Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

mardi 7 avril 2009

Pour Luc, suite...

Le jour est beau
Le ciel éclatant de fraîcheur
Pourtant mon âme baigne
Dans cette profonde mélancolie
Tristesse intense et prolongée
Jamais s'est imprégnée mon coeur
D'une si étrange douleur
Grand trou...Immense solitude...
Désert d'insécurité...

Alors rêve d'un jour
Où mon coeur battra
À la vue d'un inconnu
Qui te ressemblera

Le voile de la mort m'enveloppe
Inséparable, accroché à toi
Comme s'il fallait
Que j'abandonne à mon tour
Ce lourd fardeau qu'est la vie

Cette corde m'invite,
Intensément je sens aussi...
Serrant mon cou
Telle une grosse main tiède
Et ma tête remplie de sang
Conduit mon être au délire
Me voyant vomir
Tout le contenu de mon corps.

Alors, j'ai senti aussi la souffrance
De cette mort terrible
Et tu étais seul avec ta douleur
Et je n'étais pas là...
Mon ami...

Arrêtez le temps
Je vous en supplie...
Donnez-moi en cadeau
Le jour précédent



Nanou 1979








1 commentaire:

Solange a dit…

Poème difficile à lire, comme chose difficile à vivre. Très émouvant.