Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

samedi 9 octobre 2010

Les miroirs déformants

Hier, dans le cadre de la semaine de sensibilisation aux maladies mentales, j'ai assisté, à l'auditorium de la Cité de la Santé de Laval, au lancement de deux événements importants;
Lancement et projection du documentaire DVD d'Étienne Gervais intitulé "Les miroirs déformants" dont vous pourrez voir des extraits ici.

Étienne Gervais est cet auteur talentueux, lui-même TPL qui a écrit le livre bouleversant "L'ennemi en moi." En plus de donner des conférences à travers le Québec. il a produit seul "Les miroirs déformants" avec beaucoup de sensibilité et de crédibilité. Bravo et merci du fond du coeur Étienne pour ce beau travail!

Par la même occasion, une toute nouvelle association Lavalloise a vu le jour. Il s'agit du Carrefour TPL dont vous voyons le logo à votre droite ainsi que les coordonnées.Une abondance de documents, de ressources et d'aide pour les personnes atteintes ainsi que leurs proches. Longue vie à Carrefour TPL!








Pour Nanou et Catherine, mes battantes xxx

32 commentaires:

Jackss a dit…

Bonjour Nanou,

je viens tout juste d'aller jeter un coup d'oeil où tu avais laissé ce lien, dans un autre ailleurs.

Et je dis: Bravo! Il y a de quoi faire réfléchir, faire aimer, apprendre comment réagir, soutenir sans juger. Bravo pour ton implication. Une belle façon de rendre significatif et utile une épreuve qui semble ne pas avoir de sens.

Freda a dit…

Ma chère Nanou,

Très instructif ce documentaire.

Ça nous aide à comprendre un peu ce trouble et ton épreuve, qui comme le dit si bien Jackss, semble ne pas avoir de sens.

Air fou a dit…

Quelle souffrance extrême, Nanou!

D'autant plus important que l'entourage sache s'en distancier, de cette souffrance afin de protéger la force d'être là et de ne pas ...abandonner.

Merci beaucoup pour ce partage qui permet de comprendre beaucoup mieux ces personnes et ce que tu vis.

Zed xxx

Simo a dit…

salut Nanou,merci pour les info c'est très intéressant, bon weekend je t'embrasse.

herbert a dit…

Bonjour, Nanou.
Je découvre Etienne Gervais et le titre de son livre-clè.

Je vais essayer de le trouver en France.

Les miroirs déformants sont sans complaisances mais j'ai pu sentir qu'à travers eux, il y a de l'amour toujours : ombre et lumière, comme le logo de l'association.Le" je' en équilibre.

La troisième vidéo est un cri.

Les daux autres font coprendre.
Je te remercie beaucoup pour cette diffusion qui est aussi une aide fraternelle.

Bon dimanche.

Je t'embrasse bien fort.

Solange a dit…

Merci pour ces documents c'est très révélateur de ce trouble de personnalité. Quand on y est pas confronté c'est difficile de comprendre.

Une femme libre a dit…

Probablement que le film au complet donne des pistes de traitement. Comment ces malades s'en tirent-ils une fois traités? Sont-ils médicamentés? Troublant. Dérangeant aussi. Je ne savais pas que le trouble de la personnalité limite était caractérisé par cette peur de l'abandon.

NanouB973 a dit…

je n'étais pas là ce WE

je ne peux de suite commenter

je suis une vraie BORDERLINE, guérie...un peu...beaucoup...et retour case départ parfois...
je fais partie de ce film par l'émotion et la souffrance partagée

à tous ceux qui te lisent et t'accompagnent Nanou la Terre je dis aussi merci même s'ils ne me connaissent pas, même si je n'en parle plus ou si peu....

et même si personne ne voit ça en moi...ou si peu aussi...

Tendres bisous de NanouB973 et infiniment merci pour ta dédicace...

Jackss a dit…

Je ne savais pas que le trouble de la personnalité limite était caractérisé par cette peur de l'abandon.

C'est tout fait ça. Et cette peur est très forte. J'ai pu en être témoin, l'entendre clairement exprimé. Et je crois que ça explique beaucoup de choses. La relation joue presque toujours dans le domaine Trop près ou trop loin. Ce qui ne simplifie pas les situations et le choix des meilleures attitudes à adopter.

Grimimi Sue a dit…

Bonjour Nanou,
Désolée de ne pas être venue te saluer plus vite.

Ce matin, j'ai terminé ma mise à jour du journal "La Presse".
Vendredi le 6 octobre, la journaliste Sylvia Galipeau a écrit un article très intéressant dans le cadre de la Semaine de sensibilisation des maladies mentales.
Intitulé "Ça tourne dans ma tête", elle nous renvoie vers trois sites pour plus d'informations.
- catournaitdansmatete.onf.ca
- interactif.onf.ca/otage
et le dernier était celui dont tu parles dans ce billet.

C'est une semaine importante pour toutes les personnes, et nous sommes nombreuses, qui connaissent ou ont connu un parent, un enfant ou un/e ami/e souffrant ou ayant souffert de problèmes de santé mentale. Il n'y a pas si longtemps c'était un sujet tabou... mais il y a encore trop de préjugés.

Je cite un extrait:
Or, la médication, dans ces cas bien précis,(bipolaire) apporte « beaucoup d'espoir », conclut la réalisatrice. Son documentaire et son histoire personnelle en témoignent.
« Cela nous permet de passer du désir de mourir au désir de vivre.»

Je te serre tendrement sur mon coeur.
Amitiés et doux becs chinois.

Grimimi Sue a dit…

Chère Nanou,

Je croise mes doigts, je prie mon ange pour que ton rêve se réalise.
Une maison intergénération adossée à un champs de blé, c'est géniale.
Je cours allumer ma bougie des demandes spéciales...

Je t'embrasse très fort. Becs chinois.

♠ ♠ ♠ Nancy ♠ ♠ ♠ a dit…

*** Coucou Nanou :o) ! Très beau post qui fait réfléchir et qui fait réagir ! Bravo pour ce que tu fais ! Je te souhaite un agréable début de semaine, je t'envoie plein de bisous ! :o) @ + :o) ***

NanouB973 a dit…

comment ça va ces jours ci
as tu eu mon message sur FB ?
je pense fort à vous tous je te pense très occupée ces temps ci et avec bien des choses dans ta tête

le site est intéressant mais encore incomplet il va sans doute se remplir au fil du temps

je t'embrasse fort fort

NanouB973 a dit…

auune nouvelle de toi, suis inquiète avec ce que tu m'as dit, je suis près de toi...

Jackss a dit…

Bonjour Nanou...

Laluna a dit…

Merci Nanou.
Grâce à tout ce que tu mets ici, grâce aux gentils mots que tu m'as laissé il y a quelque temps, je prend du mieux et je vois de la lumière.
Je suis allé chercher de l'aide et je comprends mieux ma fille, même si elle nie ce qu'elle vit et ressens.
(comme le reste de la famille... Elle se présente si bien, elle est si belle, tellement douce et gentille... en public !)

Merci d'éclairer mes lanternes...
Merci, merci, merci !
...
Au fait.
toi.
Tu vas bien ?
Tu as des nouvelles de ton fils ?

Nanou La Terre a dit…

À vous tous,

Ne vous inquiétez pas,
je vous reviens. Je suis dans le jus!

Tout va bien pour moi...

etienne a dit…

Waouh! Merci Nanou pour cet article!

♠ ♠ ♠ Nancy ♠ ♠ ♠ a dit…

*** Bonjour Nanou ! Je passe comme d'habitude et avec beaucoup de plaisir te souhaiter une bonne journée ! :o) GROS BISOUS à toi ! ***

NanouB973 a dit…

je voudrai crier tant de choses au milieu de tous tes lecteurs...mais en aurai je le droit ??,

moi la Bordeline fichéee... marquée au fer rouge...mais sortie indemne !
je t'aime fort nanou...
mon reflet dans la glace, Nanou et Nanou

NanouB973 a dit…

j'ai dû prononcer cette phrase des dizaines d'années de ma vie "j'veux mourir comme ça j'dérangerai plus personne..."

je viens de revisionner ces vidéos, avec mon homme..;

ça me ressemble tant que même si je vais bien enfin...la douleur à regarder est insupportable..;

tu sais Nanou je vais être très méchante car j'ai des années d'expérience...

combien sont ceux qui disent : oui je comprend...et qui partent en courant


Se méfier de trop apitoyer les gens, écoutes bien ça nanou...
en parler mais ne pas apitoyer...faut être concernée vraiment pour comprendre....
DSL, je devai le dire ou l'écrire

je ne sai spas ce que sera demain...
tu vas bien, tant mieux alors... c'est seulement à ton fils que je pense très fort...j'y pense chaque jour car pour moi... c'est comme ....enfin !


je me rend compte que je dois continuer à enfin penser à moi avant tout
je t'aime fort nanou La Terre

Jackss a dit…

Nanou,

Je suis très touché par tous les commentaires qu'on te laisse ici. Tu as créé l'occasion, le climat favorable. On réalise vite l'impact.

On ne peut demeurer insensible. Et je crois comprendre davantage l'importance du mot aimer, la façon de le traduire dans des gestes.

Nanou La Terre a dit…

Jackss,
plus nous allons laisser de traces, plus les gens vont être sensibilisés, plus on en parlera et ainsi, à force d'en parler, le sujet va venir aux oreilles de journalistes, gens du milieu... Les gens s'interrogeront et s'y intéresseront sérieusement. Voilà comment les choses avancent.
Dans mon autre ailleurs, je commence à en parler. je ne le faisais pas avant. Il faut risquer le tout pour le tout.
Soutenir sans juger, apprendre comment réagir, un long processus. Nous étions tellement peu informé. Avant que je n'apprenne et mette un mot sur sa souffrance, nous avons tous vécu l'enfer, par ignorance.
Mon implication est essentielle. Elle me permet de trouver une appartenance en lien avec des gens qui vivent les mêmes difficultés que moi.

Freda,
merci et tant mieux si cela vous éclaire et vous sensibilise. C'est le but, faire connaître.

Zed,
comme c'est bien dit!De là le but de se retrousser les manches et penser à soi. C'est si facile de caler avec eux, la souffrance de ceux qu'on aime est tellement insupportable. Mais, pas le choix, on apprend à s'en distancier afin de pouvoir supporter, et demeurer aidant, à distance...

Nanou La Terre a dit…

Simo,
je t'embrasse aussi. Merci de ta présence...

Herbert,
le livre d'Étienne vaut la peine d'être lu. Déchirant, cru, vibrant en même temps, toute cette soif de la vie en même temps. Je ne crois pas qu'il soit disponible en France. Peut-être pourrais-tu en faire la demande à Étienne Gervais.

Oui Herbert, précieux pour toi aussi...

je t'embrasse fort fort...

Solange,
c'est vrai qu'il est extrêmement difficile de comprendre, vu de l'extérieur. Mais, déjà le pas que vous faites tous ici en ouvrant votre coeur est énorme...

Nanou La Terre a dit…

Femme Libre,

il faut une thérapie comportementale bien dirigée et de la médication: essentiellement les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine. Pourront s'ajouter d'autre médicaments car chaque cas est unique.Femme Libre, la peur de l'abandon, essentiellement une lutte de tous les jours. J'ai pu observer chez mon garçon qui sabote tout avant de se faire abandonner lui-même, peur irréelle finalement. Il faut chercher la cause mais ce n,est que lui qui peut décider.

Nanou,

tu es un exemple vivant de courage, toi qui l'a su si tard. Que de souffrances tu as pu vivre. Je pense que tu dois continuer ton nouveau blogue qui parle du trouble limite.Toi et Catherine êtes mon point de repère, ma référence mais surtout le plus grand des espoirs!

Les gens qui me lisent sont, je crois, très sensibles à la cause, il ne faut point en douter Nanou.

Merci Nanou de ton appui et surtout, ne t'inquiète pas, je suis si prise ces temps-ci, t'as pas idée!

"J'veux mourir, comme ça j'dérangerai plus personne."Alors, tu l'as aussi pensé, comme mon fils qui dit: "J'suis rien qu'un con, j'vaux rien, j'suis juste un trou de cul."

Peut-être vaut-il mieux ne plus les regarder pour l'Instant ces vidéos. Ce documentaire dure une bonne heure. je ne sais pas ce que tu aurais fait dans la salle, toi, si sensible Nanou... Pour un parent c'était à la fois rassurant et tellement déchirant...Cela se sentait tellement dans la salle. J'avais la gorge coincée. J'ai failli éclater en sanglot. le video se termine avec les sentiments vécus du parent lors du suicide de sa fille.Insupportable...

Nanou, qui part comme ça en courant?
Tes amis, des gens que tu as aimés?

Nanou,
ici, plusieurs de mes lecteurs sont impliqués directement de près ou de loin.La plupart sont très sensibles à la cause. Et c'est par pur hasard.

Je ne veux pas susciter de la pitié ici Nanou, le but est la sensibilisation mais surtout l'espoir. Je veux aussi dire qu'il est possible pour un parent de se redresser, continuer sa vie et, malgré tout être heureux, voilà.

C'est tout à fait vrai, il faut être concerné pour comprendre vraiment mais, je pense sincèrement que les gens peuvent être sensibilisés et se sentir ouverts même s'ils ne le vivent pas.Il s'agit simplement d'ouverture, et, l'ouverture ça existe et ça s'apprend. je suis et resterai une éternelle optimiste...

Tu n'en parlerais pas et ça serait pareil: je sais à quel point tu es attaché à Fafouin et combien tu y penses de tout ton coeur chaque jour. Je sais, parce que je connais ta grande sensibilité et ton coeur grand comme la terre. Nanou, tu es unique, je t'aime comme tu es et,t'apprécie tant, sache-le...Merci, merci pour toutes les belles pensées que tu as pour lui... simplement...

Nanou La Terre a dit…

Jackss,

effectivement, cette peur de l'abandon, ça explique tellement de choses et je pense que c'est le pilier du trouble limite. Nanou pourrait peut-être nous en parler.
Ça fait des années que je trouve que mon fils "sabote littéralement" tout ce qui est bon pour lui, comme s'il avait la ferme conviction qu'il ne le mérite pas. Trop près, trop loin, oui... Lorsqu'il est trop près, il ne peut supporter ce bonheur parce qu'il croit qu'il ne le mérite pas, point.

Je suis aussi touchée par tous ces commentaires Jackss... Et ne t'en fais pas pour moi, je vais très bien!

Nanou La Terre a dit…

Étienne,
comme je suis heureuse de te voir ici... Sache que c'est vraiment un honneur pour moi. Je ne pouvais passer sous silence cette soirée et ton documentaire si sensible et pertinent. Encore une fois, merci, merci mille fois Étienne...

Nancy,
toujours ce beau sourire ensoleillé!

♠ ♠ ♠ Nancy ♠ ♠ ♠ a dit…

*** Petit coucou chez toi juste pour le plaisir de venir te saluer Nanou ! :o) GROS BISOUS !!! ***

Lise a dit…

Bonjour Nanou,

finalement j'ai réussi à voir ces trois vidéos. J'ignore pour quelle raisons, mais sur mon écran d'ordinateur je n'arrivais pas à les afficher. Ça restait noir ou disparaissait, tout simplement.

Ouf! Pas facile de devoir vivre avec ce trouble, pour soi-même j'imagine et pour l'entourage. Y faire face au quotidien doit demander bien dui courage! La dernière vidéo est vraiment troublante...

Je ne suis pas borderline, mais j'ai un problème d'anxiété sociale sévère. Je réalise que ce n'est rien à côté de l'enfer que les gens aux prises avec le TPL vivent au quotidien.

Comment se fait-il que l'on soit capable de cloner des êtres vivants, mais incapable de soigner, stabiliser au moins la chimie du cerveau, cause des troubles mentaux. Ça me dépasse!

Merci Nanou!

Nanou La Terre a dit…

Grimmimi,

pour toi qui a vécu ce drame avec ta maman, je comprends fort bien à quel point le sujet t'intéresse. Carrefour TPL vient de naître, ce n'est que le début mais je sens que cet organisme va avoir beaucoup de succès.

Il y a très longtemps, lorsque j'étais adolescente aux prises avec un papa bipolaire, les voisins autour ont été très compréhensifs et patients. Nous avons eu de la chance sur ce plan, personne ne nous a laissé tomber ni jugé.

Les préjugés, il faut les faire tomber et c'est ce que je m'applique à faire. IL FAUT EN PARLER. Les troubles de santé mentales sont comme une autre maladie qu'il faut traiter à vie. Il faut enlever le préjugé suivant; troubles mentaux = folie.

Mon fils n'est pas bipolaire Grimmimi. Ce qui distingue le TPL du bipolaire, c'est la fréquence et l'imprévisibilité. Dans le trouble bipolaire il y a des "hight" qui peuvent durer un certain temps, suivi d'une longue période dépressive. Chez le TPL, c'est constamment la montagne russe. Ça peut se produire dans la même journée, deux extrêmes qui jouent au yoyo.

Pour la maison, merci beaucoup! On est confronté à une difficulté: quelqu'un a eu le malheur de faire une offre non conditionnelle à la vente d'une maison. Nous tentons de trouver une solution avant jeudi. Nous avons la priorité mais il faut enlever la clause conditionnelle à la vente de notre maison. On pense avoir trouvé, il faut rester positif, on la veut cette maison. Nous avons des visiteurs Dimanche ici, on ne sait jamais...Souhaitons fort!

Je t'embrasse fort fort xxx

Nanou La Terre a dit…

Nancy,

comme tu es patiente, de venir me voir comme ça... merci!

Lise,

bonjour!
Effectivement ce n'est pas de tout repos mais je crois que le pire c'est lorsqu'on ne sait pas ce qui se passe. Lorsqu'enfin, on peut mettre un nom sur cette souffrance, il y a déjà une certaine libération. De plus, avec les outils nécessaires pour comprendre et gérer tout ça, c'est fort encourageant tu sais.
Lise, la phobie sociale ne peut se comparer, c'est autre chose mais pas moins souffrant, différent. Ma soeur en souffre.

Lise, on peut soigner, ;le TPL se soigne avec une bonne thérapie comportementale et des inhibiteurs de recapture de la sérotonine et aussi d'autres médications s'il y a lieu, propre à chacun. Le problème n'est pas de soigner mais plutôt d'emmener la personne à SE faire soigner!

À bientôt Lise!

Grimimi Sue a dit…

Bonsoir Nanou,
J'espère que ton beau Fafouin va mieux.
Maman n'a jamais été malade. C'est à l'âge de 60 ans que le maladie est apparue.
Elle souffrait de dépression psychotique, de mélancolie involutive et plus tard de démence sénile.

Tendresse et becs chinois.