CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RÉSERVE.


Auteur inconnu

mercredi 13 juin 2018

Se faire violence

Se faire violence à soi-même,
Insidieuse, 
Déroutante  et cruelle,
La pire violence qui soit. 

Conserver au dedans de soi
Sa colère et sa rage,
Son amertume, 
Et, à la fois
Contenir de force
L'immense amour,
Des sentiments les plus doux 
De son coeur, 
Son souffle de vie 
Ses pulsions intérieures, 
Sans rien n'y faire paraître 
Au dehors

C'est comme
Se clouer les pieds au sol
À grands coups de pic 
Et faire du sur-place perpétuel 
En hurlant de douleur, 
De l'intérieur...

6 commentaires:

manouche a dit…

Beau poème. Se faire violence à soi même est tellement "contre nature" !

Le factotum a dit…

"Se faire violence à soi-même..."
Il est certain que cela nous entraine dans un immobilisme des plus pervers.

Zoreilles a dit…

Ce poème est douloureux et doux à la fois. C'est quand l'amour fait mal, je suppose…

Nanou La Terre a dit…

Manouche,
effectivement mais il arrive qu'une personne refoule ses sentiments ou ses colères.

Le Factotum,
oui, ça doit être terriblement souffrant.

Zoreille,
ou la peur du rejet.

Pierre Forest a dit…

Quand on retourne une bouteille à l'envers pour en vider le contenu, c'est chaotique, parce qu'il y a congestion entre l'air qui cherche à entrer et le liquide qui, par gravité veut en sortir. Mais si on tient la bouteille un peu plus à l'horizontale, tout se replace, le liquide s'écoule plus lentement, mais à un débit qui laisse assez de place à l'air pour entrer en même temps. Chez certains (comme moi), tenter de vider d'un coup colère ou amertume ne se passe pas bien. C'est comme s'il y avait une congestion d'émotion et ça sort tout croche. Ça ne signifie pas pour autant de tout garder dans la bouteille, mais plutôt d'y aller avec une approche plus douce.

Nanou La Terre a dit…

Pierre,
c'est un bel exemple! J'aime toujours tes comparaisons, tes approches. Merci de nous partager!
Pour ma part, ça sort direct, bang! Je n'accumule jamais. Suis trop spontanée. Ce qui me mets toujours hors de moi: l'injustice, l'hypocrisie, la malhonnêteté, le manque d'ouverture, de coeur et de compassion, les jugements gratuits. Mon frère et ma soeur ont eu droit hier à une explosion de colère à leur endroit. Je suis une personne douce, gentille. Mais gare à vous si vous me jouer dans le dos, je deviens une lionne...