxx

Impulsive montréalaise,
je suis surtout bouleversée par mes contradictions intérieures. Je crois que l'avortement ne doit surtout pas être considéré comme un moyen contraceptif. La vie est beaucoup plus importante, oui, trop importante pour qu'on la banalise. Je ne crois pas que ce soit leur cas mais je sais que ça se fait régulièrement.

Nanoubis,
ajustements, ajustements, pourtant j'y suis habituée avec Fafouin! Oui, je donne raison à Herbert...


Nefertiti,
oui, j'étais avec eux ce matin, comment ne pas y être. La jeune n'est pas en bon terme avec sa maman, elle préfère que ça soit moi.
Ils étaient tous les deux heureux que j'y sois et aussi très nerveux. Ce n'était que l'échographie. Le plus important se fera mercredi prochain. Je leur ai promis que je me libérerais. J'y veillerai. Merci de tes bons mots xxx

Solange a dit…

Je te comprends, tu fais pour le mieux.

Le factotum a dit…

Ouf, cela me rappelle le petit être que ma conjointe a perdu au début de sa grossesse, il y a de cela 33 ans.
Je porte une petite croix au cou depuis cette journée et que je n'ai jamais enlevé pour me souvenir de ce petit être tant désiré ...
Beaucoup de larmes ont coulé...
Ils auront besoin et tu auras besoin de beaucoup d'amour!

Laure a dit…

On ne peut pas juger, c'est un choix personnel...
Parfois c'est peut-être la seule solution possible...
Bises Laure http://suivre-mon-etoile.blogspot.com/

Pur bonheur a dit…

Je crois qu'ils ont fait le bon choix. Ils ne sont pas prêts et ils le savent. C'est très sage de leur part.
Si elle n'est enceinte que de 6 semaines, je pense que ça sera moins pire, enfin je l'espère pour elle.
Comme toi, j'ai fait une fausse-couche à 12 semaines, sans savoir que j'étais enceinte, le sentir sortir de son corps , le choc et le curetage, on oublie jamais. J'y pense souvent à ce petit bébé..

Air fou a dit…

Chère Nanou

Je n'osais même pas venir tout lire tellement j'avais peur de ce que tu allais nous annoncer. Et je ne veux surtout pas te blesser.

La décision de Vé était la seule possible à mon avis compte tenu de tous les facteurs en présence. Quelle maturité elle a. Et ton fils. Une personne ne commence pas avec un embryon, ni la rencontre d'un spermatozoïde avec un ovule, comme on aimait bien et aime encore dans certaines religions, le faire croire, histoire d ebien assujettir les femmes. À l'intérieur des limites de la loi et tant qu'un être n'est pas viable par lui-même, tout reste à réfléchir.

Nous ne serons peut-être pas du même avis, mais tu sais que j'ai aussi près de moi des personnes atteintes de maladie mentale génétiquement transmissibles. Transmettre ce type de souffrance à un enfant m'apparait, à moi, immoral. C'est mon avis.

Je crois que quand ils seront grands, tous les deux, dans une relation stable mais d'abord stable chacun séparément, avec des moyens pas que financiers mais aussi, financiers suffisants, il y a d'autres moyens de concevoir ou d,avoir des enfants et ton cœur immense saurait, tout comme eux, les aimer tout autant.

Peut-être bien que personne d'autre ici n'osera te dire cela, chère Nanou, mais ces souffrances, pour la personne et pour son entourage sont inhumaines. Ces personnes étant là, il faut les soutenir en prenant garde de ne pas se faire avaler tout rond soi-même, ça, tu le sais bien, mais tu sais aussi que tout le monde n'a pas ta force et ton courage, saluer bien,bien bas leur courage et comprendre le jour où elle n'en auront plus, si cela survient.

La science et les connaissances que nous avons maintenant doivent à mon avis, guider nos choix pour l'amour des enfants, de la vie.

Chaque fois que je m'absente de mes proches, comme c'est le cas présentement, j'ai en tête qu'à mon retour, deux personnes pourraient ne plus être là. Et si je triche et que je garde contact avec elles, c'est moi qui risque de disparaitre! Tu vois, en ce moment, rien à faire je ne plie pas, sinon, je n,aurais plus rien ni pour moi, ni à offrir! Je t'avais confié avoir été forcée de quitter une personne que j'avais beaucoup, beaucoup aimé, pour ma survie. Il en reste deux, « inquittables ». Une avec un conjoint absolument incroyable. Eux aussi se donnent des pauses. Autrefois, on ne savait pas, aujourd'hui, oui.

Je comprends ton bouleversement, Nanou, mais là, pour moi, c'est l'occasion de célébrer la maturité et le courage de deux jeunes, à peine sortis et pas complètement, de l'enfance.

Miss Lulu a dit…

Ca me fait mal
pour toi
pour vous tous
mais comment dire
c'est oui une cicatrice a vie
on ne peut passer outre
ne pas se souvenir
ne pas l'imaginer 5 ...10 ...15 ansplus tard.... la mémoire revient a la charge.
Je sais.
Je sais jamais je n'ai ose dire dire ces mots
JE LE SAIS
Mais la je me devais....
Il y a des fois ou l'on doit.. ,malgre tout
malgr l'amour, le fait accomplit, malgré tout
oui malgré tout....

cryzal a dit…

Ma première réation a été : ho! un petit Fafoin miniature ça serait trop mignon ....

mais je les trouve bien sage dans les circonstances mais déchirant aussi,très déchirant, toujours déchirant....je suis tellement contre avortement....

Déchiré.... mais sans jugement.....

J'aimerais bien avoir une femme comme amie comme toi dans ma vie, je suis certaine que tu pourrais tellement me faire comprendre des choses que je n'arrive pas avec mon Wonderboy...

j'aimerais bien des fois qu'on me dise quoi faire et comment le faire avec le mien ' je n'es tellement pas ta sagesse, ni l'art de me faire du bien......

Affection Marie-Claude xx

Nanou La Terre a dit…

Zed,
bien sûr que la décision de Vé est la seule possible en cet instant, d'autant plus qu'on ne sait pas quel tort elle a pu faire à l'embryon en consommant des drogue synthétiques. Pas souvent mais quand-même assez pour faire des dommages possibles au futur bébé.

En ce qui me concerne, mon déchirement n'a absolument rien à voir avec la religion et je ne suis pas contre l'avortement. Cela vient simplement me bouleverser dans des expériences que j'ai moi-même vécues par le passé et je peux très bien m’imaginer ce que Vé ressent et tout le déchirement intérieur que cette expérience va lui occasionner.

Pour le reste chère Zed, malgré tout le respect que je te dois, je suis totalement en désaccord avec ta façon de voir les choses.

Je t'explique; si je faisais suite logique à tes propos et que cela deviendrait la norme, je n'existerais tout simplement pas!! Quelqu'un quelque part m'aurait défendu, empêché de naître parce que mon père fut un bipolaire atteint très sévèrement. Des psychoses absolument hallucinantes où il mettait en péril la vie des gens autour de lui.
Deuxièmement, la génétique fait en sorte que bien souvent, les troubles mentaux sautent une génération. Dans mon cas, mon arrière-grand-père était bipolaire. Aucun enfant n'a été atteint. Mon père cependant en a hérité. De ses enfants dont je fais partie, aucun n'est atteint. C'est mon garçon qui a hérité ...
En dernier, il est arrivé dans bien des cas qu'un adulte TPL, suite à la naissance de son enfant, réalise tout le drame de sa vie et se prenne en mains. Je l’ai vu dans des documentaires mais aussi plus prêt de nous en la personne de Nanoubis qui est un exemple de courage et de force pour tous les gens atteints de trouble de personnalité limite. Elle a des enfants et de beaux et magnifiques petits-enfants...

Pour ce qui est des moyens financiers, bien, je réitère ma position, en bonne et fidèle hippie que je demeure; mon enfant a grandi dans l'amour avec très peu de moyens financiers au début et sans pension alimentaire. Je ne regrette rien et si c'était à refaire, je ferais exactement la même chose! Mon fils s'est retrouvé TPL à cause d'un contexte particulier, un mélange de facteurs génétiques, biologiques et environnementaux dans lequel je n'ai eu malheureusement aucune emprise (le papa).

Pour le reste, jamais, au grand jamais je n'irai suggérer à mon fils qu'il ne conçoive pas. Ce serait le nier lui-même en tant que personne. C'est comme lui dire: "Tu ne peux pas concevoir un être qui risque de te ressembler et de porter en lui le facteur génétique."

C'est comme lui lancer en pleine face que, lui-même n'aurait pas dû exister. Et j'irais même plus loin Zed; avec toute l'expérience passée, en sachant ce que j'ai vécu avec Fafouin, on me dirait: Veux-tu te faire avorter? Et je dirais non. Pourquoi? Parce que mon Fafouin, malgré son handicap est un être absolument exceptionnel et que jamais, je n'aurai pu grandir autant si je ne ne l'avais pas connu.
La vie est faite de diversité et d’expériences. La vie c’est un coup de dé avec lequel il faut gérer.

Nanou La Terre a dit…

Miss Lulu,
heureuse de te revoir ici! Bien sûr que c'est al meilleure décision à prendre dans les circonstances, j,en suis profondément convaincue xxx

Cryzal,
ouin, bien sûr, c'est certain que ce serait mignon mais pas souhaitable pour l'instant, on s'entend... Surtout que Fafouin s'organise encore pour se mettre les pieds dans les plats avec des manigances douteuses. Misère...
Vé est sage et courageuse car cela la déchire, c'est évident.
Merci du compliment Cryzal,mais sois assurée que je ne comprends pas tout encore et que je ne possède en rien la vérité absolue. Je ne fais que de mon mieux comme tu dois aussi bien le faire!

L'art de se faire du bien, on l'apprend à la dure, à force de se faire du mal inutilement!Ça devient un choix de vie...xxx

Une femme libre a dit…

Fiou! J'espère que ça se fera. Je suis très peu nuancée là-dessus. Un enfant et l'instabilité des parents,la consommation de drogue, ça va très mal ensemble. Des parents jeunes et pauvres auront une vie encore plus difficile que s'ils avaient attendu de la stabilité avant de concevoir. Les risques que l'enfant soit balloté,voire abandonné ou confié aux grands-parents sont immenses, je l'ai vécu, tu le sais. Avoir un enfant, c'est un grand voyage, faut être prêt.

Nanou La Terre a dit…

Solange,

je les accompagne de ma présence, c'est je crois, ce qui est le plus important. Merci...



Factotum,

je comprends ton émotion et ce respect qui te porte encore pour ce petit être qui n'a pu survivre... Je comprends que tu le désirais aussi intensément.
J'ai vécu sensiblement la même chose il y a 10 ans. C'est fou mais je suis même arrivée à sentir l'odeur qu'elle aurait eu, je la sens encore. car je la sentais fille, elle aurait porté le nom de Pénélope. C’était d'autant plus un deuil à cause de mon âge. Je savais qu'il n'y aurait pas beaucoup de chance que je sois de nouveau enceinte et je le désirais tant cet enfant...

Présentement, ce sont eux qui auront besoin de support et d'amour. J'ai libéré mon mercredi matin de la semaine prochaine pour les accompagner comme ils me l'ont demandé. Ils sont si jeunes...



Laure,

je te souhaite la bienvenue dans mon univers! Dans ce cas, pour le moment, je crois que c'est la seule solution possible.



Pur Bonheur,

c'est surtout Vé qui a pris la décision car mon fils lui, veut le garder. Il n'est pourtant pas prêt du tout et n’a aucune idée dans quoi il s'embarque. Ses difficultés sont encore grandes. Cet enfant aura besoin d'une sécurité qu'ils ne peuvent lui apporter pour l'instant...
6 semaines, oui, c'est moins pire qu'à 12 semaines où ils provoquent un arrêt de grossesse avec un embryon qu'elle doit porter mort à l'intérieur durant la première semaine, puis un curetage par la suite. Disons que, psychologiquement, ce n,est pas l’idéal...
Comme je te comprends, effectivement, on n'oublie jamais, surtout lorsque désiré profondément, j'en sais aussi quelque chose.

Fée des bois a dit…

Chère Nanou,
Ça prends beaucoup d'amour pour laisser l'autre faire ses choix, peu importe ce que c'est.
Ça prends beaucoup d'amour pour guider doucement, pour accompagner sans imposer.
Tu es une femme très inspirante. Je te lève bien haut mon chapeau.

Air fou a dit…

»Nanou

La religion ne m'avait pas traversé l'esprit dans ton cas.

Je pense seulement qu'il y a plusieurs manières d'aborder la vie et les deuils, pas que le définitif.

Je pense que les médecins entourant un couple doivent participer à éclairer les décisions car comme tu sais, on ne fait pas un enfant pour soi ni pour déculpabiliser qui que ce soit.

Dans les pays du Tiers monde, on donne le enfants à d'autres qui pourront mieux s'en occuper. On en fait des tonnes, oui, par manque d'éducation à la chose, mais aussi parce qu'il en meurt des tonnes (cercle vicieux). Avec un stérilet, on peut sentir lorsqu'on est enceinte, ce qui arrive fréquemment puisque ce dernier provoque des avortements, pas toujours instantanés et pas toujours, point! Je ne fais pas partie des personnes qui sont nostalgiques face à l'avortement, encore là, il y a plusieurs circonstances différentes qui peuvent mener à cet acte médical, pas toujours médicalisé à travers le monde, comme on sait. C'est une question aussi vieille que le monde!

Comme je DISAIS, il n'est nullement question de moins aimer, les personnes qui sont déjà là, parmi nous, voyons donc... quel que soit leur handicap, physique, mental... Quant au geste de donner la vie à quelqu'un qui a beaucoup de chances, parfois toutes les chances de souffrir un enfer alors que les sciences peuvent maintenant prédire de mieux en mieux ce genre de choses.Pas question non plus de tomber dans l'eugénisme!

Ciel de pâte de gazelle... La vie est déjà tellement difficile et remplie d'obstacles quand on part en parfaite santé et dans un environnement qui fournit un maximum de chances, sans avoir envie d'en ajouter pour quelque raison que ce soit qui vienne de NOUS et non de l'être qui sera.

Côtoyer des gens qui ne pensent qu'à se suicider ou mourir et tentent la chose régulièrement, parce que la maladie mentale, particulièrement certaines d'entre elles impliquent intrinsèquement la perte de prise en charge, l'envie d'arrêter de composer avec des effets secondaires parfois quasiment aussi difficiles que la maladie elle-même..., c'est.... y a-t-il des mots pour ça...

Tout le monde n'a pas la force absolument incroyable, admirable de Stephen Hawking, (pas né dans la condition qu'on lui connait; pire encore?) puisque tu parlais de religion, a produit <a href="http://www.dailymotion.com/video/xf4g5p_stephen-hawking-dieu-une-hypothese_webcam»ceci</a> (Ça ne force personne à changer d'idée),astrophysicien de renommée mondiale et une personne extraordinaire.

Voilà, Nanou au cœur d'or. Je ne viens pas relancer le débat, juste apporter les précisions sur MA pensée que je sentais nécessaires pour donner l'heure juste à l'interprétation que l'on pourrait en faire.

Bonne fin de semaine!

Zed

Pierre F. a dit…

Allo Nanou,

Ouf, bouleversant tout ça. Je ne sais trop quoi penser.

Parfois, avoir un enfant donne une raison additionnelle de se prendre en main,de maturer. Avoir la responsabilité d'un être qui dépend de soit amène du bon et du bonheur, mais aussi des craintes et des responsabilités.

Fafouin va bien depuis quelques mois et il se donne une chance de s'en sortir. Avoir un enfant maintenant me paraît personnellement un peu prématuré. C'est tout nouveau cette relation avec cette jeune fille, leur appart, vie plus stable.

Mais au-delà de tout cela, c'est leur décision à tous les deux, surtout à elle et ils semblent y avoir longuement réfléchi.

Michèle a dit…

Je trouve que vous êtes très juste, gentille et douce dans vos propos avec la jeune fille et le garçon. Vous avez dit le nécessaire afin qu'ils fassent un choix éclairé. Le reste leur appartient. Je vous trouve merveilleuse d'écouter et des les aider. Bonne chance!

.•°•. Nancy .•°•. a dit…

*** Bonjour Nanou, je suis triste oui c'est certain. Ne pas juger et respecter en silence leurs choix. Ce n'est pas simple d'être parent n'est-ce pas Nanou ?
Je suis avec toi, je pense à toi et à ta petite famille très fort !!!!!! ***

Jackss a dit…

Bonjour Nanou,

Tu auras tout connu. Je comprends les émotions contraires qui ont dû et peuvent encore te bousculer, te déchirer. Ce qu'elles évoquent en lien avec ton vécu sont pénibles et dérangeantes.

Je crois qu'on peut dire que tu as eu la meilleure réaction dans les circonstances. On voit que tu n'es pas dépourvue de ressources.

Le dialogue que tu as eu avec ton fils et sa copine est à la fois touchant et impressionnant. Il est clair et respectueux. Il les amène à se poser les bonnes questions. Et bien sûr, le reste leur appartient.

Pour moi, le problème fondamental ne se situait bien sûr pas au niveau financier, c'est clair. J'en sais quelque chose. Je pense à tout ce que ma mère a réussi à faire avec les 6 entants qu'elle avait déjà à 26 ans.

Pour le reste, la seule question qui me vient à l'esprit est la suivante: Y a-t-il des chances raisonnables que cet enfant en devenir puisse être heureux, dans les circonstances?
Chacun a sa grille d'analyse pour juger du mieux à faire. C'est la mienne. Et je crois que tu as raison de ne pas juger. Chacun connaît ses limites et a le droit d'en tenir compte.

Aujourd'hui, 4 septembre, c'est notre 44è anniversaire de naissance, Laure et moi. Et comme il y a toujours une coïncident lorsque je viens te lire, il n'y a pas d'exception à la règle. J'ai vu que tu avais une nouvelle recrue sur ton blogue: Laure. C'est la première fois que je vois une personne réelle autre que ma compagne porter ce nom. J'aime bien ce prénom.

Joan Durand a dit…

J'aime beaucoup la façon dont tu parles à Fafouin, dont tu parles à Vé. Tu sais voir le meilleur en eux. Et je suis certaine que c'est de ça dont ils ont besoin, en ce moment.

NanouB973 a dit…

je pense très fort à vous... très fort
je suis près de toi
tendresse

Simo a dit…

Slt je passe te souhaiter une très belle fin de soirée,mes amitiés.

Nanou La Terre a dit…

À vous tous,
vous êtes nombreux à venir commenter, la qualité de vos propos me touchent bien sincèrement...

Une Femme Libre,
je sais et te comprends, oui, vraiment...Par contre, je suis loin de croire que la pauvreté engendrera l'instabilité et un échec de vie. Bien des gens, des artistes connus aussi ont vécu dans la pauvreté mais avec des parents aimants et ça, c'est pour moi le plus important.
Il faut être prêt, oui, c'est vrai...
Cette semaine j'ai vécu une expérience humaine des plus enrichissantes. Mon fils et sa petite amie ont été extraordinaires et très courageux... Je les ai accompagnés avec tout mon coeur et suis vraiment fière d'eux. Non pas pour la décision qu'il ont pris mais pour le respect et le détachement qu'ils ont su démontrer chacun face à l'autre.Je crois qu'ils ont grandi énormément. La suite dans un autre billet.

Nanou La Terre a dit…

Fée des Bois,
oui, tu le dis si bien.... Guider sans imposer. Je souhaiterais avoir 20 ans et repartir avec cette certitude déjà comprise et encrée en moi... Que de souffrance et de travail sur soi avant d'en arriver là. Mais, simplement te l'entendre dire, je connais ta grande maturité...
Merci beaucoup, mais tu sais, je ne fais que de mon mieux. Je ne crois pas posséder la vérité absolue.
En passant, j'adore ton chapeau, il est vraiment, comment dire... spécial et unique, comme toi!!!
Tendrement xxx

Nanou La Terre a dit…

À tous,
je vous reviens dès que possible. Très grosse semaine pour moi mais tout s'est bien déroulé. Fafouin et Vé ont été très courageux et matures dans cette expérience qui, j'en ai aucun doute, les fera grandir...Je suis très fière d'eux. Je les aime tendrement xxx

Zoreilles a dit…

J'arrive un peu tard... mais n'empêche, j'ai le goût de te dire... que je te comprends, dans tous ces sentiments qui se bousculent dans ta tête et dans ton coeur, comme femme, comme maman, comme éventuelle mamie très aimante... quand ce sera le bon moment. Pour les deux parents et pour l'enfant.

Tu ne juges pas, tu accompagnes avec beaucoup d'amour. Ça te ressemble et c'est ce que j'aime.

Socialement, c'est par amour des enfants que je suis pro choix, donc, pour l'avortement. Mais chaque cas est unique et se doit d'être évalué par les deux personnes qui ont conçu ce petit être en devenir... ou pas.

Chaque enfant a le droit de venir au monde dans des conditions optimales. Et je ne parle pas d'argent du tout, on sait toutes les deux comme ce n'est pas ce qu'il y a de plus important.

Entoure-les bien, comme tu es capable de si bien le faire, autant Fafouin, pour ce deuil qu'il a à faire pour l'instant, et Vé, pour la sage décision qu'elle a prise et qui n'est pas facile du tout, surtout lorsque Fafouin aurait été enclin à le garder. Ils ont besoin de toi. Tous les deux.

Un jour, ils se reprendront, ils sont jeunes. Et ce jour-là, porter, mettre au monde et faire grandir une vie nouvelle sera la plus belle chose au monde.

Anonyme a dit…

Je pense à vous.

J'espère que tout va bien pour les jeunes. Je peux m'imaginer que cela doit être physiquement et psychologiquement très dur à vivre pour la jeune femme surtout.

Comme je viens de fêter l'anniversaire d'une de mes filles, j'ai justement des belles chandelles de princesses et de Hello Kitty à faire brûler :-)

M.

Nanou La Terre a dit…

Zed,
Vé a été très courageuse et mon fils s'est oublié pour la soutenir.Tous les deux ont souffert de cette perte. Ça, c'est ce que j'appelle un pas vers la maturité, l'expérience de la vie et.. de l'amour. Dans ce cas précis, Vé l'aimait déjà ce petit, ce fut très douloureux... Un grande courageuse et réaliste cette belle fille...
Et moi, j'ai fait le deuil d'un ou d'une petite-fille que j'aimais aussi déjà mais dont je n'ai glissé mot, pour ne pas influencer....
Je ne partage pas toujours ton point de vue Zed, mais je le respecte... Allez, bizous xxx

Pierre F.,
tu abordes ici un point important. Effectivement, après avoir eu un enfant, certaines personnes dans la situations de Fafouin se sont pris en mains, je l'ai entendu dans des témoignages sur la personnalité limite.
Cette jeune fille, c'est son amie d'enfance... Ils sont tombés amoureux beaucoup plus tard. Spécial en fait. Ils apprennent à se connaître autrement, en vivant ensemble, ce qui n'est pas du tout pareil.
Fafouin voulait le garder cet enfant mais Vé a été plus réaliste et malgré le déchirement que ça lui a occasionné, je crois qu'elle a bien fait.

Nanou La Terre a dit…

Michèle,
merci.. Tu sais, ce n'est vraiment pas facile de guider sans suggérer. Lorsque la décision fut prise j'étais là avec eux, selon leur volonté. Je suis très heureuse de les avoir accompagnés et supportés, même si ce ne fut pas facile. Faut s'oublier l'espace d'un moment et laisser la place à l'amour et au support.

Nancy,
merci, c'est gentil de ta part... Être parent, le plus beau cadeau qui nous soit donné et en même temps le plus difficile...

Nanou La Terre a dit…

Jackss,
j'aurai sans doute besoin de toute une vie pour tout connaître, mais encore, peut-on tout connaître...

Lorsque Vé m'a dit en pleurant:" tu sais, je l'aimais déjà", je savais parfaitement ce qu'elle vivait comme douleur.
Ç'aurait été complètement déplacé de prendre position. Ce n'était pas mon rôle. Le mien étant de soutenir et d'aimer, peu importe la décision.

Ta question fondamentale demeure la bonne Jackss, et c'était "la " bonne question à se poser. Moi, je ne voulais pas prendre position. De toute façon, il m'était absolument impossible de le faire.

Wow! Je crois comprendre que c'est plutôt ton 44e anniversaire de mariage non, en lisant ton dernier billet? Mais en te lisant, je me rends bien compte que, tu es resté jeune de coeur et,n'est-ce pas ce que, inconsciemment, tu tentais de nous dire?
Et puisqu'il n'y a pas de hasard Jackss, mon arrière-grand-mère que j'ai bien connue s'appelait... Laure. Mais oui! Laure Lapointe!

Nanou La Terre a dit…

Joan Durand,

je te remercie beaucoup... Le meilleur, oui et je l'ai vu encore une fois lorsque mon Fafouin a porté tendrement par le bras Vé, toute faible,à peine réveillée et sortie de cette pénible épreuve.
Je les observais et les aimais tendrement, tous les deux...xxx

Nanoubis,
merci, merci mon amie xxx

Simo,
merci beaucoup...xxx

Zoreille,
ton témoignage me touche énormément. Comment peux-tu si bien lire dans mes pensées et émotions...
Je trouve Vé très forte. je lui ai souvent dit; " Ne t'oublie jamais d'accord?"
Je la trouve si forte. Bien des filles de son âge aurait préféré garder l'enfant pour ne pas risquer de perdre l'amoureux qu'elles aiment tant. Elle, elle a passé par dessus ça. Je lui lève mon chapeau!

J'ai dit à Fafouin que je l'avais trouvé vraiment formidable dans son accompagnement avec Vé, qu'il connaissait maintenant ses priorités et qu'ils pourraient toujours se reprendre tous les deux lorsque le moment sera venu, que j'ai confiance en eux et que, lorsque ce moment sera venu, bien je serai une super de bonne mamie!
Il m'a répondu:" Je sais.."

M.,
comme ça me fait plaisir de te voir ici... Effectivement, ce fut très difficile pour elle. Mais, je ne croyais pas que ce serait si difficile aussi pour Fafouin. Il m'a souvent dit: " Moi, je veux avoir un enfant à 20 ans." Il n'a pas encore 20 ans. Il a du temps devant lui. Mais, je sais qu'il est très déterminé et qu'il l'aura ce petit, à 20 ans bien sonné. Ça lui donne quand-même une marge de manoeuvre d'un an et demi. Le temps de faire ses preuves, comme Vé l'a si bien dit...
Ah, tes petite chandelles... Elles sont toujours fort appréciées... Merci beaucoup xxx

herbert a dit…

Bonjour, Nanou
Tu dois toujours âtre dans le tourbillon de la rentrée.
Je pense à toi, à Gabriel, à son amie.
Les choses bougent si vite.
Quant à moi, je suis à Saint-Aygulf avec qui tu sais.
Je t'embrasse bien fort.

Nanou La Terre a dit…

Bonjour Herbert,
oui, effectivement, je suis dans le tourbillon de la rentrée pour les cours. Gabriel et Vé vont bien malgré cette épreuve.
La semaine dernière, Yang et moi ne nous appartenions plus; l'avortement de Vé et les menuisiers pour la pause de planchers de bois franc. C'était le bordel ici! De plus, notre voisin immédiat est décédé à 45 ans d'un infarctus, laissant derrière lui sa femme et ses petits enfants de 4 et 6 ans. Nous nous sommes donnés la main entre voisins pour nettoyer la cour arrière de sa femme; enlèvement de la piscine et tout et tout... Salon, funérailles et enterrement très éprouvant pour les petits. Nous en sortons à peine depuis Dimanche dernier. Fallait faire avec . Il y a des semaines comme ça...
J'ai repris la forme cette semaine!

Je te souhaite de belles vacances avec les gens que tu aimes cher Herbert... xxx