CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RÉSERVE.


Auteur inconnu

dimanche 10 juin 2012

Bravo Fred, je t'adore...




(Québec) Le conteur Fred Pellerin, que le premier ministre Jean Charest devait faire chevalier de l'Ordre national du Québec, jeudi, a décliné l'invitation. L'ambassadeur de Saint-Élie-de-Caxton, dans une lettre qui reflète toute la candeur et la poésie qu'on lui connaît, explique sa grande fierté d'avoir été choisi, mais aussi le profond malaise qui l'a empêché d'assister à la cérémonie.
«J'ai été touché. Et on est dans le peu-dire. J'ai été viré à l'envers de fierté. [...] J'en suis flatté, dans le sens du poil debout sur les bras. [...] On allait me piquer à la veste un bout de brillance au nom du peuple québécois. Mon peuple», écrit M. Pellerin dans sa lettre.
«Mais il se trouve que ce peuple, poursuit-il, à qui on me demande de faire honneur en tant que membre de l'Ordre, se trouve présentement plongé dans une crise sociale d'ampleur. Je m'en voudrais de célébrer et de trinquer à l'honneur de ce peuple dans le contexte actuel, où même notre démocratie se fait secouer par la base.»
Fred Pellerin a appris, sur le site Web de l'Ordre, qu'il avait été admis comme chevalier pour son «humanisme» et son «authenticité». Ainsi, écrit-il, «manquer à ces convictions, pour l'urgence de la médaille, serait pour moi déjà un faux-pas dans ma neuve chevalerie. Mon coeur suit mon peuple, et ce peuple n'a pas le coeur à la fête.» Il conclut sa lettre en remerciant l'Ordre pour sa «comprenure».

Selon son agente, Micheline Sarrazin, Fred Pellerin ne veut surtout pas «faire de vagues» avec cette histoire. «C'est un geste très personnel, ce n'est pas une protestation, pas une revendication», pas un geste partisan ni politique, juste un «inconfort». L'Ordre national a répondu à l'artiste qu'il pourra être décoré l'an prochain.
Le chef d'orchestre Jacques Lacombe et la chanteuse Isabelle Boulay ont aussi laissé leur chaise vide, jeudi. Le premier a annoncé la nouvelle de sa nomination sur son site Web, mais n'était pas joignable, jeudi en fin d'après-midi. La seconde n'a simplement pas pu se rendre à Québec en raison d'un spectacle à Brossard, a expliqué son agente au Soleil

Article de Pierre-Olivier Fortin, LE SOLEIL 8 juin 2012


6 commentaires:

Jackss a dit…

Merci de partager cette réflexion avec nous, Nanou

Il y a tellement de justesse et de modération à la fois dans sa réaction et la tienne.

À travers toutes les explications qu'on a le goût d'applaudir et toutes les dérives inévitables qu'un tel congtexte entraine, voilà une position qui me plait tout particulièrement. Elle dit tout ce qu'il y a à dire.

J'ai connu Fred Pellerin au Festival de la chanson de Granby. Il animait l'événement, mais peu de monde le connaissait alors.

J'ai un cousin qui avait été fasciné. Pendant ses vacances, il avait eu la curiosité d'aller voir St-Élie de Caxton. C'était toute une aventure puisque l'endroit n'était même pas encore identifié sur la carte routière.

Arrivé à St-Élie, mon cousin avait demandé le chemin. Par hasard, sa maison se trouvait juste en face. Il a sonné à la porte sans succès. Il a fait le tour de sa maison et a vu Fred Pellerin en train de se préparer un repas au charcoal. Le plus simplement du monde, ce dernier l'a invité à prendre place sur un siège et lui a fait la causette, à ce cousin et sa compagne.

Nous avons beaucoup de raisons d'admirer Fred Pellerin. J'ai donc aimé particulièrement ton commentaire. J'avais déjà établi un contact avec son agent à l'occasion du 25è anniversaire de l'APPAMME de l'Estrie. J'avais suggéré un monologue adapté à la situation. Et il y avait eu de l'ouverture pour cette contribution.

Malheureusement, pour des raisons techniques indépendant de Fred Pellerin, ce dernier n'avait pas été l'invigté d'honneur, ce rôle ayant été dévolu à Jean-Luc Mongrain. Mais je retiens l'ouverture qu'avait démontré Fred Pellerin.

Le factotum a dit…

Je suis de tout ♥ avec toi, Nanou!
Parfaitement d'accord avec Fred concernant le malaise qui existe au Pays en devenir!

Solange a dit…

Je le comprends et le trouve très digne dans sa position.

Laluna a dit…

Non mais... On l'aime tu assez lui??
Il a été poli, direct et il a su se respecter, tout en évitant d'entrer dans le sensationnalisme.
Bravo!

Anonyme a dit…

Cool...

Tant de jeunes discutent politique et même font l'éducation de plus âgés dans les manifs. C'est frissonnant.

vemobta 7

Zed

NanouB a dit…

je susi revenue lire le post précédent , de ce dont nous avons discutté tt à l'heure alors tu sai tout ce que je ressens, ma Nanoubis...


quand à ce post et Fred, magnifuqe, en adéquation avec ce qu'il est ... beau !

et n'oublie pas surtout : l'Arbre !

je t'embrasse de toute ma tendresse