Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

samedi 27 juin 2015

Les vents intérieurs te parlent (2ème partie)

Comme elle ne voulait pas lui faire peur, ni le brusquer et qu'il semblait être parfaitement heureux, dans une douce contemplation et encore très loin d'elle, elle se retira en catimini vers l'arrière de la grève tout en continuant de marcher.

Puis elle eut une idée folle... Derrière l'ange, à quelques pieds, se trouvait un petit buisson. Pourquoi ne pas s'y réfugier se dit-elle. Q'y a-t-il de mal à observer en silence cette agréable silhouette au pied des vagues? Elle laissa le vent remuer ses cheveux afin de mieux y voir et, doucement, dégagea les quelques brindilles lui obstruant la vue. Quel sentiment étrange, l'ange s'était transformé. Elle ne le reconnut pas. Mais au lieux de craindre cet âme étrangère, elle approcha son regard et eut envie de découvrir son visage.

D'un pas fin et silencieux, elle quitta les buissons, avança de quelques pieds lorsque le vent lui envoya une effluve qu'elle ne connaissait pas mais qu'elle aimait déjà. Au même moment, son souffle se fit tendre et chaud. Dans le silence de ce jour béni elle demeura immobile et traça de ses mains, dans l'invisible, avec une immense tendresse, le contour de ce corps assis au loin et qu'elle contemplait. Puis, de nouveau, avança de quelques pas et s'assit juste derrière lui, caressant lentement son cou et ses épaules sans le toucher. Alors, sans même l'avoir vue,  il glissa ses mains dans le sable et abandonna sa tête vers elle...

11 commentaires:

Le factotum a dit…

T'ai-je déjà parlé de mon petit boisé qui me parle ainsi.
Avec volupté et d'étranges moments de bien-être et de rêveries.
Bon dimanche! xx

Solange a dit…

Doux moment de rêverie et le plaisir s'étire.

Zoreilles a dit…

En te lisant, on est invité à plonger à l'intérieur de soi, je ne sais pas comment tu fais, tu as un don...

Nanou La Terre a dit…

Factotum,
mais oui tu m'en as parlé de ton boisé, très souvent même! Oui, volupté. Et les boisés lorsqu'on y voit en haut un rayon de soleil percer les feuilles et se glisser un chemin jusqu'au sol...Bon Dimanche sous la pluie, mais peut-être pas toi où tu es xxx

Solange,
c'est bien ça, étirer le plaisir...

Zoreille,
en silence, à l'écoute de voix intérieures. Elles lui parlent. Je ne sais pas, c'est pas moi, c'est elle! Je vais lui transmettre ton message, merci xxx

Jackss a dit…

C'est merveilleux, Nanou

Je trouve extraordinaire cette faculté de pouvoir entendre une voix interieure nous parler. C'est un don, peut-être un cadeau du Ciel.

Une femme libre a dit…

L'ange n'a pas besoin de la voir avec ses yeux pour s'abandonner à elle. Étant un ange, même un ange avec un corps, il a des pouvoirs lui permettant de la sentir tout près et de percevoir ses caresses.

Nanou La Terre a dit…

Jackss,
merci beaucoup... Je ne crois pas, je pense que c'est simplement le propre de l'écriture, de l'inspiration. Chacun sa façon de sortir ce qu'il y a au dedans lorsqu'on est inspiré par une voix intérieure.

Une Femme Libre,
l'ange est symbolique bien sûr mais c'est un être d'une grande d'une grande douceur...

Jackss a dit…

Coucou!

Nanou La Terre a dit…

Jackss,
t'es drôle, bien coucou!

Georges a dit…

C'est beau et éloquent de te lire Nanou.. Ça coule en douceur, et tu as ce don d'´extraire tes sentiments de ton intérieur et de les exprimer en douceur. ��

Nanou La Terre a dit…

Georges,
merci beaucoup! Et, tu as bien raison, ça part de l'intérieur... xxx