CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RÉSERVE.


Auteur inconnu

vendredi 1 mai 2009

1939-45

Une aberration...

Et je n'ai jamais de contrôle sur mes émotions lorsqu'il est question de cette guerre d'atrocités. Pour vous dire à quel point; je visitais les Invalides, à Paris, il y a de cela une vingtaine d'années. Lorsque je suis entrée dans la section consacrée à la deuxième guerre mondiale, que j'aperçu dans une vitrine un costume nazi, un vrai, je me suis mise à trembler des pieds à la tête. Et tout au bout de l'allée, en retrait, il y avait ces posters qu'on tournent comme un grand livre, et à l'intérieur, les atrocités en photos.
J'ai cru devenir folle. J'ai dit à mon conjoint: " Vite, viens-t'en, on s'en va. "
Et je suis sortie en courant, paniquée et en larmes...

Expo 1967...Pavillon d’Israël...

Certains d'entre vous se rappelleront peut-être...

À l’entrée, tout est noir. Tout au fond, la photographie géante d’un enfant d’au plus 5 ou 6 ans. Et...quelque part, tout près, dans un cube vitré transparent, des souliers noirs lacés...des souliers d’enfants. C’est tout. C’est assez pour faire son effet, à tout jamais... Pourtant je savais ce qui s’était passé. Mais encore, j’avais besoin que la sécurité de ma vie, ma petite maman d'amour, vienne me le confirmer....

Maman, çà s’est passé pour vrai n’est-ce pas? Les petits souliers, c’est à qui?

Et maman, remplie de toute la bonté que je lui connais, de me répondre, les yeux remplis de larmes:

C’est au petit garçon que tu vois sur la photo et c’est pour rendre hommage à tous les petits enfants que des gens ont tués dans cette guerre.

Elle disait vrai, je savais... Et je suis restée très très longtemps devant cette paire de chaussures. Plus rien n’existait autour de moi. Je pensais à cet enfant-là, sur la photo, et à tous les autres. Je le regardais, puis fixais les souliers. Et je me rappelle m’être dit :

Je te jure que je vais me rappeler de toi pour toujours. Alors comme çà, si tout le monde oublie, je n’aurai pas oublié moi.

Promesse tenue. Je n’ai jamais, mais jamais oublié cet enfant sur la grande photo, ni les petits souliers.



9 commentaires:

Zed Blog a dit…

N'a-t-on pas honte de s'appeler humain si souvent...

Moi, si. Moi, si.

Zed

Miss Lulu a dit…

j'y arrive tout simplement pas
c,est tout
c'est comme cela
pourtant pour moi c'est loin.....
j,ai pas connu a part les livres
les cours d'histoire
ce que les parents m'ont conté...
les documentaires a la t.v...
j'y peux rien
je ne suis pas capable, je manque d'air
j'étouffe
je me sens mourir
peut-être qu'au fond de mon être
se cache une âme brisée qui s,est réfugiée
essayant d'oublier ce qui jamais ne pourra etre oublié?

cryzal a dit…

de ce que je lis, je vois bien que votre sensibilité et humanité fait partie de vous depuis toujours.....

comment rester insensible à toute cette souffrance humaine......

Bonne journée

Bouda a dit…

Homicide, torture, agression, humiliation, dégradation, enfants soldats, prostitution forcée... Quelle honte que tout cela existe... Il y a dans l'homme un pouvoir de mort et de domination qui m'affole et me bouleverse, spécialement lorsque dirigé vers les enfants. À la vue de cela, à la connaissance de ces réalités, je suffoque moi aussi. Surtout en pensant qu'il est possible qu'une partie de cette dimension noire se cache au fond de mon humanité à moi aussi... cela me terrifie. Mais au coeur du mal il y a le bien qui transcende tout. Et qui peut naître dans les situations les plus désespérées. Un très beau film qui traite de tout cela, qui porte un regard d'espoir sur notre pauvre humanité malgré tout: Slumdog millionnaire...

Solange a dit…

Et des atrocités il y en a encore tous les jours, se serait à désespérer du genre humain si n'avions l'occasion de renconter de bonnes personnes sur notre chemin.

cryzal a dit…

Nanou La Terre
j,ai une question pour toi aur mon blog fais moi le plaisir de venir y répondre et les autres aussi

MERCI

Nanou La Terre a dit…

Zed et Miss lulu,

effectivement, çà fait peut-être partie d'une mémoire universelle lourde à porter.

Solange, oui, le monde est ainsi fait, c'est terrible...Par chance qu'il existe aussi de la bonté n'est-ce pas...

Cryzal, c'estr gentil, merci...

Bouda,

te connaissant bien, je ne crois pas qu'il existe une ombre noire dans ton intérieur. Toi, si intègre et droite... J'ai vu ce film, entièrement d'accord avec toi...

Evyzamora a dit…

On le sait que ça a existé, mais de voir, comme ça des souliers, on dirait qu'on a une preuve de plus de l'existance d'une telle cruauté. Je suis adepte de ciné, mais je ne suis pas capable de regarder si l'histoire s'inspire de faits vécus et d'attrocités.... C'est pire maintenant que je suis maman.......un rien me donne la larme à l'oeil......

Nanou La Terre a dit…

Oui Evysaroma,
lorsqu'on devient maman, on a un coeur qui voit les enfants du monde entier comme les nôtres. Et c'est très bien ainsi...