CROIRE QUE LES CHOSES SE PRODUISENT TROP LENTEMENT OU TROP VITE EST ILLUSOIRE. LE SYNCHRONISME EST PARFAIT. CHAQUE CHOSE ARRIVE TOUJOURS EN SON TEMPS... RIEN NE NOUS ARRIVE QUI N'AIT D'ABORD ÉTÉ SENTI ET PENSÉ. POUR CRÉER LE FUTUR, IL FAUT Y CROIRE SANS RÉSERVE.


Auteur inconnu

jeudi 10 septembre 2009

Une foi à toute épreuve

Je tente de mettre un mot sur ce sentiment intérieur de paix qui m'habite, cette assurance indéfinissable, à toute épreuve, envers et contre tout ce que peut vivre Fafouin actuellement. Drogue, boisson, délinquance, décrochage, vol... Rien n'est à son épreuve. Je pourrais m'enfoncer dans un mode survie, brouiller du noir à chaque instant, m'inquiéter à outrance, visualiser le pire scénario et, qui pourrait bien me le reprocher? Pourtant, il n'en est rien. Non pas que je refuse de voir la réalité, là, en ce moment, comme elle se présente... Elle est, voilà. Et bien en haut, accroché à la vie, se trouve mon fils, d'une force intérieure à toute épreuve, d'un charisme déconcertant, d'un courage irréprochable. Mais oui, assurément, la foi en lui ne me quittera jamais.

Il y a plus d'un mois, il fallait agir vite, très vite, afin d'ébranler le cerveau endormi d'un parent qui en a pourtant pris la charge et qui refusait de prendre ses responsablilités. Fafouin a passé une partie de l'été dans la rue, à coucher chez l'un, chez l'autre. Et puis, vint cette nuit où, déchirée, j'ai dû lui refuser le gîte. Comment ai-je fait pour ne pas flancher, lorsque, du haut de ma fenêtre, je le regardais, accroupi sur le bord de la clôture, pleurant à chaudes larmes. Douleur de maman indéfinissable, insupportable. Assez, c'est assez...

Depuis ce jour, désert de communication. Rien à faire, il refuse de me parler. Très bien. Alors, laisse-lui le temps de décompresser, de maturer, de vieillir, laisse-le lui ce temps...

Tout juste un petit 5 minutes, il y a deux semaines. Ça sonne à la porte....

- Je viens chercher mes souliers...

-Pas de problèmes...Vas voir sur ton bureau, je t'ai gardé une promotion pour le gym, je sais que tu veux te ré-inscrire.

-Laisse-le là.

- Je garde aussi les offres d'emploi chaque semaine...

-Je vais me débrouiller tout seul.

-Comment vas-tu?

-Bien.

- T'as pas retrouvé ton beau sourire?

-Non.

Puis, il prend ses souliers et se dirige vers la porte.

-Prends bien soin de toi, je t'aime tu sais...

-Moi aussi...

L'essentiel quoi. Faut être très heureux avec ça. Respire, respire, tout va bien...

Puis, il y a ce rêve magnifique dans la nuit suivant la courte rencontre:

Yang, Fafouin et moi sommes en voyage. Nous désirons atteindre la plage mais je ne vois pas d'accès. Je décide d'emprunter un chemin privé pour y arriver. Quelle joie! Nous sautons tous les trois dans la mer et nageons avec aisance. Mais voilà, nous sommes maintenant trop loin, la mer si dense nous emporte vers le large. Je sens pertinemment qu'elle est trop forte pour nous. Un sentiment de panique s'empare de moi pour aussitôt laisser place à une assurance inconditionnelle. C'est donc avec mon plus beau sourire que je crie: " Allez, venez, nous allons regagner la rive!"
J'ai toujours en vue Fafouin mais, en aucun cas, il doit sentir qu'il y a du danger pour sa vie, sans quoi, il risque de sombrer, paniqué. Nous regagnons donc la rive, sains et sauves. De vrais miraculés, ça c'est certain... Puis, à Yang:

-Tu sais, nous étions condamnés à une mort certaine, mais je n'ai rien dit. J'aimais mieux ne pas ébranler votre confiance intérieur.

-J'étais conscient aussi du danger.

-Alors, toi aussi? Et tu n'as rien dit?

-Non. J'ai réagi de la même façon que toi.

Alors, nous étions deux à guider dans l'invisible ce Fafouin d'amour, dans cette mer pourtant agitée et sans espoir. Dans la noirceur du lien à peine perceptible, se trouve un amour encore plus grand que tout...Courage mon grand, tu t'en sortiras...






24 commentaires:

cryzal a dit…

NANOU c'est si beau ce que tu as écrit....tu es un être à part.....j'ai les yeux pleins d'eau en te lisant.....je sais que c'est tout l'amour que tu as pour ton fils qui te guide , mais tu as une magnifique maturité qui m'impressionne ....je m'empresse d'aller te relire, et relire ......

Quel mère extraordinaire il a ce fafouin et un jour il le verra .....j'Y crois ...

Tendresse et affections Marie-Claude xx

Touchatou a dit…

Je ne sais pas d'où tu sors cette force... ça en prend en maudit. Continue à espérer, ma belle, dans le fond il sait que tu es là pour lui et que tu agis pour son bien. Ce sera payant un jour.
Tendresses, Lucie

Dominique a dit…

Je te comprends bien Nanou, j'en ai trois... Mais tu sais une chose, je crois que cette confiance, que tu dis avoir en la vie et en lui, elle vient du fais que c'est toi qui l'as élevé cet enfant... Tu lui as donné des valeurs de base, alors, il prend des détours et des tournants, mais il reviendra à un moment donné quand il sera prêt, sur son chemin, oui, sur son chemin...

Et il le sait probablement aussi, mais il n'est pas prêt, je ne connaît pas tout votre histoire, mais les ados ont tous leur histoire, et s'il te revient ici et là, pour des souliers ? et te dit je t'aime...

La frustration, la colère, cette maudite société de marde comme dirait le mien, qui ne mène à rien et qui ne fait aucun sens...

Ils ont parfois besoin de temps, et de notre part, comme dirait mon médecin, tu as fais ce que tu avais a faire, maintenant, aime, espère, attends... Et surtout, pas de culpabilité et ne pas se rendre malade, c'est hors de notre contrôle à ce point. Rester forte et solide pour nous et pour eux.

Pas facile tous les jours, mais tu as l'air de t'en sortir admirablement bien. Je suis contente pour toi ! La force vient avec les épreuves, elle est en nous, faut y croire.

xoxo Dominique

Air fou a dit…

Dominique a dit « Et surtout, pas de culpabilité et ne pas se rendre malade, c'est hors de notre contrôle à ce point. Rester forte et solide pour nous et pour eux. »

Car si tu te sentais coupable, à tort, il se sentirait à son tour coupable et envers toi et là, ce serait encore bien plus compliqué. Tandis que là, il sait vers quoi aller, quel chemin, c'est clair. Il fait probablement plsuieurs deuils en ce moment, dont celui de son père, du couple modèle père-mère, de la stabilité, et tu lui as été d'un grand secours en refusant la manipulation.

Ta force et ton courage sont inspirants pour nous, de l'extérieur. Imagine pour lui, dont tu es la maman.

Très important et oui, revenir pour ...des souliers et répondre à ton Je t'aime. Voilà le chemin et il le sait. Pour le parcourir, il avait besoin des deux : ses souliers et l'assurance de ton amour, du lien avec toi. Je lui souhaite maintenant de trouver au fond de son coeur, la boussole.

Bises et ...vension! Zed ¦)

Evyzamora a dit…

C'est très touchant.....parfois notre coeur il le sait lui ce qui va arriver, le dénouement, d'où ta foi.

Je t'admire

♠ ♠ France a dit…

Bravo Nanou

Grande Dame a dit…

Wow, c'est un rêve magnifique qui illustre bien cette foi.

Cette force, elle émane de toi...

Pur bonheur a dit…

Tu as raison. Il ne faut pas perdre ta foi. Il faut le laisser maturer et ça semble être son désir. Toutes les expériences vécues vont lui servir plus tard, tu verras.
Il a une maman aimante , qui le prend tel quel, et ce n'est pas rien ça!

Une femme libre a dit…

Il est adulte? Il les a ses dix-huit ans? Parce qu'avant cette date inéluctable, on peut encore faire quelque chose. Il y a des professionnels qui parfois peuvent faire toute la différence. L'encadrement. La prise en charge. La rue est une bien mauvaise conseillère, si on peut les en tenir éloignés le plus longtemps possible....

S'il a dix-huit ans, évidemment, il faut accepter, chercher de l'aide pour soi vu qu'il ne semble pas en accepter pour lui, faire confiance mais être aussi réaliste. Ma psychologue au lieu de me donner espoir que ma fille s'en sorte, m'a prévenue du pire et si le pire arrivait, je devrais vivre avec et continuer à être heureuse. J'avais le droit d'être heureuse. Gros travail sur soi. Maintenant qu'elle a vingt ans, j'en ai des nouvelles de temps en temps, rarement, je sais qu'elle est en vie, je sais aussi que sa façon de gagner sa vie est marginale et probablement illégale. Je ne demande pas de détails là-dessus. Je continue de l'aimer évidemment et je l'aimerai toujours.

Air fou a dit…

Femme libre rejoint le commentaire que je t'avais laissé dans ton billet précédent sur Fafouin. C'est son âge, aussi, qui m'inquiète. Je crois qu'il aura bientôt ses 18 ans.

J'admire ton amour et ton courage, tu le sais. Mais au sujet de l'école de la rue, je pense comme Femme libre... Te souviens-tu, je t'avais parlé d'un arrêt d'agir?

Tu le connais mieux que nous, et mieux la situation, mais dans le même sens que tu as refusé le gite, refuser ses agissements ne rejoint-il pas cela? Je me sens bien triste et c'est une situation qui l'est. C'est toujours complexe et il est nécessaire que tu gardes du bonheur pour toi car tu y as bien droit, c'est vrai, et de plus cela lui donne une raison d'en avoir.

Tendresse et bises et câlin, chère Nanou. Et minfr...

Solange a dit…

C'est la meilleur attitude à prendre quand on ne peut plus rien faire. Ne pas désespérer.

Nanou La Terre a dit…

Marie-Claude,
Cet amour te guide aussi. Être à part, non. Pas plus que toi. Sensible et déterminée, oui, à cause d'une maman pilier. Merci de tes bons mots...

Lucie,
cette force, la même que tu as, ne l'oublie surtout pas. L'espérance,mon guide. Merci belle Lucie...

Dominique,
oui, et en essayant de lui donner le meilleur de moi-même.
À 17 ans, perdue aussi dans mes souffrance. Pourtant, le déroulement de ma vie a été tout autre. Il fallait le vivre. Fafouin doit faire le deuil d'un père...Quel chemin douloureux il doit parcourir... Les souliers, prétexte bien sûr... "aimer" en se faisant petite, il a besoin du large...
"Et surtout, pas de culpabilité et ne pas se rendre malade, c'est hors de notre contrôle à ce point. Rester forte et solide pour nous et pour eux."
La force vient avec les épreuves...Tu en sais quelque chose Dominique! Merci...

Air Fou,
les mots de Dominique ont sonné chez toi comme chez moi! Le deuil de son père, oui...Et seul, sans l'aide de sa mère...
Ouf, et quelle manipulation! Il y en a eu cette nuit-là et à toutes les sauces. Je n'embarquais pas là-dedans. Une main de fer dans un gant de velours.

Inspirant pour lui... J'ai de la difficulté à y croire pour le moment. Suis trop dans le jus.
La boussole, il la tient solidement, mais ne l'utilise pas encore.18 ans dans 8 mois. Arrêt d'agir...C'est ce que j'ai tenté. DPJ, police et agent de probation. Seul hic: il a pu rejoindre son père au téléphone. Ce dernier a rpétexté que les problèmes étaient réglés avec son fils et qu'il revenait le lendemain... Alors, tout est tombé à l'eau. Tu vois un peu le portrait? Dans les faits, le papa a été absent tout l'été.
Jamais aussi bien dit Air Fou; de me sentir heureuse lui donne le loisir, la possibilité de l'être aussi! Merci...

Evyzamora,
Chacun porte sa propre croix et trouve la force de dépasser ses propres souffrances. Chaque personne est admirable en soi, y compris toi. Merci...

France,
C’est une question de survie. Merci quand-même...

Grande Dame,
il la possède aussi cette force...Nous en avons beaucoup parlé Grande Dame et tu l'as perçu aussi en le côtoyant toi-même ce Fafouin?

Pur Bonheur,
ne jamais perdre la foi, quoi qu'il puisse arriver.Tu sais de quoi tu parles aussi. Oui, il veut vivre tout ça seul avec lui-même. Merci...


Femme Libre,
je connais ta troublante histoire avec ta grande.
18 ans dans 8 mois pour mon fils. Va voir mes commentaires pour Air Fou...Il y eu d’autres tentatives d'aide qui n’ont pas porté fruit.
Réaliste je suis. Pourtant, je refuse de porter en moi des images négatives du futur, tu comprends? Et si par malheur le pire arrive un jour, je me serai quand-même préparé toute ma vie de maman. Il en a fallu du lâcher-prise pour justement "accepter" ce qui est, là, présentement et hier, alors...
Heureuse je suis car, j'aime la vie, la beauté, l'amour. Ce qui ne retire pas la douleur intérieure de maman, et je suis certaine que tu comprends. Le secret est dans l'équilibre.
Savoir qu'il est en vie, l'essentiel, comme toi avec ta fille. Et, continuer de les aimer d'un amour de maman. Merci de ton passage Femme Libre...

Solange,
oui, ne pas désespérer. Comme dirait Piaf: " Y'a toujours de l'espoir quand tout va mal. Et quand tout va bien, bien y'a encore de l'espoir que ça aille toujours bien." Merci...

Air fou a dit…

Ça ne te tente pas de retourner parler en personne avec un policier ou une policière et de parler de l'absence du père, de la rue, de l'âge, bref, tout ça? Tu pourrais tomber sur une oreille attentive, cette fois.

Dans ma famille et autour de moi, il y en a eu des situations semblables, les enfants étant plus jeunes que ton Fafouin, par contre.

Merci de nous tenir au courant. Ça fait plusieurs personnes autour de toi et qui s'inquiètent avec toi, et te soutiennent.

pewites ¦)

Nanou La Terre a dit…

Air Fou,
si tu savais. Le système de justice ne fonctionne pas comme çà. Signalement aurait été retenu si Gabriel n'avait pu joindre son père et si ce dernier refusait de le reprendre pour les mêmes raisons que moi, tu comprends. Mais ce ne fut pas le cas. Les démarches, c'est toujours moi qui les ai faites pour le bien de mon garçon et, crois-moi, ce fut des plus déchirants. Je sais, c'est d'une injustice. Ouf, on pourrait parler longtemps ici des fameux droits de la personne, cette foutue loi qui n'a aucun sens...
Suite à mes dernières interventions, le père est toujours à la maison à présent, DPJ garde l'oeil et Fafouin a des rencontres obligatoires aux deux semaines avec son agent.Toutes ces interventions ont coupé des ponts. Les deux sont en rogne. Mais, je préfère cette situation à celle d'avant.Enfin, un petit moment d'accalmie...

Air fou a dit…

Intervention qui vient juste de se faire, si je comprends bien?

Résultat super intéressant. Espérons que l'agent soit allumé, si tu vois ce que je veux dire. N'aie pas d'inquiétude, quelque part le pont entre vous est plus fort que jamais. Il constate que tu te bats pour lui. Excellent. Si l'encadrement se poursuit et donne quelque chose, il pourra bien prendre le temps qu'il voudra, tu sauras qu'il est pas mal plus en sécurité. Quel crétin irresponsable, le père. Désolée, mais c'est ce que je pense.

100 fois sur le métier... Cette fois, un résultat d'encadrement. Ce n'est pas rien.

Bises, Nanou et blistum xox

RAINETTE a dit…

Tu es forte ! Je crois que c'est ce que tu devais faire, ne pas lui ouvrir.

C'est facile pour moi de dire cela, je n'ai pas d'enfants. C'est un choix que je ne regrette pas !

Bonne chance pour la suite !

Nanou La Terre a dit…

Rainette,
oui, je crois sincèrement que c'était la meilleure chose à faire dans les circonstances.
C'est pas parce que tu n'as pas d'enfants que tu ne peux pas avoir d'opinion sensée tu sais.
Bonne fin de week-end!

♠ ♠ France a dit…

Passe un bon dimanche doré et profite et merci pour mes petites bêtes

Accent Grave a dit…

Vous avez un fils, pas sa destinée. On fait ce qu'on peut, sans abandonner sa propre vie.

Vous agissez pour le mieux, pour vous deux. On ne contrôle pas tout, on contrôle presque rien.

Cela va bien pour vous, nous voyons cela.

Accent Grave

Nanou La Terre a dit…

Air Fou,
l'intervention a eu lieu il y a un mois, en même temps que l'incident. Traqué de partout, on ne peut faire autrement que de se tenir tranquille en prenant" un petit peu ses responsabilités."
Le métier... Je pourrais écrire un livre...

France,
vous êtes encore là...merci...

Accent Grave,
çà faisait longtemps qu'on ne vous avait pas vu. J'aime toujours quand vous venez mettre votre petit grain de sel ici! Pour poursuivre dans la même optique, j'ajouterais qu'on ne contrôle rien dutout. Comme parent, j'ai la responsabilité de faire du mieux que je peux pour ne pas que mon fils soit laissé à lui-même. Et avant 18 ans, il faut faire le maximum. Le reste lui appartient c'est certain.
Bien oui, malgré tout, ça va bien!

Bon Dimanche et, revenez-nous!

Jackss a dit…

Bonjour Nanou,

Je regrette de n'être pas venu plus vous lire. Je recevais mes enfants que je vois rarement puisque 1200 kilomètres nous séparent maintenant.

C'est admirable ce courage dont tu fais preuve. Cette attitude, cette foi, je crois qu'elle finit toujours par donner des fruits. Tu connais l'APPAMM?

Bravo pour ce que tu es et pour la générosité d'en parler aussi ouvertement.

Nanou La Terre a dit…

Jackss,
votre visite me fait bien plaisir. Et, merci pour la référence.Oui, je connais. Mon papa souffrait du mal bipolaire...Merci...

Jackss a dit…

Bonjour Nanou,

Je viens de lire la description de ton blogue. Tu y es arrivée dans le même esprit que moi.

J'ai ouvert mon blogue simplement pour placer un message dans le blogue d'une de mes connaissances (Zoreilles). Je venais, par hasard, de prendre connaissance de son existence.

J'ai donc débuter mon blogue sans idée précise, me laissant guider au fil des jours ma mon environnement, mes passions, mes réflexions.

Tu dégages une force intérieure inspirante. Ton blogue est donc bien ancré dans la liste de mes favoris.

Nanou La Terre a dit…

Jackks,
merci de vos bons mots...