Croire que les choses se produisent trop lentement ou trop vite est illusoire. Le synchronisme est parfait. Chaque chose arrive toujours en son temps... Rien ne nous arrive qui n'ait d'abord été senti et pensé. Pour créer le futur, il faut y croire sans réserve. Auteur inconnu

dimanche 18 octobre 2009

Une heure, une minute à la fois

Depuis 3 semaines, c'est une heure, bien souvent une minute à la fois, car c'est bien de cela qu'il s'agit. Je suis dans le mode survie. Trop d'émotions, trop d'inquiétude, trop de peur, trop de tout. J'ai l'impression d'avoir vécu 10 ans en l'espace de 3 semaines. C'est trop. Je sais à présent que je ne pourrai survivre bien bien longtemps à me restreindre de ce régime, sans y laisser ma peau. Je dois trouver une solution, rapidement...

La première semaine, 4 rendez-vous officiels dont un à la cour et un autre avec le délégué jeunesse de mon garçon. Fafouin devait y être et ne s'est pas présenté. Il s'est réveillé la 3e journée m'appelant en panique:

-Maman, peux-tu me conduire en cour demain matin, je dois y être!!!!

-Fafouin, demain matin je travaille, tu devras te débrouiller seul...

Puis j'y pense, impossible de lui refuser car je savais pertinemment que cette rencontre en cour était importante, même s'il l'avait raté une première fois car j'étais le seul parent susceptible d'y être. Je rappelle donc:

-D'accord Fafouin, je me suis arrangée. Par contre tu dois être à la maison à 8 hres 30.

-D'accord maman.

Il arriva à 8 hres 30 précise. Nous nous présentons à la cour. Fafouin plaide coupable pour tous les chefs d'accusation. Puis l'avocate de la couronne parle au juge et l'informe que le délégué jeunesse souhaite des rajouts dans la probation de mon fils. Elle informe aussi le juge que la maman souhaite aussi certains ajustements. C'est là que ça se corse. Madame la juge me demande...

-Jurez-vous de dire toute la vérité, rien que la vérité? Dites " je le jure".

-Je le jure.

-Avez-vous des choses à rajouter madame?

-Et bien, premièrement, je ne m'attendais pas à venir témoigner ce matin. Attendez, je vais voir si j'ai gardé mon papier.

Tellement organisée la fille... par chance, j'avais apporté avec moi, au cas où, le petit papier sur lequel j'avais griffonné mes souhaits au sujet de mon garçon et que j'avais signifié une semaine auparavant à l'avocate de la couronne.

-Je suis en accord avec toutes les demandes du délégué jeunesse. J'aimerais rajouter que je souhaite une résidence fixe pour mon garçon, ce qui n'est pas le cas présentement. Mon fils a passé son été à chercher un gîte. Il a aussi couché à quelques reprises dans les cabines d'autobus.
Son père n'est pas en mesure de s'en occuper adéquatement. En tant que parent, je suis en mesure de m'en occuper mais mon fils a trop de difficultés présentement. Je ne peux l'héberger pour le moment. Je souhaite aussi qu'il puisse accéder à des ressources pour ses difficultés de consommation et, idéalement, une cure de désintoxication, de gré ou de force.

L'avocate de mon fils me pose alors la question cruciale:

-Vous savez que vous êtes responsable de votre jeune, même si vous n'en avez pas la garde. Avez-vous communiqué avec la protection de la jeunesse?

-Oui et je sais que d'autres signalements ont précédé le mien.

-Et que leur avez-vous dit?

-Je leur ai dit que le papa n'avait pas la capacité de s'occuper de son fils. Qu'il m'était impossible de le garder présentement, qu'il avait des difficultés au niveau de la boisson, de la drogue, que j'étais en réflexion à savoir si je portais plainte contre lui pour vol, que cela m'était très difficile de le faire parce que, ce qui comptait le plus pour moi était de préserver le lien avec mon garçon.

Et là, je me suis effondrée. Je me suis mise à pleurer, mais pleurer. Si je m'attendais à ça... Tout le monde se précipitait: les mouchoirs, le verre d'eau....Mon fils se prenait la tête à deux mains.

Le juge:

- Y a-t-il un signalement de retenu?

-Oui. La situation est en évaluation présentement.

Le greffier est allé vérifier et tout était exacte. Le juge a donc reporté la décision 2 semaines plus tard, soit, cette semaine...

L'évaluation n'est pas terminée. J'ai eu la mienne il y a 2 semaines. La travailleuse sociale a tous les endroits et numéros de téléphone où mon fils a habité depuis un an et je vais m'assurer qu'elle vérifie mes dires car mon fils et le père sont dans le mode déni total. La responsable du comité des usagers m'est d'un grand secours, croyez-moi. Et lorsque je sens la moindre défaillance, c'est elle qui communique avec la TS... C'est comme ça.

Présentement, j'essaie simplement de garder contact avec mon garçon par téléphone. Je sais à peu près où il est. Chez le père, on oublie ça. Lorsque je demande à parler à mon fils, ce dernier me raccroche la ligne au nez.

Je me présenterai donc en cour cette semaine. Fafouin et son père y seront ainsi que le délégué jeunesse. Ce sera de toute beauté...

J'ai beau garder la forme, j'en ai marre d'être une mère compétente et à la fois tellement stérile, impuissante... La douleur et la peine me grugent comme c'est pas possible. Cette semaine je regardais des photos de Fafouin bébé, enfant, tout souriant. Et les larmes n'avaient plus de fin. Cette situation est insupportable. Mais que s'est-il passé bon sens, que s'est-il passé??? Je ne l'ai pas mis au monde pour qu'il souffre... Mon fils ne fonctionne plus, ne travaille pas, n'étudie pas, se drogue, boit et plus encore.... La majeure partie de son temps est consacrée à se trouver un endroit où coucher, mon beau grand garçon...




27 commentaires:

RAINETTE a dit…

tu vas t'en sortir puisque tu pleures beaucoup, ça aide à diminuer le stress !

Je crois qu'à partir du moment où les enfants entrent à l'école, les parents n'ont plus le contrôle, et c'est probablement là que son mal de vivre provient !

Et le père n'aide pas la situation.

J'espère que ça va s'arranger, tu ne vas pas y laisser ta peau hein ?

Bouda a dit…

Courage, ma belle amie. Je te porte souvent, souvent, dans mes prières. Et Fafouin aussi. Tu n'es pas seule.

L'Amour triomphe de tout, et c'est toi qui l'incarne, cet Amour, avec tout ce qu'il comporte de souffrances. Tiens bon!

Gros câlins

☼ FRANCE ☼ a dit…

Nanou bonjour
►Alors écoute je pense à toi et oui tu vas y arriver tu vas t'en sortir et il le faut. Merci pour ton passage trop de tristesse chez moi. Mais nous sommes tous si différents. Je t'embrasse

Madame Loup a dit…

Oh Nanou! Tu viens tellement me chercher ce matin!!! Ton Fafouin...c'est tellement mon frère dont on n'a pas de nouvelles depuis plusieurs années!

Je souhaite de tout coeur que tout s'arrange! Que le juge prenne la bonne décisioon pour ton Fafouin et pour toi!

Je te serre fort fort dans mes bras (virtuellement évidemment!)... Je t'envoie plein d'ondes positives!

Mme Loup

Air fou a dit…

Je pense à toi très fort, ma chère Nanou au grand, immense coeur. Je dois me préparer pour aller travailler, mais je vais te revenir.

Les larmes, oui, excellent et le partage aussi.

Tendresse à la tonne, Zed xxx

Nanou a dit…

Rainette,
mon fils navigue entre deux mondes et ce, depuis bien longtemps; entre la stabilité de sa maman et un père malheureusement excessivement dysfonctionnel ne s'étant pas donné les moyens d'aller voir au fond de lui. C'est d'une tristesse. je e sens profondément malade. Jamais je n'ai rencontré un être avec autant de haine à l'intérieur. Comment peut-il vivre ainsi. Je ne lui souhaite pas de mal, malgré tout. Par contre, je ne crois pas pouvoir un jour lui pardonner tout le mal qu'il a pu faire à mon garçon.
Rainette, un gros merci pour ton appui, je reconnais en toi un grand coeur...
Je vais m'arranger pour ne pas y laisser ma peau. Par contre, il y a des situations qu'on ne peut éviter. Ce qui me tue cette semaine c'est le stress de la cour et ça, je n'ai pas le choix d'y être.

Bouda,
ma tendre et fidèle amie de mon enfance...Je me permets de te dire à quel point j'ai de la chance d'avoir gardé dans ma vie une personne de si grande qualité que toi. Et je sais que tes prières sont profondes et sincères. Alors, je te dis merci...merci et encore merci ma douce amie...Un câlin éternel pour toi...

France,
merci de tes encouragements. Tu sais, tu as le droit aussi d'être triste. C'est bien légitime. Les amitiés de la blogosphère sont là pour le meilleur et pour le pire. Je t'embrasse bien tendrement...

Madame Loup,
un énorme merci à toi et Dieu sait que tu ne l'a pas facile aussi. Ton frère... Lui a-t-on diagnostiqué un trouble quelconque?

RAINETTE a dit…

hihi, une belle fripouille de grenouille (ça rime....)

Je comprends pour ton ex. Le mal est déjà fait ! Je sais pour avoir écouter Marc Chaput à Denis Lévesque l'autre soir que des gens peuvent avoir des troubles de la personnalité ou des "troubles mentaux" toute leur vie sans être diagnostiqué. C'est peut-être le cas de ton ex ! La fille de Chaput était "borderline" et elle ne l'a su qu'à 50 ans. Avec médication et thérapie maintenant, il dit que c'est le jour et la nuit.

Mais comme tu mentionnes, le mal est fait.

Je n'ai pas une grande expérience de problèmes de vie ayant eu une petite vie tranquille mais si je peux t'apporter un peu de réconfort, ma journée est "faitte" :)

La cour, ce n'est qu'un moment à passer, espérant que ton fils se représentera à nouveau, c'est un minimum.

Tu nous écris un petit mot pour savoir comment ça s'est passé ?

A plousse petite mousse :)

Une femme libre a dit…

Vous avez la satisfaction de faire quelque chose pour régler la situation, ce qui est énorme. La juge vous a écouté, excellent!

Pour ce qui est du père,je pense que vous ne devriez pas en parler en cour. Parlez des nuits à la belle étoile de votre fils, oui,de sa dépendance à la drogue et à l'alcool, absolument mais n'attaquez pas le père. En cour, le parent qui attaque l'autre parent est toujours mal vu. Parlez de l'enfant mais laissez votre opinion de son père ici,sur votre blogue ou avec vos amis intimes.Pas à la cour.

Demander une cure de désintoxication est une excellente idée. J'espère vraiment que ça lui sera prescrit. J'espère aussi qu'il acceptera de participer, mais rendu là, ça lui appartient, vous aurez fait votre partie, et largement.

Ne pas l'accueillir à la maison est une très sage décision.

Prenez soin de vous, exercice car je sais et vous savez comme ça fait du bien et parler,parler, parler. Vous n'êtes pas seule. On est pas mal de parents à être passés par là. Je pense à vous.

RAINETTE a dit…

c'est Jean-Marc Chaput au fait. Il est d'ailleurs président d'une association pour les gens ayant ce trait de personnalité "état-limite".

Peut-être ton fils a-t-il des traits de personnalité État-limite (borderline)? Cela dit avec respect et déférence, mais avec un tel père, ce n'est pas impossible.

Je ne veux surtout pas te blesser en disant cela Nanou, mais quand on peut mettre le doigt sur le bobo, il est possible par le suite de trouver le traitement approprié !

Ce n'est pas pour lui coller un étiquette que je dis ça mais puisque les troubles sont documentés, c'est seulement à partir de là qu'on peut trouver le remède.
Bise

Nanou La Terre a dit…

Zed,
merci ma tendre...
je ne peux pas cultiver la haine, à quoi cela me servirait... Par contre, garder la tête haute en ignorant les comportements du papa. Et surtout mettre l'accent sur la vérité, sans se laisser intimider.Beaucoup plus productif et sain.Je me mets une coupole protectrice invisible. Non, ce qui me gêne, c'est le monde malsain dans lequel mon fils baigne. Je soupçonne depuis toujours l'aliénation parentale. Ça fait des ravage.

Rouge a dit…

Que dire, ça me bouleverse de te lire. Tu as tout mon soutien !!

Nanou La Terre a dit…

Rainette,
ne sois surtout pas gênée. Il y a belle Lurette que je sens et cherche à savoir ce que mon fils a de différent. Personnalité limite, borderline, j'en suis presque certaine à 100%. Par hasard, j'ai aussi tombé sur l'émission de Denis Lévesque la semaine dernière.
Et le papa, un homme profondément malade qui ne s'est jamais assumé. C'est triste, tellement triste.

Femme Libre,
j'ai l'habitude à la cour et, jamais, à moins qu'on me le demande, je pose un jugement sur le père. On me demande les faits et la vérité en est ainsi; mon fils a passé l'été dehors. Le papa en a la garde et, de toute évidence, a passé la majeure partie de l'été à l'extérieur et donc, n'est pas en mesure de s'en occuper adéquatement.Ce sont des choses qui se disent et qui doivent être dites. On s'entend, je ne dis pas que le père est un cancre, un vaurien...Il faut savoir nuancer.
Nous demandons un lieu fixe de résidence et si c'est chez le père, il aura à rendre des comptes(le papa).Lorsqu'on tient à avoir la garde,que de plus, on dit qu'on est le plus apte à l'assumer,alors on assume, point.On s'entend que la garde n'a pas été demandée pour les bonnes raisons... J'ai aussi demandé des couvre-feux pour mon fils.On verra bien. Mercredi, j'assiste simplement, à moins qu'on m'appelle à la barre. Tout a été dit. Et si on me demande mon opinion, elle restera la même. Cet homme n'est pas en mesure de s'occuper adéquatement de mon garçon. De plus, la DPJ n'a pas terminé son évaluation.mais les faits sont les faits: ça fait un an que mon fils se promène d'une maison à l'autre.

Merci de votre appui!

Grimimi Sue a dit…

Nanou La Mère,
Pas facile de se protéger quand se sont nos enfants qui souffrent. Tu es bonne, généreuse, saine et tu ne peux et ne veux pas le lâcher pour le moment. Tu crois encore en ton fils et tout ça est bien normal. J'ai les yeux mouillés, la gorge serrée mais je sais que le partage fait des miracles. Continue d'écrire.
Bec chinois xox Grimimi

Dominique a dit…

Bonjour Nanou,

Comme c'est difficile de les voir si frustrés, si mélangés, si désabusés, si fuckés... Ils sont perdus... Si jeunes...

Quelque chose, quelqu'un, un déclic se fera, il s'en sortira, parce que tu es là, ne le lâche pas !

Confiance et courage... Facile à dire hein, pas toujours facile à avaler... Ouin...

Mais ne te perds pas, attention, tu le sais, ATTENTION, je te comprends, et t'envoies tes pensées positives !

Avec tendresse xoxoxox

Gelisa a dit…

Ton message me touche beaucoup. C'est tellement difficile ce que tu vis actuellement, mais tu dois garder espoir et confiance. Je t'envoie plein de pensées positive et surtout, attention à toi, reste forte pour ton fils, quelque soit l'issu de cette affaire, Fafouin a besoin de ton amour.

Gros calins xxx

Gelisa

Joulie a dit…

(...) Je te souhaite que ça s'arrange, que ton fils reprenne une bonne voix et que toi, tu puisses avoir les épaules plus légères de toute cette situation...
Ça prend beaucoup de force et de courage et jusqu'ici, tu en témoignes énormément! Courage!
xxx

Solange a dit…

Je ne peux que te souhaiter du courage et te dire que je vais avoir des pensées pour toi.

Air fou a dit…

Nanou, me revoilà pour te dire que tu es une pro, une colonelle, une cheffe de file. Un être humain sensible et intelligent, déterminé et courageux.

Natation, grand air, méditation et/ou musique, afin d'être au meilleur de ta forme mercredi, sans autres plans que ceux que tu poursuis déjà : amour non pas inconditionnel (où tout est permis), mais rempli de respect comme tu le fais si bien, vision à long terme, objectifs clairs. Peut-être te demander quels sont tes espoirs et faire la différence avec tes attentes, si ce n'est déjà fait.

J'ajouterais comme suggestion une activité spéciale pour mercredi soir avec ton amoureux et Adèle et une journée de gâterie pour toi jeudi. Histoire d'avoir encore plus de perspective et de pouvoir garder le focus sur l'après.

Peu importe les résultats, il y a un message super important qui est passé officiellement, devant ce qu'il y a de plus officiel et légal et devant ton fils qui a l'air d'avoir tellement besoin de preuves concrètes : ton amour pour ton fils, un véritable amour pas un amour d'indifférence où l'autre peut faire n'importe quoi et on l'aimera de toute manière. Un amour qui espère de l'autre qu'il aille au meilleur de lui-même.

À toi d'ajouter le « e » et l'accent : baute

Zed xoxox

cryzal a dit…

Nanou....quoi qu'il arrive tu auras le mérite d'avoir eu le courage et les démarches d'aller jusqu'au bout pour l'amour de ton fils mais comment savoir jusqu'où l'on doit aller ...........

le pourquoi ma question de l'autre jour est-ce que certains enfants viennent au monde avec un âme de déliquants.......

mes prières pour ton fils,mon coeur de mère est avec toi

courage, tendresse, affection
Marie-Claude

Nanou La Terre a dit…

Grimmimi Sue,
oui, je continue à croire en lui mais tout est si loin, si loin... Merci de vos bons mots. Si vous saviez à quel point je me sens inutile en ce moment...

Rouge,
je vous souhaite la bienvenue chez moi et vous dis un gros merci pour votre réconfort...

Dominiuqe,
parce que je suis là, je n'en suis pas certaine. Présentememnt, il me fuit comme la peste car je suis plutôt menaçante pour lui, je prends des décisions, j,agis, c,est tellement lourd d'être toujours la seule à le faire. Je reçois des tomates mais,pas grave. prendre soin de moi... Je pourrai après la cour demain, après.... mais je vais toujours au gym, je pars à l'instant. je dois garder la forme mentale. Je sais que tu es bien présente et je t'apprécie énormément Dom....Merci...

Gelisa,
un gros merci pour ton soutien si précieux. Besoin de mon amour, oui, mais il ne s'en rend pas compte. perdu, tellement perdu mon grand...

Joulie,
si je n,avais qu'un souhait à faire dans ma vie ce serait vraiment le bonheur et l'équilibre retrouvée de mon fils. Présentement c'est insupportable, je n'arrive pas à me sentir détachée, je ne peux pas... Merci de ton soutien.

Solange,
un gros merci de ta présence soutenante....

Zed,
alors oui, sensible d'accord, trop depuis ces dernières semaines, trop difficile à supporter. Déterminée, oui, mais à quel prix. Jusqu'où je peux aller pour essayer d'avoir un peu d'encadrement pour mon fils avant ses 18 ans... Il résiste tellement.
Demain, je demande à Yang de m'accompagner, pour la première fois d'ailleurs, car c'est trop lourd, je perds des plumes et j'ai d'autres demandes que j'ai formulées au procureur de la couronne ce matin.
À l'instant, gym... Essentiel. Ça rend l'esprit alerte...

Oui oui, mercredi, petite sortie assurément et penser à moi jeudi, c'était d,ailleurs au programme...

"Un amour qui espère de l'autre qu'il aille au meilleur de lui-même", c'est tellement bien dit Zed. C'est ça, mais à quel prix...

Merci Zed de prendre de ton temps précieux, surtout que je sais que tu n'en as pas beaucoup! Sache que c'est très apprécié. Encore une fois, merci...

Cryzal,
le mérite d'aller jusqu'au bout mais oui, tu as raison, comment savoir jusqu'où on doit aller. Je pense que certains enfants viennent au monde avec un bagage génétique. Délinquant au départ, non mais avec une prédisposition. Ensuite, c'est le milieu qui peut influencer. Un papa délinquant et anti-social n'aidant pas et un grand-père maternel bipolaire non plus.Ça m'arrive souvent de me sentir coupable de lui avoir légué un bagage si peu rassurant. Je n'ai pas demandé à ce qu'il souffre...
Cryzal, ton soutien et tes bonnes pensées me touchent beaucoup. Merci...


À vous tous,
j'ai un bon conjoint, d'excellents amies et je ne sais pas de quelle façon vous dire à quel point votre soutien m'est aussi précieux. J'ai beaucoup de difficulté à écrire...Tout est tellement à fleur de peau. Je dois aller reprendre des forces... Vive le gym.

Jackss a dit…

Bon courage, Nanou,

je sais très bien de quoi vous parlez. J'ai connu de près ce genre de situation. Le trouble de personnalité borderline est peut-être ce qu'il y a de pire à vivre.

Je te fais confiance, Nanou. Mes pensées t'accompagnent.

Madame Loup a dit…

Bonsoir Nanou,

Je n'ai pas pris le temps de lire tous les commentaires...grosse journée et mes yeux se ferment...mais je me suis dit que tu aurais certainement réagit à mon commentaire...

Non mon frère n'a pas eu de diagnostic (à moins qu'il nous l'ait caché)...

J'aimerais, si tu le permets et si tu en as envie, en discuter avec toi en privé.

Je te laisse mon adresse courriel perso: boilys.syndicat@hotmail.com

Tu as toute mon affection et ma sympathie chère Nanou.

Mme Loup

Touchatou a dit…

Ma belle Nanou, mes petits problèmes me semblent si futiles tout d'un coup...

Je trouve vraiment superbe cette façon que tu as de défendre ton Fafouin même malgré lui : une vraie lionne. ;) Grâce à ton difficile combat, on dirait bien que la lumière pointe au bout du tunnel.

Je pense très fort à toi.

Nanou La Terre a dit…

Madame Loup,
bien sûr, je note et vous courrielle.Merci encore d'être là...

Jackk,
je vous ai envoyé un message...

Touchatou,
il n'y a pas de futiles problèmes car chacun porte" un piano sur ses épaules" comme dirait si bien les Cowboys fringuants. Et je connais ton fardeau..Défendre Fafouin, bien malgré lui, il le faut. la lumière n'y est pas encore. Le combat sera long et se calculera en années, je le sais déjà. Fafouin est différent des autres et sa douleur intérieure est bien réelle.Il agit malgré lui. Son impulsivité extrême le mène loin et a des conséquences néfastes pour lui, pour son avenir, pour tout. Il est si brillant,sensible, sympathique,extrêment attachant, si tu le voyais.De plus, il a un charisme incroyable.
Ma Touchatou, je t'embrasse et merci...

Grande Dame a dit…

Oh...:0(

Pur bonheur a dit…

Chère Nanou! Ton histoire m'a arraché quelques larmes...je sens ton impuissance et ta peine!
Puisse le temps arranger les choses.

Nanou La Terre a dit…

Grande-Dame,
oui... oh...

Pur Bonheur,
ma toute gentille au coeur tendre, merci de ta présence...