CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RÉSERVE.


Auteur inconnu

mercredi 14 février 2018

Petit essai sur l'isolement

Tomber, de très haut,
Une chute des plus brutales,
Le corps recouvert de bleus
Avec quelques plais invisibles
Qui se cicatriseront
En leur  temps.

Ne pas forcer,
Surtout, ne pas lutter.
La nature est bonne
Et s'occupe de tout.
Se relever, rebondir,
Avec plus de coeur au ventre,
De force et d'humilité.

Se questionner sur soi. Trop.
Puis en avoir raz-le-pompom de le faire. 

Ne me touchez pas
Vous ne me sentirez pas
Ne sonnez pas à ma porte
Je ne vous répondrai pas
Ne me contactez pas
Je n'y serai pas
Ne me parlez pas
Je serai de silence
Ne me regardez pas
Vous ne verrez
Que du vent

Marcher péniblement
Fers aux pieds
Avoir si froid
Tellement froid
Jusque dans le fond
De l'âme
Chercher de nouveau
Le sommet de son être
Péniblement
En efforts soutenus
Parce qu'elle ne peut plus
Supporter ce froid
Celui dans lequel
Elle se sent
Immensément  seule
Et inerte

Retrouver son moi
Son meilleur ami
Se blottir...
Son piqué de coton
Lui servira de pont
Entre le froid
Et la chaleur,
Entre l'enfer
Et le paradis,
Entre les ténèbres
Et la lumière


Quelle chaleur
Elle s'y engloutit
Tout doit être
De nouveau à l'abri 
De ce froid insoutenable


P.S. Ne vous en faites pas chers lecteurs, je vais très bien! 




11 commentaires:

OX Jerry a dit…

Joli texte fort profond et qui laisse philosophe sur la vie. Le passage "Se questionner sur soi. Trop.
Puis en avoir raz-le-pompom de le faire. " pourrait constituer un joli refrain si ce texte était un jour (ou peut être une nuit) mis en musique.

Dominique a dit…

Salut Nanou ! J'ai reçu un semblant de message de toi ! Quel bonheur, sauf que mon blog... Je ne réussis plus à y avoir accès... Je devrais peut-être y retourner et me réessayer. Mais entre temps, des nouvelles de toi ! Je sois très contente et tu as mon adresse courriel, si tu veux me rejoindre... Dom xox

Pierre Forest a dit…

Heureusement que tu précises à la fin ;)

Je comprends que tu t'es projetée dans ces sentiments difficiles liés à l'isolement. comme un chaudron d'eau bouillante qu'on retire de feu, qu'on met de côté, puisqu'on oublie. progressivement, l'eau devient tiède, puis froide, puis avec le temps, elle finit par s'évaporer et disparaître.

Il y a une différence significative entre s'isoler et subir l'isolement. Pour ma part, de par ma nature introvertie, j'ai besoin de m'isoler par moment, j'ai besoin de solitude pour me ressourcer, je refais mes batteries dans le silence ou en écrivant ou en marchant en nature ou en écoutant de la musique. J'ai besoin de ces moments pour me retrouver, pour retrouver mes repères, mon calme intérieur. En même temps, j'aime savoir que la famille est tout près, que j'entends ma belle vaquer à ses activités, comme si la solitude est plus douce à deux.

Le factotum a dit…

Ne sonnez pas à ma porte
Je ne vous répondrai pas
Sniffff!
Quelle chaleur
De nouveau à l'abri
Oufff!

Nanou La Terre a dit…

OX Jerry,
bienvenu dans mon petit monde! Merci. Effectivement, cela pourrait faire un joli refrain. Je suis musicienne, alors, je vais jongler à çà.

Dominique,
oui oui, je suis allée te faire un petit coucou! Je ne comprends pas pourquoi tu ne peux avoir accès à ton blogue. Faudrait pas que ça m'arrive, j'ai tellement de billets! Bisous et au plaisir de se reparler par courriel Dominique xxx

Pierre Forest,
mais oui, faut préciser. je ne veux surtout pas inquiéter mes lecteurs! Et bien oui, la solitude est bonne en soi, ce qui est affreux c'est l'isolement forcé de tout ton être. J'aurais pu intituler ce texte "petit essai sur la dépression" et cela m'aurait peut-être paru plus juste au fond. Je suis comme toi, j'ai besoin de solitude, très très souvent. C'est ce qui m'aide à mieux communiquer et être plus disponible aux autres par la suite. Ma solitude, c'est mon air, ma source de vie. Le calme intérieur, rien de mieux!
Par contre, ici, il n'y a pas d'autres personnes que moi et... mes petits chiens! Bon Dimanche Pierre, il fait tellement beau dehors, je vais aller faire un autre 2 km. Bizous xxx

Le factotum,
t'as tout compris, je vais très bien et doublement bien depuis que les journées rallongent. Je me sens revivre, remplie d'énergie!
Du 15 janvier à la mi-février, je me sens comme une petite oursonne en hibernation et c'est très bien ainsi! xxx



Solange a dit…

Ça fait plaisir de te lire Nanou, joli poème sur un sentiment souvent ressenti en hiver.

Nanou La Terre a dit…

Solange,
merci! Disons que ça irait plus loin que ce qu'on ressent en hiver. Heureusement,ce n'est pas mon cas. J'ai voulu expliqué un certain état d'âme...

Zoreilles a dit…

Tu as bien fait d'ajouter ton P.S. parce que sinon, c'est mon genre, je me serais inquiétée de toi...

Il est touchant, ton poème, n'importe qui peut avoir ressenti cela à un moment ou à un autre. C'est de la vraie belle poésie quand on a des images et en te lisant, j'en avais.

Merci Nanou, prends soin de toi!

Nanou La Terre a dit…

Bonjour Zoreille,
je suis allée justement sur ton blogue hier et en voyant le billet, je me suis dis qu'il fallait que je lise ça à tête reposée. Nous avons des petites entennes je crois!
Merci beaucoup... Isolement, dépression, tenter de décrire n'est pas évident.
Je suis en vacances de relâche ma chère et ne t'en fais pas, je vais très très bien!
Tendresse pour toi xxx

Tête de l'Art a dit…

c'est tout à fait ça ....bises

Nanou La Terre a dit…

Tête de l'Art, bienvenue dans mon univers!