CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RSERVE.


Auteur inconnu

vendredi 23 août 2013

Pauline dort ...


L’amiantose est une maladie respiratoire chronique sérieuse qui rend la respiration difficile.

Elle est causée par l’inhalation de minuscules fibres d’amiante, un minerai résistant à la chaleur qui a déjà été largement utilisé dans la fabrication d’isolants, de revêtements de sol en vinyle, de ciment, de garnitures de freins et d’autres produits. Les personnes qui ont été fortement exposées à l’amiante, à la maison ou au travail, pourraient développer cette maladie


Quels sont les symptômes de l’amiantose?
Il arrive souvent que l’on ne remarque pas immédiatement les symptômes de l’amiantose. Il peut s’écouler de 20 à 30 ans entre le moment où une personne commence à travailler dans l’amiante et celui où elle remarque des symptômes. Dès lors, certains dommages seront déjà permanents.

Les symptômes de l’amiantose incluent :

Essoufflement. Au début, les personnes atteintes d’amiantose sont essoufflées lorsqu’elles font de l’exercice ou un effort intense. Ensuite, elles deviennent essoufflées même au repos.
Difficulté à faire de l’exercice ou une activité physique (monter un escalier, soulever une charge lourde, etc.)
Toux sèche
Douleur thoracique•

 Le cancer primitif de la plèvre ou mésothéliome, est généralement consécutif à une exposition prolongée à l'amiante. Mais ce cancer peut survenir fort longtemps, jusqu'à 40 ans, après l'exposition.

Pauline dort  pour toujours à présent mais elle a souffert énormément, pas seulement de manque de souffle  ou de son cancer  de la plèvre du poumon, non, non, mais de chagrin, de savoir sa fille unique en souffrance permanente vers une course sans fin, vers sa propre destruction... Sa fille c'est comme un peu mon Fafouin...
Elle n'a pas su, n'a pu se préserver et survivre à la souffrance de sa fille.... Elle ne serait morte d'amiantose et de son cancer, qu'elle serait morte de chagrin pour C. ma cousine.

Pauline, douce Pauline, jeudi dernier on a parlé d'animaux, de ton petit chien dont tu t'inquiétais  tant, de mes  chiens et des chats de maman. T'étais heureuse là, vraiment heureuse.... Et le samedi, lorsque tout semblait terminé, tes yeux perdus se sont agrandis à la vue d'Adèle, ma petite chienne que j'avais amené pour toi. J'ai senti là qu'Adèle t'apportait un bonheur inespéré,  immense, que de  la joie pour toi, bien que tu ne puisses plus ni t'exprimer ni bouger...

Repose en paix chère Pauline de mon coeur. Tes souffrances je les prends et les souffle loin, très loin, là où le vent, les brises et senteurs des fleurs des champs n'ont nul emprise.

Je t'aime pour toujours xxx



11 commentaires:

Roger Gauthier a dit…

Et cette amiante vient probablement de chez moi. Quelle tristesse.

Pierre Forest a dit…

Une pensée pour toi, pour la nostalgie des moments à venir qui ne viendront plus avec Pauline.

Solange a dit…

Avec toi de tout coeur. Bon courage.

Le factotum a dit…

Une prière pour Pauline.
Quelle belle preuve d'amitié tu lui as faite en amenant ta fidèle Adèle.
Bonne semaine!

Nanou La Terre a dit…

Roger Gauthier,
alors tu es originaire d'Asbestos?
Dans les années 60, Pauline était secrétaire dans une usine à Montréal.
Ce qui est triste, c'est surtout la souffrance qu'elle a eu. Très douloureux, elle manquait d'air constamment et même avec l'oxygène, en dernier, cela ne suffisait pas.

Pierre Forest,
Elle est bien à présent. Je pense souvent à toi, et j'espère de tout coeur que ta femme se porte bien xxx

Solange,
merci beaucoup. C'est sa fille qui en aura le plus besoin...

Le factotum,
les prières sont toujours les bienvenues, merci beaucoup...
Pour le reste, je savais qu'Adèle lui procurerait des moments de bonheur car elle s'inquiétait de son petit chien qui fut confié à sa soeur. Étant donné qu'à la Maison Adhémar Dion, on pouvait emmener nos animaux, je me suis dit que ce serait une bonne idée. D'ailleurs, Adèle a fait le bonheur de 2 autres patients et du personnel qui s'arrêtait constamment pour la flatter!

Zoreilles a dit…

Je voudrais partager un peu de ta peine d'avoir perdu une si grande amie. Tu as su lui apporter du bonheur dans ses derniers moments, en lui amenant Adèle...

Dans les maisons de soins palliatifs, on permet ce genre de visites et ça apporte beaucoup aux personnes en fin de vie.

Nanou La Terre a dit…

Zoreille, un gros merci à toi xxx
Pauline était la soeur de maman. Du côté de ma mère nous sommes tissés très serrés!
La zoothérapie, un bien fou aux gens et ma petite Adèle a eu beaucoup de succès!

Anonyme a dit…

Très beau texte, Nanou. Laisser son enfant, ses animaux, c'est bien la plus grande souffrance, certainement.
Heureusement, tu étais là. Et Adèle. Pensées tendres pour toi.


Zed

Nanou La Terre a dit…

Chère Zed,
laisser son enfant et ses animaux ou voir mourir ceux qu'on aime, je me suis sincèrement demandée quel était le pire.
Je pense que lors
q'ils partent avant nous, on les préserve dans nos coeurs sans savoir exactement où ils sont.. Mais lorsqu"on part avant eux et si on croit en la vie éternelle, on peut voir leur douleur, ce qu'ils vivent...
Mais au fond, je crois que ni l'un ni l'autre n'est supportable..

Joan Durand a dit…

Mes sympathies, Nanou. xx

Nanou La Terre a dit…

Joan,
merci c'est gentil xxx