Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

mardi 15 septembre 2009

Les signalements, mode d'emploi

Billet amélioré et plus explicite, 17 sept.2009

Pour faire un signalement tout à fait crédible et réussi à la DPJ, vaut mieux avoir obtenu au préalable une maîtrise en psychologie et faire partie du Barreau du Québec.

Voici un tout petit "échantillon" d'une discussion que j'ai eu avec une personne que je respecte beaucoup, qui défend mes droits et ceux de mon jeune au comité des usagers du Centre-Jeunesse et qui est franchement, tout aussi découragée que moi.

-Est-ce que vous leur avez dit ceci, cela...?


-Bien sûr! Les lois et critères, je les connais par coeur vous le savez! Pour que la sécurité et la santé d'un jeune soit menacées, il faut entre autre que le parent qui en ait la garde soit dans l'incapacité de subvenir au bien-être physique et moral de son enfant, qu'il soit dans l'impossibilité de le faire ou qu'il ne prenne pas les moyens qui s'imposent pour régler la situation!

-Et de quelle façon vous leur avez dit?

-Je leur ai dit que le père était dans l'incapacité totale d'assumer son rôle de parent gardien et qu'il ne prenait aucun moyen pour régler les problèmes existants.

-Bon. Là, il vont dire que vous portez un jugement.

-Quoi??!!!

Ça me met hors de moi, je fulmine. Il semble que j'ai trop vite oublié et pourtant j'ai l'expérience. Je juge, je juge...L'enfer, tiens, je me revois déjà, crucifiée par les travailleurs sociaux de cette chère et sainte DPJ... Et je me rappelle comment on a, par le passé, mis une croix sur ma crédibilité parentale:"Conflit parental grave, telle était la cause de tous les maux de mon garçon". Le papa avait et, a encore de gros problèmes de violence. J'aurais dû me sentir coupable de vouloir protéger mon fils? Afin d'éviter les conflits? Bien sûr que je me battais, bien sûr que je ne me laissais pas impressionner par lui. Comment peut-on éviter les conflits avec un homme violent? C'est d'une évidence! J'ai même porté plainte contre lui au criminel parce que mon fils ne voulait pas le faire lui-même! Excusez-moi si je prends mes responsabilités...

Bon, je n'ai pas le droit de dire que le père est négligent car "je juge" et si "je juge" attache-toi bien ma fille, tes tourments ne font que...commencer. Si encore j'avais affirmé haut et fort que le papa était un salaud, un écoeurant, on pourrait comprendre, on s'entend? Je ne l'ai jamais fait pourtant, alors, venez m'expliquer? On s'enfarge dans les fils du tapis. Et pendant ce temps-là, je patine pour essayer de décrire le mieux possible ce qui se passe actuellement. Pas grave, j'en ai vu d'autres et je n'ai pas froid aux yeux. Et tiens, autant vous le dire, j'ai déjà porté plainte contre une intervenante de la DPJ pour harcèlement et incompétence et j'ai gagné ma cause! Bon, restons calme...

- Eux, il veulent avoir des faits, il faut vous limiter aux faits.

-D'accord, expliquez-moi, je pense que j'ai oublié...

-Alors allons-y comme suit: votre fils vous dit que son père l'a mis à la porte. Vous avez su qu'il couchait à droite et à gauche et quelques fois dans les abris d'autobus.

¨¨

C'est là que les études en droit et en psychologie peuvent être d'un grand secours...Parce que lorsqu'on fait un signalement, on doit se transformer instantanément en un être parfait et absolument irréprochable en plus de gérer à la perfection nos émotions, se contenir sur tous les plans et surtout, détenir l'art de ne pas juger...Et j'ajouterais à ça " Le dictionnaire des termes et phrases acceptés aux signalement de la protection de la jeunesse" afin de s'assurer qu'on ne reçoive pas une brique sur la tête lorsqu'on tente de protéger son jeune et qu'on fait son devoir de parent responsable...

16 commentaires:

Morgane a dit…

!!! - que dire de plus !

Grande Dame a dit…

Je peux comprendre que la DPJ doive faire face à de nombreux appels de parents frustrés qui ne cherchent qu'à discréditer l'autre mais là franchement, c'en est plutôt déconcertant.

Nanou La Terre a dit…

Morgane,
merci de ta petite visite...

Grande Dame,
oui, et, ce n'est que la pointe de L'Iceberg Grande Dame. Si tu savais comment il y a lieu ici d'une réforme en profondeur. Les TS n'utilisent pas la loi du gros bon sens lorsqu'un parent est consistant et "Normal". Ils sont programmés à travailler avec, la plupart du temps, des parents dysfonctionnels et trouver systématiquement des bibittes là où il n'y en a pas . Omettre d'ajuster le tir sur le parent irresponsable en évitant de mettre leur pied à terre. "Mieux vaut garder dans le décors un parent irresponsable et, je ne pèse pas mes mots, dangereux pour l'évolution mentale du jeune, et essayer de travail "avec" lui." Même s'ils savent que c'est peine perdue,ils préfèrent le garder plutôt que de retirer carrément et momentanément ce même parent.Quel est ensuite le message transmis au jeune?

Touchatou a dit…

C'est pareil pour les plaintes de harcèlement ! Faut pas montrer d'émotions sinon c'est foutu !

Ben c'est justement les émotions qui sont importantes avec nos jeunes ! Ce sont les émotions qui les amènent là où ils sont ! Mais les parents n'y ont pas droit ! grrrrrr

Air fou a dit…

Un autre p'tit truc : appeler TVA... Il doit bien y avoir un média plus... moins... sensationnaliste relativement à ce genre de choses, afin de porter plainte?

Un journal sérieux, avec des journalistes sérieux?

Et je sais que les TS sont parfois épouventables. Comme je te disais, il y a des gens autour de moi qui ont vécu différentes situations du genre. Quel courage tu as!

Et j'ai hâte que tu racontes la suite...

forada! xox

Solange a dit…

Quand on a à faire à la bureaucratie c'est ça.

Evyzamora a dit…

Tu résumes très bien le pourquoi ça va si mal et le comment ça se fait que tout le monde connaît ou a carrément vécu un expérience "douteuse" avec la DPJ....
Leur réputation n'est pas arrivée seule......

RAINETTE a dit…

Ça fait dur en titi ! Jean-Luc Mongrain. Il a repris son applomb, il pourrait en parler à son émission.

C'est dommage que la juge Ruffo ne soit plus là. Par contre, elle est souvent à la radio, presqu'à chaque semaine. à l'émission d'Isabel Maréchal, je crois.

Air fou a dit…

Je viens de relire ce billet et je le trouve tellement pertinent, Nanou. Vraiment, il faudrait que ce soit publié quelque part, que cela se sache. Les meilleurs parents du monde n'ont pas tous ton courage, ton acahrnement, ta détermination et tes capacités d'anlyser une situation avec les outils que tu possèdes.

À partager, officialier.

ricremab (Non, c'est pas du riz à la crème aimable madame!)

Dominique a dit…

Oui, imagine les parents moins solides, moins instruits, ils ne peuvent pas s'en sortir...

C'est intimidant !

Nanou La Terre a dit…

Dominique,
oui, il m'est arrivé souvent de penser aux parents sans armes, pendant les deux années que mon fils a passé en centre. J'avais les meilleurs sentiments pour eux.

Air Fou,
à suivre...

Nanou La Terre a dit…

Rainette,
merci d'être encore au poste!

Éléonore a dit…

Je suis sans mot... je n'ai aucun conseil à donner... je voudrais sortir une formle magique pour venir en aide, je n'en ai pas. Je suis humble devant les nombreuses difficultés (et encore le mot est faible) que doivent surmonter certaines personnes pour avoir leur parcelle de paix au soleil.

Dire que je suis en pleine réflexion sur les mythomanes du net (en particulier des forums) qui par leurs mensonges s'attirent la sympathie du public alors que les véritables personnes qui vivent de vraies épreuves souvent ne trouvent pas le courage ou la force d'écrire.

Je ne peux que dire: bon courage ! et t'assurer que tu es lu et que quelque part cet effort que tu fais d'écrire ne peut qu'être bénéfique à toi-même ou aux autres.

Nanou La Terre a dit…

Eleonore,
un immense merci. Vos paroles me touchent profondément.

Anonyme a dit…

je suis prit avec une intervenante de la dpj qui fait tres mal sa job.elle nous harcele moi mon mari et mes deux enfants.sa fait 12 ans que moi et mon conjoint son ensemble.j'ai un fils de 11 ans qui n'a jamais ete suivit par la dpj.il est tres bon a l'ecole.un peu mauvais caractere mais rien d'anormal.je vien d'avoir un bebe ,je ne manque de rien mon mari travaille dans la construction ,nous somme tous tres heureux.depuis 2 semaines je suis la cible de cette femme et ma famille en souffre.j'ai subit une cesarienne et cette femme me harcele tout le temp.je sait pus quoi faire.je ne repond plus au telephone.je tiens les rideaux fermer,elle nous menace avec le tribunal,je n'y comprend rien.a croire quel est parfaite et que nous devons l'etre aussi.aider moi s.v.p je voudrais faire une plainte contre cette personne qui je crois n a pas toute sa tete

Nanou La Terre a dit…

Anonyme,
que vous reproche-t-elle au juste?
Il m'en manque un bout.Y a-t-il eu des signalements, des plaintes à votre endroit?
Si vous jugez cette situation inacceptable et vous n,avez rien à vous reprocher:

1) Appeler la personne responsable du comité des usagers du centre jeunesse de votre secteur et discutez de votre situation avec elle.Elle pourra vous aider à préparer une plainte.

2) Contactez le commissaire aux plaintes du centre jeunesse lorsque vous serez préparée.Il vous aidera et recevra votre plainte.

Il ne faut surtout pas avoir peur.

Bonne chance!

2)